ARTISTE:

LED ZEPPELIN

(ROYAUME UNI)
TITRE:

LED ZEPPELIN DVD

(2003)
LABEL:

ATLANTIC RECORDS

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
Bluesy, Chant aigu, Groovy, Old School, Psychédélique
""
ZOSO (06.01.2009)  
5/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Imaginez... Faites ce simple effort d’essayer de comprendre l’alchimie qui saisit une salle lorsque celle-ci est prise d’assaut par un jeune groupe que rien n’effraie... Repoussant les limites sans en faire son objectif, jouant sans complexe des heures, rallongeant les soli jusqu'aux bornes du supportable. Avec une indéniable qualité, le groupe balance un flot ininterrompu de décibels ravageurs. Les structures studio des chansons sont mises à mal, écartelées, disséquées. Le concept du live dans toute sa splendeur, toute sa démesure. Imaginez la rage du hard rock, le groove du blues. La chimère est parfaite. Le brun dans son coin tripote sa guitare avec un doigté magique, et fait de chaque son qui en sort une source de satisfaction immense. Le petit blond, lui, chante comme personne. Parfois hurlant, parfois murmurant, ou encore sifflant, gémissant. Il passe sans prévenir de la transe intouchable aux expressions aguicheuses du pote un peu impudique qui nous en sort une bien bonne.

Imaginez ces jeunes anglais quelques années plus tard. Sûrs d’avoir conquis le monde ou d’être en train de le faire, ils affichent une assurance que peu de groupes possèdent ou assument. Le bassiste délivre des lignes de l’ampleur d’un plancher océanique, avec la force tranquille, le relief, et la profondeur que cela implique. Le batteur fou martèle sa batterie en donnant l’impression de découvrir ses coups en même temps que nous. Il n’est même plus question de rythme, ces coups de tonnerre véhiculent la musique du Zeppelin avec la force d’une armée en marche. Les lumières tournoyantes achèvent de vous transporter dans une autre dimension.

Imaginez aussi le calme après la tempête, les douceurs folks d’une musique de coin du feu. Chaleur et bonne humeur vous remplissent, impossible de ne pas chanter en cœur avec eux, de ne pas taper du pied. Les morceaux ne se ressemblent pas et se suivent inlassablement, emmenant l’esprit toujours plus loin, toujours de façon plus exotique. Les pulsations de la basse, les accents incroyables de la guitare vous éloignent petit à petit des appellations réductrice de « rock », « blues », ou autre « hard » pour vous faire vivre la sensation de musique. Le quatuor jovial vous achève lorsque les arpèges si célèbres vous font entamer un voyage que les mots ne pourraient décrire.

Imaginez enfin le géant qui se meurt. Ces trentenaires portent sur le visage les marques des navires qui ont trop fait la guerre. Le guitariste ouvre des yeux que seul l’héroïne tient écarquillés, mais ses doigts courent sur le manche comme au premier jour. Le son est plus lourd, plus pompeux. Les morceaux sont géniaux, inspirés, visionnaires. Ils paraissent issus d’une sorte d’évidence géniale. Parallèlement, la sueur qui dégouline des quatre musiciens semble se sentir jusque dans votre salon confortable. Les notes que le chanteur n’atteint plus vous affectent comme s’il s’agissait de vos propres rides. En réalité c’est bien l’intégralité d’une carrière qui défile devant vous. Et quelle carrière.

Réveillez vous maintenant. Qu’il s’agisse de votre mémoire ou de votre imagination, que vous soyez fan ou non, les émotions qui découlent de l’évocation de l’incroyable épopée de Led Zeppelin sont mystiques, profondément ancrées, et ne pourrait aucunement être rattachées à un support, audio ou vidéo, quel qu’il soit.

Pourtant, lorsque le guitariste Jimmy Page se penche sur les enregistrements d’époque pour tirer un son et une image parfaite, piochant le plus largement possible dans le répertoire et les époques, alors ces émotions, cette magie, et l’ampleur de cette épopée se retrouvent bel et bien prisonnières du DVD sobrement intitulé qui résulte de ce travail. Ce résultat sera en tête des ventes de DVD musicaux trois ans durant, cumulant plus de cinq heures d’une musique hallucinante. En sachant avec quelle intelligence et quels moyens est résumée ici la carrière invraisemblable de ce groupe légendaire, une seule conclusion peut s’imposer : cet objet est immense.


Note: Les pistes listées ci dessous sont extraites des concerts suivants: Royal Albert Hall 70' (1), Gladsaxe Teen Club 69' (2), Madison Square Garden 73' (3), Earls Court 75' (4), Knebworth 79' (5). Le DVD présente également 11 autres pistes sous forme de vidéos promotionnelles ou extraites d'un seul concert.


Plus d'information sur http://www.ledzeppelin.com/





LISTE DES PISTES:
101. We're Gonna Groove - 03:14
102. I Can't Quit You Baby - 06:25
103. Dazed And Confused - 15:10
104. White Summer - 11:54
105. What Is And What Should Never Be - 04:02
106. How Many More Times - 20:02
107. Moby Dick - 15:02
108. Whole Lotta Love - 06:03
109. Communication Breakdown - 03:40
110. C'mon Everybody - 02:28
111. Something Else - 02:02
112. Bring It On Home - 07:33
201. Communication Breakdown - 02:46
202. Dazed And Confused - 09:09
203. Babe I'm Gonna Leave You - 06:46
204. How Many More Times - 12:20
301. Black Dog - 05:30
302. Misty Mountain Hop - 04:50
303. Since I've Been Loving You - 08:03
304. The Ocean - 04:16
401. Going To California - 04:41
402. That's The Way - 06:04
403. Bron-yr-aur Stomp - 05:31
404. In My Time Of Dying - 11:14
405. Trampled Under Foot - 08:14
406. Stairway To Heaven - 10:32
501. Rock And Roll - 03:47
502. Nobody's Fault But Mine - 05:45
503. Sick Again - 05:08
504. Achilles Last Stand - 09:03
505. In The Evening - 07:56
506. Kashmir - 08:50
507. Whole Lotta Love - 07:06
508. You'll Never Walk Alone - 01:21

FORMATION:
Jimmy Page: Guitares
John Bonham: Batterie
John Paul Jones: Basse / Claviers
Robert Plant: Chant / Harmonica
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
PETER HACKETT
06/01/2009
  0 0  
5/5
Que dire de plus après cette chronique magistrale ?
Je vois juste une chose à ajouter pour enfoncer le clou, c'est que ce chroniqueur qui signe ZoSo n'a que 20 ans et que de ce fait il ne parle pas par nostalgie !!
On peut devenir fan de Led Zep 30 à 40 ans après leurs heures de gloire ça doit vouloir dire quelque chose non ??

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
5/5 (1 avis)
STAFF:
4.9/5 (7 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
LED ZEPPELIN: Robert Plant refuse la reformation
 
AUTRES CHRONIQUES
LETHARGY: Purification (2008)
HARD ROCK -
KARELIA: Restless (2008)
METAL INDUSTRIEL -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT LED ZEPPELIN
LED-ZEPPELIN_Celebration-Day
Celebration Day (2012)
4/5
5/5
ROADRUNNER RECORDS / HARD ROCK
LED-ZEPPELIN_How-The-West-Was-Won
How The West Was Won (2003)
5/5
4.5/5
ATLANTIC RECORDS / HARD ROCK
LED-ZEPPELIN_Coda
Coda (1982)
2/5
3/5
SWAN SONG / ROCK
LED-ZEPPELIN_In-Through-The-Out-Door
In Through The Out Door (1979)
3/5
3/5
SWAN SONG / ROCK
LED-ZEPPELIN_The-Song-Remains-The-Same
The Song Remains The Same (1976)
4/5
4/5
SWAN SONG / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021