ARTISTE:

EOLE

(FRANCE)
TITRE:

EOLE

(2009)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

POP

TAGS:
Chant féminin, Technique
"Du Rock original, varié qui butine aussi bien les univers metal que pop et progressif"
NESTOR (24.03.2009)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Eole propose avec cet album un mélange assez étrange de Métal, de musique Pop et de Progressif… et le moins que l’on puisse dire c’est que pour un premier disque, le résultat est une très bonne surprise.

C’est tout d’abord la maîtrise technique et le sens artistique des musiciens, guitariste et batteur en tête, qui impressionnent. La paire de multi instrumentalistes, Sébastien Ruiz et Tomas Legon, est assez bluffante. Certains passages rappellent la manière qu’avait Faith No More de construire ses morceaux : les breaks sont nombreux, les contre temps judicieusement utilisés, la diversité de mise, les sonorités originales… L’utilisation des guitares, est parfois assez similaire à celle qu’en faisait Tom Morello (Rage Against The Machine).

Attention tout de même, nous sommes à mille lieus des univers de RATM ou de Faith No More. Eole évolue dans un style bien plus aérien (étonnant, non ?) et bien plus accessible. Si ce n’était cette recherche quasi constante de complexité et d’originalité dans la construction de ses compositions, le groupe pourrait en effet être assimilé à la scène Rock.

L’autre point fort du groupe est la production. Que ce soit au niveau des arrangements ou de la prise de son, les morceaux sont mis en valeur de manière claire et dynamique. Une véritable réussite que l’on doit à Yann Klimezyk, le guitariste du groupe « Mypollux » qui s’est chargé de l’enregistrement et du mixage. Il est d’ailleurs à noter que Florent Perreton, bassiste de « MyPollux » participe également à cet album (au même titre que Jey, bassiste de « Watcha »). Mais, inutile également de chercher des correspondances avec le style de l’un de ces 2 groupes, il n’y en a que très peu. L’excellent morceau « L’équilibriste », à beau être l’un des plus violents de l’album, nous sommes bien loin d’un brûlot Punk Rock.

Que ce soit au travers du premier titre, « Cliché », et de son style très pop Rock, ou bien avec le semi acoustique « Sur Le Pas De La Porte », ou encore avec « Busy » aux connotations néo métal (présence de Jey du groupe Watch et de du chanteur Jay du groupe Sihia oblige), « Eole » alterne les ambiances et les styles tout en conservant une cohésion sans faille. Et leur recherche de diversité semble sans limite. « En boucle » intègre des chœurs africains et un phrasé quasi rap, « Far Away From Home » adopte un esprit R ‘n B… Et cela en conservant cette harmonie d’ensemble qui laisse penser qu’un travail énorme a été fourni sur cet album par ce groupe francilien.

Les seules déceptions proviennent du chant et de certain des textes. La voix de la chanteuse Aurelia Nardini a beau être très agréable, elle manque singulièrement de diversité et de profondeur au regard de la musique. Les vocaux semblent accompagner la musique, mais ne font pas vraiment corps avec elle. Par ailleurs, les paroles sont souvent très simples pour ne pas dire faciles. En outre, les morceaux chantés en anglais (« Busy » et « Far Away From Home ») ne démontrent pas une maîtrise de cette langue suffisante, et cela nuit à l’efficacité de l’ensemble. Heureusement ces petits défauts n’ont que peu d’impact sur le plaisir d’écoute.

La qualité de l’ensemble et la recherche de l’originalité sont les gros atouts de ce premier essai à la fluidité remarquable. Indéniablement, Eole est un groupe à suivre de très près dont l’avenir pourrait réserver de très bonnes surprises. Un avenir qui, au vu de la richesse musicale du groupe, pourrait emmener celui-ci vers des rivages aussi éloignés les uns des autres que Dream Theater, Loreena Mc Kennitt, Faith No More ou Sheryl Crow.


Plus d'information sur



GROUPES PROCHES:
-


LISTE DES PISTES:
01. Cliché - 04:21
02. Busy - 03:41
03. L’equilibriste - 04:02
04. Contact - 05:21
05. Far Away From Home - 03:23
06. Entrer Dans La Danse - 04:02
07. En Boucle - 04:40
08. Pression / Dépression - 05:15
09. Le Pas De La Porte - 05:00
10. Fais Comme Si - 04:15
11. Un Doute - 03:27
12. Tu Me Disais (+ Ghost Song) - 08:10

FORMATION:
Aurelia Nardini: Chant
Sébastien Ruiz: Guitares / Basse / Claviers / Banjo
Tomas Legon: Guitares / Basse / Claviers / Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
HIGH-SCHOOL MOTHERFUCKERS: Backseat Education (2009)
ROCK -
GALADRIEL: Calibrated Collision Course (2008)
ROCK PROGRESSIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT EOLE
EOLE_Femelles
Femelles (2011)
4/5
-/5
AUTOPRODUCTION / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022