ARTISTE:

DEAD BY SUNRISE

(ETATS UNIS)
TITRE:

OUT OF ASHES

(2009)
LABEL:

ROADRUNNER RECORDS

GENRE:

METAL MELODIQUE

TAGS:
Electro, FM, Punk
""
MR.BLUE (04.12.2009)  
2/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Difficile d’évoquer Dead By Sunrise, nouveau venu sur la scène Rock electro, sans citer le nom des groupes dont sont issus ses musiciens. Ce projet est le bébé de Chester Bennington, la voix du célèbre groupe de rock américain Linkin Park, médiatisée depuis quelques temps lors de duos avec de célèbres artistes ou avec la B.O de Transformers II. En 2005, le bonhomme, penché sur ce qui deviendra « Minutes To Midnight », compose des titres auxquels il s’attache, mais qui sont trop éloignés de l’univers du groupe. Il décide alors de partager ces derniers avec Ryan Schuck, l’ex-gratteux d’Orgy, fraîchement débarqué dans le monde electro métal de Julien-K. En 2008, c’est la majorité des musiciens de Julien-K qui rejoignent Bennington en studio pour enregistrer ce premier effort savamment intitulé : Out Of Ashes. Depuis, le groupe a pu présenter sa musique au public, lors d’un set acoustique à Vegas ou durant les entractes des concerts de Linkin Park.

Bennington écrit seul cette fois-ci et, n’étant pas ce qu’on peut appeler un boute-en-train, ses textes, très personnels, sont plutôt torturés. Côté musique, on est assez loin des univers respectifs des artistes. Adeptes de gros son et grosse production très léchée, Dead By Sunrise donne ici dans un rock moderne assez facile d’accès, calibré pour les ondes. Nos jeunes têtes chevelues devraient se régaler à l’écoute de cette musique américaine dans l’âme dont plusieurs titres pourraient aisément servir de bande son sur une grosse production US (le très efficace « Condemned » par exemple).

Certaines compos font ressortir un côté assez Punk, voire grunge comme le direct et épuré « Inside Of Me » avec son refrain fédérateur, « Crawl Back » qui évoque autant Nirvana que Bon Jovi et « My Suffering », sans doute le titre le plus énervé de l’album avec ses chœurs hurlés. Mais la majeure partie de l’album est composé de pseudo ballades garnies de claviers et d’éléments electro (ces derniers apportent parfois une plus value à l’ensemble comme sur « Give Me Your Name »), parsemé de gratte sèche et chœurs sucrés pour faire poignant. L’élément principal de cette musique reste bien sûr La voix de Bennington. Alors oui c’est beau, mais quand la troisième ballade débute, on se demande ce qu’elle va bien pouvoir apporter de plus que les autres. Puis l’écoute devient distraite.

Et c’est bien cela qui chagrine dans cet album : une certaine linéarité (je n’oserai pas dire facilité), accentuée par une production très séduisante mais manquant de profondeur voire de tripes. C’est trop propre et bien vite, on ne croit plus à ce déballage en règle de sentiments et autres coups de gueule. Dans la série mou-mou, seul « Crawl Back » et son esprit ballade power metal passe plus facilement le cap des multiples écoutes.

Bennington cherche-t-il ici à se faire plaisir (dans ce cas la démarche est honnête) ou lorgne–t-il méchamment avec ses nouveaux sbires vers un succès facile ? En tout cas, Dead By Sunrise risque fort, et vite, de se trouver une fan-base assez conséquente et majoritairement adolescente. Les autres, fans de Bennington, fonceront tête baissée également, car il faut bien l’avouer, ce mec sait chanter. Mais ce disque risque également de décevoir, même chez les fans de Linkin Park et Julien-K, groupes aux univers plus aboutis et riche que le contenu de cette galette... On vous aura prévenu...


Plus d'information sur http://www.myspace.com/deadbysunrise



GROUPES PROCHES:
LINKIN PARK


LISTE DES PISTES:
01. Fire - 03:50
02. Crawl Back In - 03:02
03. Too Late - 02:59
04. Inside Of Me - 02:18
05. Let Down - 03:58
06. Give Me Your Name - 04:56
07. My Suffering - 02:39
08. Condemned - 02:32
09. Into You - 03:23
10. End Of The World - 03:56
11. Walking In Circles - 04:43
12. In The Darkness - 05:27
13. Morning After (Bonus) - 03:29

FORMATION:
Brandon Belsky : Basse
Chester Bennington: Chant
Elias Andra : Batterie
Fu Valcic : Claviers
Ryan Shuck : Guitares / Backing Vocals
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
BOBLAMA
24/01/2010
60
  0 0  
4/5
Si au départ j'ai cru comme l'indique la chro. à un album un peu "stream" et radiofriendly, bref un peu facile, Bennington piochant dans le registre qu'il ne peut utiliser avec Linkin Park, au fil des écoutes finalement cet album se révèle. Au départ il n'aurait pas excédé le 5.5 de moyenne, mais la magie opère, quelques titres un peu Trash, néo, tombent, à mon avis, un peu comme un cheveu sur la soupe, disons qu'ils ravivent la flamme de titres globalement mid tempo, qui sont à mon goût les plus sympas, rien que le titre Let Down à lui seul vaut entre 8 et 9 sur l'échelle. Bien plus qu'attirer mon attention ce Out Of Ashes peu à peu devient un incontournable addictif de ma disco du moment.
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
2.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE INTERVIEW
CHESTER BENNINGTON ET RYAN SHUCK (DEAD BY SUNRISE) (5 OCTOBRE 2009)
Quand le chanteur de Linkin Park et le guitariste de Julien-K se retrouvent pour former Dead by Sunrise, Music Waves est là pour en savoir plus...
 
AUTRES CHRONIQUES
MITYX: Muses Are No More (2009)
ROCK ALTERNATIF -
OVERKILL: Ironbound (2010)
THRASH -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022