GROUPE/AUTEUR:

QUEENSRŸCHE

(ETATS UNIS)

TITRE:
HEAR IN THE NOW FRONTIER (1997)
LABEL:
EMI
GENRE:
ROCK

""
NOISE - 15.12.2008 - (1) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
2/5
"Promised Land" a été un sommet artistique pour Queensrÿche, ainsi que la continuation d’un parcours sans faute pour le groupe depuis le début de sa carrière. Mais "Promised Land", malgré toutes ses qualités, a raté sa cible et son public… Sa cible, car étant certainement trop en avance sur son temps, ce disque reste un précurseur de ce qu’un groupe comme Pain Of Salvation fera peu de temps après. Et son public, car ce dernier attendait une suite à "Operation:Mindcrime" et à "Empire". Or il a eu à la place un disque expérimental, essentiellement mid-tempo, et très rock progressif. L’époque n’étant pas la plus favorable pour espérer toucher un nouveau public, "Promised Land" fut donc un échec commercial, le premier subit par Queensrÿche.

Malgré une tournée d'une très grande qualité, qui montrait un groupe au sommet de son art, le doute s'est insinué au sein du combo qui, au moment de composer son nouvel album, est partagé entre deux tendances : persister sur la voie de "Promised Land", en continuant à avancer et expérimenter, mais en prenant le risque de ne plus jamais retrouver le succès commercial ou revenir en arrière en proposant une musique plus accessible et commerciale, comme il la pratiquait un peu sur "Empire", mais en prenant cette fois le risque de stagner et surtout de rater son coup avec des titres moins efficaces.

Sur l’initiative de Chris DeGarmo, c’est la deuxième option qui va l’emporter. Le guitariste va s’investir comme jamais auparavant, en participant à l’écriture de 13 des 14 titres du disque et en écrivant seul nombre d’entre eux. Et ce "Hear In The Now Frontier" est en grande partie le reflet de l’âme assez torturée de DeGarmo, comme si ce dernier cherchait une nouvelle orientation, ou du moins un retour à l’essentiel et à une certaine simplicité musicale. Musicalement, nous sommes donc bien loin de la sophistication d’un "Promised Land" ou de l’ambition d’un "Operation:Mindcrime". La plupart des titres ont un format single autour des 3 minutes, et le ton est assez direct et très rock dans l’esprit, comme si le grunge avait fini par influencer l’écriture du groupe avec quelques années de retard.

L’ensemble sonne la plupart du temps très pop-rock, avec une légère touche de heavy et un accent mis sur les mélodies, en tout cas très loin du progressif. Dans les bons titres du disque, nous citerons le morceau d’ouverture, qui sera également le premier single: "Sign Of The Times". Il s'agit d'une petite pépite de heavy mélodique et Tate y assure un chant parfait, se montrant tout en nuances sur le refrain accompagné par un riff acoustique du meilleur effet. Il s'agit sans doute du titre le plus efficace de l’album et d’ailleurs un des seuls qui restera dans les mémoires alors que son aspect commercial ne gâche en rien sa qualité.

Il faut ensuite noter le très bon enchaînement de titres dans la première moitié de l’album avec "Get A Life", excellent morceau bien rock, assez surprenant pour Queensrÿche, puis "The Voice Inside" et "Some People Fly", deux belles ballades très mélodiques. Le premier retient l’attention avec un très bon riff de guitare et un solo mélodique très accrocheur, alors que le deuxième vaut le détour grâce à une très belle performance vocale de Geoff Tate, très à l’aise dans ce genre d’exercice.

Malheureusement, la deuxième partie du disque correspond à un certain ventre mou, certains titres étant bien peu inspirés, manquant de pêche ou d’idées, et peinant souvent à décoller. "Saved" au refrain particulièrement pénible, "Reach", "Miles Away", "Anytime/Anywhere" ou encore "Hit The Black" plombent le rythme et font presque oublier que quelques compositions comme "You" ou "All I Want" voire "Hero" méritent que l’on s’y attarde un peu. "You", qui sera le deuxième single de l’album passera d’ailleurs relativement inaperçu. Pourtant, il s'agit d'un bon petit morceau, bien rock avec un rythme bien groovy et très efficace. "All I Want" voit Chris DeGarmo s’emparer du micro et s’en sortir de belle manière dans un registre plus connoté hard rock que celui de Geoff Tate. Enfin, "Hero" est une belle petite ballade, en partie acoustique, relevée par l’excellente performance vocale tout en retenue de Tate, et des parties de guitare très mélodiques et pop-rock dans l’esprit. Pour finir, nous nous attarderons un peu sur "Spool", seul titre qui retrouve un peu la patte progressive si chère au groupe, ainsi qu'une certaine ambition musicale. Ce morceau se montre très riche en ambiances et en émotions, grâce à de très belles parties musicales, le break central étant particulièrement réussi avec une basse bien présente. Voilà qui rappelle un peu ce qui faisait la force de "Promised Land".

"Hear In The Now Frontier" restera ainsi un album mineur du groupe, essentiellement en raison d’un certain manque d’ambition et également de quelques longueurs qui le plombent. Cependant, il mérite d’être en partie réhabilité, de part un sens de la mélodie et de la simplicité souvent bien trouvés, mais aussi parce qu’il reste à ce jour le dernier disque où Chris DeGarmo se soit complètement impliqué. Son départ du groupe, suite à l’échec commercial de ce disque, portera un coup dur au groupe, l’alchimie si particulière qui faisait sa force s’évanouissant avec lui. Même s'il reviendra participer, en simple invité, à l’écriture de "Tribe" (2003), cela sera sans retrouver l’inspiration et la verve qui était la sienne.
Ce "Hear..." marque donc un peu la fin d’une époque et d’un âge d’or pour Queensrÿche, la suite de sa carrière étant depuis une descente régulière en popularité et en qualité musicale.

Plus d'information sur http://www.queensryche.com



GROUPES PROCHES:
CRIMSON GLORY, SUPERIOR, QUEENSRŸCHE (GEOFF TATE) , SLAVE TO THE SYSTEM, OPERATION: MINDCRIME, THRESHOLD, SYMMETRY, GEOFF TATE, TIME MACHINE

LISTE DES PISTES:
01. Sign of the times (03:33)
02. Cuckoo's nest (03:59)
03. Get a life (03:39)
04. The voice inside (03:49)
05. Some people fly (05:17)
06. Saved (04:09)
07. You (03:54)
08. Hero (05:25)
09. Miles away (04:32)
10. Reach (03:30)
11. All i want (04:06)
12. Hit the black (03:36)
13. Anytime / Anywhere (02:54)
14. SpOOL (04:53)


FORMATION:
Chris Degarmo: Chant / Guitares
Eddie Jackson: Basse
Geoff Tate: Chant
Michael Wilton: Guitares
Scott Rockenfield: Batterie


TAGS:
Ballades, Mélancolique
 
 
(1) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
LYNOTT - 15/12/2008 -
0 0
2/5
Vous ne connaissez pas ce disque ?...alors, écoutez-en la première piste "Sign of the Times", puis la dernière "Spool", et arrêtez-vous là une minute, prenez un papier, un crayon et mettez une note aux deux titres, faites une moyenne et relisez-là...ô quelle belle note songerez-vous, un 8,5/10 voire un 9/10...reconcentrez-vous alors sur l'écoute du reste de l'album...je vous parie que le geste suivant que vous ferez sera de rayer votre bonne note d'un grand coup de crayon noir bien gras...
...et oui, mis à part ces deux titres, cet album est insipide et en a déçu plus d'un depuis 1997 année de sa sortie...
...un Grand a disparu cette sale année-là.



Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC QUEENSRŸCHE
DERNIERE ACTUALITE
QUEENSRŸCHE : Nouvelle lyric video
Toutes les actualités sur QUEENSRŸCHE
DERNIER ARTICLE
QUEENSRYCHE + METHODICA - LE FORUM DE VAUREAL - 23 JUIN 2017
Queensrÿche, le retour de l’empire ! Tous les articles sur QUEENSRŸCHE
NOTES
3/5 (1 avis) 2/5 (6 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
ISIS: Panopticon (2004)
HARDCORE
 
CHRONIQUE SUIVANTE
CROWN OF THORNS: Faith (2008)
HARD ROCK MELODIQUE Un magnifique disque de hard mélodique, un des cartons de l’année
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT QUEENSRŸCHE
QUEENSRŸCHE_The-Verdict
The Verdict (2019)
4/5
-/5
CENTURY MEDIA RECORDS / HEAVY METAL
QUEENSRYCHE_Condition-Hüman
Condition Hüman (2015)
4/5
-/5
CENTURY MEDIA RECORDS / METAL PROGRESSIF
QUEENSRYCHE_Queensrÿche
Queensrÿche (2013)
4/5
2.5/5
CENTURY MEDIA RECORDS / HEAVY METAL
QUEENSRYCHE_Dedicated-To-Chaos
Dedicated To Chaos (2011)
4/5
2/5
ROADRUNNER RECORDS / HARD ROCK
QUEENSRYCHE_American-Soldier
American Soldier (2009)
4/5
4/5
WARNER / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020