IQ

(ROYAUME UNI)

SUBTERRANEA

(1997)
LABEL:

GIANT ELECTRIC PEA

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Concept-album, Intimiste, Neo, Planant, Théatral
"Avec son rock néo progressif subtil, Subterranea est l'une des plus grandes oeuvres d'IQ."
BATRIC (29.08.2003)  
4/5
(6) Avis (0) commentaire(s)
Subterranea est censé est être l’œuvre majeure d’IQ. Et tous les moyens ont été employés pour y parvenir. IQ nous offre ainsi plus d’une heure et demi de musique tenant sur un double CD basée sur une histoire complète. Ce concept album raconte l’histoire d’un personnage qui n’appartient pas à notre monde. Il n’a pas de nom et est retenu prisonnier par une entité connue sous le nom de « Provider » qui répond à tous ses besoins. Tout s’accélère quand il est envoyé dans le réel où il va découvrir et apprendre ce qu’est la vie avec les bons et les mauvais cotés. Intérêt et quantité sont donc au rendez-vous, mais la qualité l’est-elle ?

Un premier point se doit d’être souligné pour les amateurs de textes recherchés. Si le résumé peut paraître alléchant, il faut savoir que chez IQ, les idées et actions ne sont pas retranscrites avec des mots simples mais plutôt par des métaphores où des phrases dont le sens échappe bien souvent à toute compréhension. On est donc loin d’un « Scenes From A Memory » pour la clarté du sujet.

Avec une telle durée et mouvement progressif oblige, la musique de « Subterranea » est d’une incroyable richesse. Deux instruments tiennent la vedette. Contre toute attente on trouve la basse qui joue un rôle primordial dans toutes les constructions et beaucoup plus naturellement, le clavier. Ce dernier est omniprésent, dans les solos et arrière plan. Son utilisation est poussée à l’extrême avec les nombreuses parties où il doublé, les accords synthétiques se mélangeant au piano. Avec ce choix, il n’est pas étonnant que la guitare se retrouve assez souvent en retrait.

Ce qui vient à souligner un deuxième point venant du genre dans lequel IQ se situe. Cette utilisation intense des claviers les entraîne immédiatement à être étiqueté néo-progressif. Je précise qu’il n’y a aucune connotation péjorative dans cette déclaration, étant moi-même un fervent amateur de ce mouvement du progressif. Cependant, contrairement à beaucoup de groupes qui appuient cet état des choses par une production énorme au risque de paraître pompeux, IQ joue la carte de la finesse. Même si on est loin de l’aspect épuré d’un Gordian Knot, un certain coté intimiste est entretenu par une production précise n’en faisant pas des tonnes.

Niveau ambiance, aucune surprise. IQ est une formation qui sait fort bien retranscrire les émotions. Tous les moyens musicaux mis à leur disposition sont utilisés : changements de tonalités pour passer de la liberté au doute, des sonorités douces et légères pour figurer la paix et le bonheur, des constructions lourdes et/ou syncopées pour le tragique, etc.

La voix assez particulière de Peter Nicholls se prête au jeu des instruments pour appuyer chaque atmosphère. Elle peut étonner au premier abord mais s’intègre très vite au style.

Il est évident que « Subterranea » contient énormément de bonnes choses. La maîtrise apparaît plus au niveau des compositions qu’au niveau des instruments. La technique quant-à elle se font totalement dans les mélodies. A cheval entre deux mouvements, IQ a ainsi évité bon nombre d’aspects rébarbatifs respectifs. Certains lui reprocheront sa longueur et considérer qu’il aurait pu tenir sur un simple CD. D’autres le trouveront trop court. Mais il est certain que les reproches resteront des peccadilles comparé à l’apport en sensations qu’il pourra vous procurer.
- Site officiel

LISTE DES PISTES:
01. Overture
02. Provider
03. Subterranea
04. Sleepless Incidental
05. Failsafe
06. Speak My Name
07. Tunnel Vision
08. Infernal Chorus
09. King Of Fools
10. The Sense In Sanity
11. State Of Mine
12. Laid Low
13. Breathtaker
14. Capricorn
15. The Other Side
16. Unsolid Ground
17. Somewhere In Time
18. High Waters
19. The Narrow Margin

FORMATION:
John Jowitt: Basse
Martin Orford: Claviers
Mike Holmes: Guitares
Paul Cook: Batterie
Peter Nicholls: Chant
   
(6) AVIS DES LECTEURS    
ELIE KÖPTER
28/12/2023
89
  0 0  
4/5
Lecteur quotidien de Music Waves, je vois le dernier avis de Ricken-51, ce qui attire mon attention pour relire la chronique.

Comme lui, je trouve cet album bien réalisé avec des musiciens talentueux, sans égo, au service de leur instrument et de leur créativité. Effectivement, Michael Holmes est un guitariste inspiré pas aussi bon qu'un Steve Rothery, mais ses interventions sont toujours justes, mélodiques.
J'adore le jeu de basse de John Jowitt. Sur scène il est très charismatique. Dommage qu'il soit aussi instable pour ne pas rester plus longtemps dans certaines formations (IQ, Arena).
Quant à Peter Nicholls, contrairement à certaines critiques plus bas, je trouve que sa voix est touchante, originale et colle parfaitement à l'univers d'IQ. Je préfère infiniment sa voix à celle d'un Steve Hogarth dont la tessiture geignarde me gave passablement et m'a fait fuir Marillion. Comme quoi tous les goûts... 😋
Et enfin, l'incontournable Martin Orford, qui ne se met pas dans la lumière car trop humble, mais ses ambiances et ses sons de synthés sont absolument superbes.
Pour en revenir à l'album, je le trouve excellent tant dans son concept que dans les mélodies proposées, même si certains gimmicks se retrouvent tout au long de ce double opus. Tout s'enchaine sans rupture. Seul moment peut-être faible est le popisant "Unsolid Ground". mais il y a des morceaux de bravoure comme "Overture", "Subterranea", "Tunnel Vison", le très aérien "The Sense in Sanity", "Breathtaker", "Somewhere in Time" et enfin l'épique "The Narrow Margin".

IQ vraiment un groupe mésestimé qui mériterait un peu plus de lumière sur son œuvre.
Je les ai vus en concert à Bordeaux lors de cette tournée, cela restera l'un de mes meilleurs concerts.

RICKEN-51
25/12/2023
20
  0 0  
4/5
Il y a eu Tommy puis Quahenia chez les Who.
Il y a eu Tales From Topographic Ocean chez Yes.
Il y a eu The Wall chez les Pink Floyd...

Mais non, je n'oublie The Lamb Lies Down On Broadway de Genesis !
Comment pourrais-je l'oublier, c'est mon album préféré.

Alors voilà, IQ est de la race des grands, ils ont osés.
Plus encore ils ont réussi à réaliser ce que je croyais impensable.
A savoir, me faire douter que The Lamb... reste mon album préféré.

Les mélodies sont merveilleuses, les solis (Michael Holmes à la guitare et Martin Orford aux claviers) sont accrocheurs, la rythmique (John Jowitt à la basse et Paul Cook à la batterie) puissante et tonique, le chant (de Peter Nicholls) poignant au possible et le son quasi parfait.

La presque totalité des morceaux est enchaînée et le final 'Narrow Margin' est un de mes morceaux de progressif préféré: 20 minutes de bonheur.

Cet album possède même quelques titres qui aurait pu faire des tubes: Speak my name, Unsolid ground.

Ce double est donc une perle à qui je peux juste reprocher 2 choses:
- La reprise trop récurrente de certains thèmes musicaux.
- Le manque de furie vocale (Ah ! Si seulement Peter Nicholls pouvaient geuler de temps en temps !)

Alors voilà, s'il ne vous faut qu'un IQ, je pense que c'est celui là, mais, comme toute critique, c'est totalement subjectif.

Et d'un autre coté, si vous aimez celui-là, ne vous privez pas des autres merveilles de ce groupe.

REALMEAN
24/04/2015
  0 0  
3/5
Après moult écoutes, je reste très partagé sur la couleur de la médaille à décerner à ce "Subterranea", et je rejoins en grande partie les avis précédemment exprimés. Je me dis que cet album mérite ses 4 étoiles pour la précision chirurgicale de sa réalisation (la production sonore s’est définitivement débarrassée de ses atermoiements, en particulier), mais si les ambiances évoquées sont palpables, en revanche, l’émotion qui en émane reste filigranée, sur une bonne partie du programme. Et là, difficile de franchir le cap des 3 étoiles.
Comme Darkpoet le dit très bien, les 30 premières minutes sont captivantes, notamment par l’approche mélodique qui fait mouche intelligemment : à la fois accessible et raffinée. Mais à partir de 'Tunnel Vision', on a réellement le sentiment que l’album se met à tourner en boucle. Avec, sur la fin, quelques échappatoires aérant la musicalité de l’ensemble, mais pas suffisamment affirmées pour réveiller complètement l’auditeur assoupi : 'Capricorn', avec son saxophone parsonien ; 'The other side', petit break un peu chill-out, easy listening. Ou encore 'Unsolid ground', pop rock aux accents Simple Minds, très vaguement. Heureusement, il reste la magnifique suite de 20 minutes pour clôturer l’album, savoureusement marillionienne (époque Hogarth, s’entend) en première partie, et chassant plus volontiers sur les terres de Sebastian Hardie et de ses crescendo lyriques en seconde partie (Sebastien Hardie, la discrète mais néanmoins talentueuse formation australienne).
Un sentiment mitigé, donc, qui n’est pas le moindre des paradoxes s’agissant de mes fréquentations avec IQ : en réduisant l’album aux 6 ou 7 premiers titres, dans l’ordre (car le concept du projet est fort bien maîtrisé, il faut le dire), et en y ajoutant seulement la pépite embarquée par 'The Narrow Margin', "Subterranea" aurait pu être mon IQ favori.

Voir les 6 avis
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4.3/5 (19 avis)
STAFF:
3.9/5 (12 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
IQ: Nouvelle vidéo
 

"Découvrez le nouveau clip de Michaelle Dioni"
AUTRES CHRONIQUES
ICE AGE: Liberation (2001)
METAL PROGRESSIF -
IQ: The 7th House (2000)
ROCK PROGRESSIF - "7th House" est un excellent album neo prog apportant à chaque fois son lot de surprises et de frissons.
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT IQ
IQ_Resistance
Resistance (2019)
5/5
4.4/5
GIANT ELECTRIC PEA / ROCK PROGRESSIF
IQ_The-Road-Of-Bones
The Road Of Bones (2014)
4/5
4.2/5
REPLICA / ROCK PROGRESSIF
IQ_Frequency
Frequency (2009)
4/5
4.6/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
IQ_Stage
Stage (2006)
3/5
4/5
GIANT ELECTRIC PEA / ROCK PROGRESSIF
IQ_Iq--The-Twentieth-Anniversary-Show-Dvd
Iq20 - The Twentieth Anniversary Show Dvd (2005)
4/5
4/5
GIANT ELECTRIC PEA / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024