.
.

LET IT FLOW

(TURQUIE)

MEANINGS

(2008)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

METAL GOTHIQUE

TAGS:
Chant féminin, Growl, Mélancolique
""
METALNATURE (10.11.2008)  
4/5
(0) Avis (0) commentaire(s)
Let It Flow, groupe inconnu a mon bataillon pourtant bien fourni, nous vient de Turquie. Inconnu, il en est pourtant à son second album, le premier « The Momentary Touches To The Depths » étant paru en 2006.

Let it flow semble avoir connu pas mal de changements de line-up, suite au décès d’un des ses membres fondateurs, Süleyman Pamuk et au départ de sa chanteuse, Sinem Deger, qui officiait sur l’album précédent. Si le groupe a donc décidé de continuer à quatre, ils se sont cependant entourés, selon les morceaux, d’une belle kyrielle d’invités et d’instruments différents. Claviers, flûte, violon, hautbois, violoncelle et aussi le bendir, un instrument de percussion local. Sur certains morceaux, on y trouve même un orchestre de chambre (pour la reprise de « Sitting on the Quay ») et une nouvelle chanteuse, Ozlem Akpinar (« Frail Wings », ...).

Avec toutes ces cartes en main, Let It Flow nous propose une musique complexe, dépassant souvent les exercices de genre, en associant avec bonheur ambiances gothiques et progressives. Peu importe le rythme, qui peut être enlevé (« Walking Through The Sun », Frail Wings ») ou plus posé (« Nothing », « Faces »), peu importe les instruments qui peuvent être saturés de métal (« Notions ») ou acoustiques (« Faces »), voire ethniques, il s’en détache chaque fois une mélancolie profonde, touchante et belle.

Dans cette œuvre, car c’en est une, il n’y a pas grand chose à jeter, car après plusieurs écoutes, chaque morceau trouve sa place. J’aimerais toutefois mettre en évidence quelques titres qui m’ont particulièrement marqué. La première plage « Grey Man », dont l’intro fait un peu penser à Sentenced et qui, tout en changeant plusieurs fois de tempo, virevolte gracieusement jusqu’au solo de guitare finale, que l’on voudrait interminable. Il comprend également quelques vocaux sombres, criant leur désespoir et utilisés comme des riffs de guitare. Terriblement accrocheur. Je ne suis pas un grand amateur d’instrumentaux, mais « The Aftermath » sur fond de sirènes, de tirs, nous emmène au plus profond de la douleur, avec cette guitare dont le son vous pénètre comme des lames de rasoir. Irrésistible.

Il y a aussi « Sitting On The Quay », peut-être le morceau le plus progressif, pas loin d’un Porcupine Tree ou d’un Opeth, avec beaucoup d’accessibilité toutefois. Très beau, il vaut sans doute, à lui seul l’achat, de l’album. Je pourrais aussi citer « My Blackest Lost », délicat, complexe mais entraînant, où, là aussi, le solo de guitare final se fait bien trop court. Ou encore, dans un tout autre style, « Strange Blue », plus brutal, qui joue sur la dualité des vocaux (sombres et féminins) et des instruments (guitare agressive et claviers aériens). Mais j’aurais alors oublié « Faces », où tous les instruments (percussions, guitare acoustique, claviers, violoncelle, …) concourent à la recherche de la plus grande sensibilité.

Il y a bien quelques défauts, comme cette batterie qui semble un peu trop simplement programmée sur « Strange Blue » alors que les percussions sont un des points fort de l’album. Il faut aussi avoir le moral bien accroché pour l'apprécier pleinement, mais on ne peut pas ne pas être touché par la sensibilité qui se dégage d’une telle œuvre, musicalement variée, recherchée et relativement complexe mais toujours accessible. Voici une petite révélation, à découvrir d'urgence!
- Site officiel

LISTE DES PISTES:
01. Grey Man - 4:49
02. Frail Wings - 3:17
03. The Aftermath - 3:31
04. Sitting On The Quay - 6:28
05. Nothing - 3:28
06. Notions - 4:17
07. Walking Through The Sun - 3:43
08. Faces - 3:08
09. Strange Blue - 5:27
10. Dirge...still - 3:10
11. Sitting On The Quay (orchestral) - 4:47
12. The Cycle - 3:39
13. My Blackest Loss - 5:11

FORMATION:
Ajlan Akyüz: Violon
Ant Balci : Basse
Can Uzer : Batterie
Erdal Baydar: Bendir
Erdogan Turanli: Contrebasse
Esen Küçük: Flûte
Ezgi: Violoncelle
Ezgi Kaya: Hautbois
Mert Savasan: Viole
Murat Sarlicali : Chant / Guitares
Özgün Akay : Chant / Guitares
Özlem Akpinar: Chant féminin
Sevket Uyanik: Claviers
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
 

"Découvrez le nouveau clip de Verso"
AUTRES CHRONIQUES
POISON: Crack A Smile... And More ! (2000)
HARD ROCK -
THE NEIL CAMPBELL COLLECTIVE: Ghost Stories (2008)
AUTRES -
 
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024