RANFA

(ITALIE)

LITTLE HARD BLUES

(2008)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK

TAGS:
Bluesy, Chant éraillé, Groovy
""
MR.BLUE (24.11.2009)  
4/5
(0) Avis (0) commentaire(s)
Cet artiste peu connu à su associer à son premier album (autoproduit) des noms bien alléchants : Ian Paice, Bernie Masden, Tracy G, James Christian… D’ailleurs, tout cela est écrit en grandes lettres dès l’ouverture de sa page web perso, et il compte parmi ses amis des gars comme Glenn Hughes et Paul Rodgers.

Tout cet étalage fait un peu « bling bling », et on aimerait ne retenir, au final, que le nom de Ranfa à l’écoute de l’album. Ranfa, est un chanteur avec une vraie voix « Rock », une certaine bonne humeur et un plaisir à jouer un blues rock orchestral costaud. Pour vous faire une idée, c’est un peu comme si Brian Setzer avait mangé Angus Young au petit déj’ !

Le chanteur propose avec ce premier album assez complet un bel éventail de son savoir faire. Il touche au hard avec sa reprise toute en cuivres du « Just Got Paid » de ZZ Top, au bon vieux rock n’roll avec le jazzy « Forget My Boogie » boosté par un Paice en grande forme ou « Who Needs Them ? », tout en muscle, où la guitare s’emballe dès qu’on lui laisse la moindre petite place. Ce titre, mémorable, contient en son sein un ralentissement bien senti comme sur le final du grand « Lazy » de Purple, pour mieux exploser ensuite. « New Baby… » propose un rock à la Led Zep, riche et varié ; « Easy Woman » et « It Will Be Not This Blues » du vrai blues des origines. Des chœurs gospel font une apparition sur la légère « Mrs.Hope » et « May Day », assez pop dans l’esprit, propose un solo mémorable de Marsden sur le final. Encore une belle réussite !

Le meilleur titre est sans aucun doute l’excellent « Little Hard Blues », boogie endiablé garni d’Hammond et boosté par une basse qui claque et s’impose sur plusieurs passages.

Voilà donc un album bien interprété et dont le rendu sonore, bien qu’autoproduit, n’a pas à pâlir face à d’autres productions. Mais voilà, d’autres ont déjà fait (ou feront) bien mieux et ce sans avoir recours au moindre invité. Il faut plus qu’un simple talent pour parvenir à s’imposer dans ce style unique ayant déjà beaucoup vécu et Ranfa, bien que très honnête dans sa démarche, semble ne pas pouvoir se démarquer. Agréable, certainement, mais pas mémorable.
- Site officiel
GROUPES PROCHES:
-

LISTE DES PISTES:
01. Everybody Knows (with Bernie Marsden) - 03:52
02. Mars - 04:48
03. Forget My Boogie (with Ian Paice) - 03:45
04. Just Got Paid (zz Top Cover) - 03:51
05. It Will Be Not This Blues (with Roberto Tiranti) - 06:16
06. Who Needs Them? _03:27
07. May Day (with B.marsden) - 06:11
08. New Baby (with B.marsden) – 04:31
09. Mrs. Hope – 02:48
10. Little Hard Blues (with James Christian ) – 04:49
11. I Learned My Lesson Well (with Tracy G) – 05:55
12. Easy Woman (with B.marsden) – 03:10

FORMATION:
Alessio Vitali: Basse
Andrea Ranfa: Chant
Claudio Cinquegrana: Guitares
Leo Milani: Guitares
Toti Denaro: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
SPIN GALLERY: Embrace (2009)
A.O.R. - C’est toujours mélodieux, c’est léché voire pourléché, très professionnel et les breaks sont quasiment tous teintés Saga
THIS MISERY GARDEN: Another Great Day on Earth (2009)
METAL PROGRESSIF - Groupe proche de Tool, This Misery Garden affiche une insolente maturité pour un premier album et laisse entrevoir un avenir radieux si le groupe parvient à exprimer plus personnellement sa musique.
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024