ARTISTE:

DARK MOOR

(ESPAGNE)
TITRE:

AUTUMNAL

(2009)
LABEL:

SCARLET RECORDS

GENRE:

METAL MELODIQUE

TAGS:
Chant féminin, Symphonique
""
REDDUST (26.03.2009)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

S’il existe un groupe qui peut se targuer d'être une valeur sûre du métal symphonique, c’est bien Dark Moor. Tout amateur de métal symphonique ne peut pas ne pas connaître ce charmant groupe espagnol. Certes, le groupe est loin de jouir d’une juste exposition médiatique et ses tournées promotionnelles se limitent toujours au strict minimum syndical. D’ailleurs, il vaut mieux quand on est fan français habiter très au sud de la Loire pour saisir la chance d’assister à une de leurs prestations live.

Suivant de près la carrière de cette formation depuis pas mal d’années, il faut reconnaître qu'elle a su évoluer crescendo, album après album, pour atteindre presque les sommets de son art avec son précédent opus "Tarot". Celui-ci a été accueilli avec éloges, même si, pour ma part, j’émettrais quelques réserves et apporterait quelques bémols à l’enthousiasme général occasionné par ce très bon album.

Avec ce nouveau millésime, autant dire que le groupe a mis les petits plats dans les grands. Dark Moor nous propose du métal symphonique au sens propre du terme, s'offrant même le luxe de cloturer le tout par une fort belle valse de musique classique, "Fallen Leaves Waltz". Si l’album avait été conceptuel, "Autumnal" aurait tout aussi bien pu être un opéra métal. Les Espagnols n’ont pas ergoté sur les moyens et se sont octroyés les participations de l'orchestre philarmonique d'Arkham, des Choeurs Impériaux de Rivendel et de la chanteuse soprano Itea Benedicto du groupe espagnol Niobeth.

Avec "Autumnal", c’est un grosse claque que l’on se prend d’entrée de jeu. "Swan Lake", avec son final vocal époustouflant, revisite longuement, habilement et avec enchantement Tchaikovski. Le titre "Faustus", plus court, est de la même livrée et, pour un peu, on se croirait vraiment plongé en plein opéra métal. Dark Moor nous comble et nous enchante avec son speed métal symphonique, mélodique et presque lyrique. Mais, j’ai beau apprécié fortement Dark Moor, il me faut bien admettre que seule la première moitié de l’album est irréprochable et excellente en tout point, avec notamment la promenade "On The Hills Of Dream" et "Phantom Queen" et son intro celtique bien sentie.

En effet, à partir du titre "For Her", les compositions, bien que tenant plus que la route, s'avèrent quand même un ton en dessous. Le côté grandiose initial s’étiole en compositions plus "classiques". Surtout, pointe sur les tout derniers titres une impression de linéarité qui gâche un peu la très forte impression du début. Et ce, d’autant que plus que le groupe ne varie guère son tempo cavalcadant jusqu'à plus soif, exception faite du plus calme "The Enchanted Forest". Comme si, après un début de « je t’en fous plein les ouïes », le groupe se contentait d’assurer le minimum, partant du principe que l’essentiel était durablement assuré.

Et si cette supputation s’avérait fondée, autant dire que le groupe aurait plutôt réussi dans son intention supposée. La première grande partie d’"Autumnal" est tellement énorme qu’on l'excuse pour une fin, certes belle, mais beaucoup plus basique. Et c’est un peu çà qui est rageant avec Dark Moor. Ses albums ne sont jamais parfaits. Il faut toujours qu’il y ait ces deux ou trois compositions moins hautes que les autres qui empêchent le groupe d’atteindre le firmament de l’album incontournable. Mais peu importe, cela ne gâche pas les extraordinaires qualités musicales de cette formation qui, avec cet opus, atteste une fois de plus de son appartenance au cercle très restreint des meilleurs groupes de métal symphonique.


Plus d'information sur http://www.dark-moor.com





LISTE DES PISTES:
01. Swan Lake - 8:00
02. On The Hill Of Dreams - 4:45
03. Phantom Queen - 4:03
04. An End So Cold - 4:01
05. Faustus - 4:09
06. Don't Look Back - 4:37
07. When The Sun Is Gone - 4:39
08. For Her - 4:37
09. The Enchanted Forest - 4:33
10. The Sphinx - 4:27
11. Fallen Leaves Waltz - 2:38

FORMATION:
Alfred Romero: Chant
Dani Fernandez: Basse
Enrik Garcia: Guitares
Roberto Cappa: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3.3/5 (3 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Dark Moor: Ars Musica
 
AUTRES CHRONIQUES
WE ARE JUPITER: We Are Jupiter (2009)
METAL PROGRESSIF -
G. NOVA: L'Ecorce Sensible (2009)
AUTRES -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DARK MOOR
DARK-MOOR_Ars-Musica
Ars Musica (2013)
4/5
4/5
SCARLET RECORDS / METAL MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022