GROUPE/AUTEUR:

IN FLAMES

(SUÈDE)

TITRE:
LUNAR STRAIN (1994)
LABEL:
REGAIN
GENRE:
DEATH METAL

""
NOISE - 23.02.2009 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Retour à Göteborg à la fin des années 80, c’est au sein d’une scène locale très active que l’on trouve les racines d’In Flames. L’histoire commence avec le groupe Ceremonial Oath qui a vu le jour en 1989 autour du bassiste et chanteur Jesper Strömblad et du guitariste et futur fondateur de Hammerfall, Oscar Drojnack. Musicalement, le groupe proposait déjà une musique inspirée du death métal avec pas mal d’éléments mélodiques et acoustiques.

Après une démo et un album, les deux hommes quittent le groupe en 1990 pour se consacrer à des projets solo : Hammerfall donc pour Drojnack et In Flames pour Strömblad, Larsson le bassiste et Ljungström le guitariste de Ceremonial Oath. Pour l’anecdote, il faut préciser que Ceremonial Oath sortira un autre album, Carpet, en 1995 avec au chant un certain Anders Friden, futur chanteur d’In Flames. Strömblad et sa bande, quand eux, forment ainsi In Flames et complètent le line-up en recrutant un chanteur, Mikael Stanne et un autre guitariste, Carl Naslund.

Et dans la foulée, une première démo sort début 1993 qui permet au groupe d’être repéré par le label Wrong again records. Ce tout premier album est enregistré fin 1993 et voit le jour début 1994.

Lunar Strain nous présente une formation ambitieuse et déjà très professionnelle malgré une production un peu daté qui ne rend pas complètement hommage aux titres proposés. Musicalement, le groupe se situe dans la lignée de Ceremonial Oath, proposant une musique inspirée du death métal suédois et de ses maîtres At the gates, le tout avec un aspect mélodique très présent. Les vocaux sont très agressifs - aux frontières du black métal - même si Mikael Stanne, très présent et assez puissant, semble encore un peu jeune et tendre comparé à ce qu’il fera plus tard dans Dark Tranquillity. En effet, si musicalement tout est déjà très en place, les vocaux semblent parfois un peu décalés par rapport aux mélodies proposées.

Malgré cela, on retrouve dans ce premier album toutes les émotions liées à la sortie d’un premier opus… Une certaine fraicheur d’abord, de la naïveté aussi et surtout une énorme d’envie d’avancer.
Et on ne peut que prendre beaucoup de plaisir à l’écoute de ce disque, certes encore bien loin des bombes que sortira le groupe plus tard, mais franchement sympathique et spontané.

Des 10 titres qui composent cet album, quelques uns se détachent du lot. On pensera déjà au très bon « Behind Space » qui ouvre le disque avec son style In Flames en partie en place. On y trouve un riff très efficace, de la guitare acoustique en conclusion, quelques claviers discrets, de très bons soli mélodiques et un refrain très entêtant. Autre morceau à retenir, le double titre Everlost. La première partie se montre assez lourde, quasi doom, en tout cas très éloignée du style habituel d’In Flames alors que la deuxième se veut beaucoup plus douce, avec au chant la très belle voix de Jennica Johansson et des parties musicales acoustiques du meilleur effet soutenues par l’apparition de passages de cordes.

Dans l’ensemble le ton de l’album est assez sombre, les parties vocales y contribuant grandement. On pensera au titre éponyme ou à un Starfosaken, tous deux très agressifs sur ce plan et d’ailleurs quasiment black métal sur certains passages.

Ainsi, malgré une production faiblarde qui étouffe un peu les guitares et place un chant pas vraiment approprié trop en avant, ce Lunar Strain se présente comme une bonne carte de visite pour In Flames. Le groupe est en place, il a un compositeur principal qui exprime un potentiel énorme et il ne lui manque pas grand-chose pour décoller complètement. Le groupe ne va pas perdre son temps… l’EP qui sortira très rapidement après cet album, montrera déjà une nette progression…

Plus d'information sur http://www.inflames.com/main.html



GROUPES PROCHES:
OMNIUM GATHERUM, MAROON, THE FALLEN WITHIN, DESTRAGE, DARK TRANQUILLITY, RISE TO FALL, KILL THE ROMANCE, SOILWORK, THINK OF A NEW KIND, NORTHER

LISTE DES PISTES:
01. Behin Space (04:54)
02. Lunar Strain (04:05)
03. Starfosaken (03:09)
04. Dreamspace (03:45)
05. Everlost part I (04:16)
06. Everlost part II (02:58)
07. Härgaläten (02:26)
08. In Flames (05:38)
09. Upon an Oaken Throne (02:49)
10. Clad in Shadows (02:50)


FORMATION:
Carl Näslund: Guitares
Glenn Ljungström: Guitares
Jesper Strömblad: Guitares / Batterie
Johan Larsson: Basse
Mikael Stanne: Chant


TAGS:
Chant grunt/growl, Old School
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC IN FLAMES
DERNIERE ACTUALITE
IN FLAMES : Nouvelle lyric video
Toutes les actualités sur IN FLAMES
DERNIER ARTICLE
IN FLAMES - LE BATACLAN (PARIS) - 12 OCTOBRE 2014
Les Suédois d'In Flames ont défendu vigoureusement leur dernier opus plutôt controversé "Siren Charms" à peine sorti. Malgré une première partie qui aurait pu voir inverser les groupes, le quintet exécute une partition digne des meilleurs. Tous les articles sur IN FLAMES
DERNIERE INTERVIEW
Et de 13 pour les géants suédois du death metal ! Avec "I, The Mask", In Flames est de retour plus fort que jamais. Rencontre avec le chanteur Anders Fridén.

NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
YNGWIE MALMSTEEN: Alchemy (1999)
HEAVY METAL Un très bon album très axé "shred guitar"
 
CHRONIQUE SUIVANTE
VULCAIN: Stoppe La Machine (1998)
HARD ROCK Un album varié mais qui manque un peu d'inspiration
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT IN FLAMES
IN-FLAMES_I-The-Mask
I, The Mask (2019)
5/5
2.7/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
IN-FLAMES_Battles
Battles (2016)
3/5
2/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
IN-FLAMES_Siren-Charms
Siren Charms (2014)
2/5
-/5
EPIC / DEATH METAL
IN-FLAMES_Sounds-Of-A-Playground-Fading
Sounds Of A Playground Fading (2011)
4/5
-/5
CENTURY MEDIA RECORDS / DEATH METAL
IN-FLAMES_A-Sense-Of-Purpose
A Sense Of Purpose (2008)
2/5
2/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020