ARTISTE:

DREAM ARIA

(CANADA)
TITRE:

TRANSCEND

(2009)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Chant féminin
""
ABADDON (23.03.2009)  
4/5
(2) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Il y a des disques qui donnent la pêche. Prenez par exemple Transcend, le dernier opus des Canadiens de Dream Aria : vous y retrouverez le même plaisir communicatif que dans le Silence d’ACT, le Trust de Saga ou le plus confidentiel Gzarnica Czerni i Bieli de Svan. Des musiciens en phase sur des titres assez simples et très bien arrangés, à la frange du progressif, s’appuyant sur une technique sans faille et faisant partager leur bonheur de jouer ensemble.

La distribution est dominée par la voix autoritaire (et néanmoins féminine) d’Ann Burstyn, au timbre assez proche d’Agnieszka Swita (She) . Cette proximité renvoie naturellement à certains titres du sieur Nolan, que ce soit dans She ou avec Oliver Wakeman (Serpent Nile, Tigress). Les origines lyriques d’Ann sont très perceptibles sur Flower Duet , habilement conduit. Les autres musiciens utilisent une large palette sonore, passant des ambiances intimistes au regsitre plus tendu, sans que les ryhtmiques ne deviennent trop envahissantes. L’auditeur relève ici une belle ligne de basse (Compassion, Pandora’s Box), là une solide présence de la batterie (Transcend) , un joli lancement de solo de guitare (The Secret, Labyrinth), et des claviers soignés en permanence, le tout servi par une production impeccable.

Tous les élements paraissent donc réunis pour un album de haute volée. Il n’aura pourtant pas échappé au lecteur que la note n’atteint pas ces sommets. C’est que, dans sa recherche d’efficacité, du refus des digressions inutiles, Transcend reste un assemblage de titres courts : pas de développements instrumentaux alambiqués, pas d’envolées complexes, en somme une ambition de composition en deçà de ce que pourraient nous livrer ces musiciens aguerris: les soli dépassent rarement la durée d'un simple pont musical. Mon vieux réflexe de progueux-amoureux-des-compositions-à-tiroir pénalise donc légèrement cet album sur la note, mais il faut souligner un plaisir d’écoute permanent à l’audition de ce trop court opus (moins de 42 minutes).


Plus d'information sur



GROUPES PROCHES:
MIKE OLDFIELD


LISTE DES PISTES:
01. Rythm Of Now
02. Labyrinth
03. Transcend
04. Serpent Nile
05. Pandora's Prelude
06. Pandora's Box
07. Rebecca
08. Tigress
09. The Secret
10. Compassion
11. Flower Duet

FORMATION:
Ann Burstyn: Chant
Donald Stagg: Claviers
Garry Flint: Batterie
Jon Casselman: Chant / Basse
   
(2) AVIS DES LECTEURS    
PROFBURP37
02/03/2012
220
  0 0  
4/5
Allez, pour moi, c'est un 8.5/10... Pourquoi pas 9 ? Eh bien malgré le fait que cela donne la pêche, que cela fourmille d'idées géniales dans tous les coins, je suis d'accord avec Abaddon : c'est un peu (trop) court jeune homme !!! Quand à moi, la chanteuse me fait penser à Lisa Bouchelle, la chanteuse de Mastermind... Allez, je me le remets !
TONYB
11/04/2009
  0 0  
3/5
Entièrement d'accord avec cette chronique : j'y ajouterais un petit côté Pat Benatar qui ravira les nostalgiques des années 80 !
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
3.3/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
TRUST: Marche Ou Crève (1981)
HARD ROCK - Un des albums marquants de Trust, tout en hargne et agressivité.
THE BAKERTON GROUP: El Rojo (2009)
ROCK -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DREAM ARIA
DREAM-ARIA_In-The-Wake
In The Wake (2005)
3/5
4/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022