ARTISTE:

TNT

(NORVÈGE)
TITRE:

ATLANTIS

(2008)
LABEL:

METAL HEAVEN

GENRE:

ROCK

TAGS:
"Un lamentable plantage"
LYNOTT (14.10.2008)  
1/5
(4) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Dans ma chronique de l'album "The New Territory" de nos explosifs amis de TNT - quoique la dernière déflagration en date commence à afficher de coupables tempes grisonnantes - je dévoilais dans ma conclusion que "l'année suivante enfantera d'une monstruosité". Ne pensez pas chers lecteurs que je possède quelque capacité à lire dans le sang de chauve-souris enragée (comme notre pote Bigard), simplement, un retard à l'allumage m'ayant conduit à ne poser mes oreilles endolories sur l'album 2007 de ces messieurs que la semaine passée quasiment au moment où je découvrais leur nouvel opus, j'avais donc déjà une idée de la nouvelle offrande des ex-hard rockers.

Depuis lors, il est bien évident que j'ai procédé à plusieurs écoutes de la bête (on travaille sérieusement chez Musicwaves sinon c'est le bâton) afin d'avoir la certitude absolue de ce que le groupe proposait à ses fans. Hé bien, que ces derniers, s'il en reste après la déception de 2007, se fendent d'ors et déjà de l'achat d'une caisse de bière, ils ne seront ainsi pas pris au dépourvu, après avoir pris connaissance de cette galette, lorsque leur montera du fond de l'âme une irrépressible envie de s'enivrer puissamment (métaphore me permettant de rester poli - oui, pour les grossièretés aussi on a droit au bâton chez Mw).

Ainsi donc en effet, pauvre de nous, "le monstre est bien vivant".

Mais nom d'un pt'it bonhomme, que s'est il passé dans la tête de ces garçons pour qu'après une sortie de route préjudiciable en 2007, ils aient malgré tout décidé de remettre une couche d'huile sur l'asphalte de leur route ? Pour le coup, et ça ne fait aucun doute, leur attelage cette fois ne s'en remettra pas. Car, au-delà de désespérer leurs derniers fidèles, il serait très étonnant qu'ils parviennent à rapatrier dans leur giron les amateurs, à la fois, de sonorités des 50's, d'ELO, de Cheap Trick, de funk, de ballade hard rock "sucette à l'anis", de tango, de blues et de "La croisière s'amuse" (vous comprendrez plus tard) !... "Etre et avoir été ne sont pas des pareils" disait le poète breton Lukian Kergoat. Ce dicton ne peut s'appliquer habituellement à la musique, on connaît tous quelques "revival" célèbres, mais il correspond néanmoins parfaitement à TNT qui tel le Phénix ne renaît pas ici de ses cendres.

A l'écoute de ce disque on se dit que, soit ils ont voulu répéter à l'envie le délire (réussi) de Royal Hunt sur "Eye Witness" avec "Wicked Lounge" avec ses consonances jazzy et ses ambiances feutrées de piano-bar, soit ils ont pété carrément un faisceau de câbles. Car tout de même, excepté le premier morceau ("Hello Hello") avec sa bonne mélodie à la Cheap Trick, la jolie ballade "Me And Dad", quelques bribes de passages guitaristiques ("Peter Seller Blues" et "The Taste of Honey") et un bout de mélodie qui nous fait lever un demi-sourcil ("Tango Girl"), ce ne sont que gaudrioles, inepties, énervantes mélodies et agaçantes rythmiques.

Comment, en effet, ne pas rester prostré devant le confondant et bluesy "Peter Seller Blues", le funkisant "Baby's Got Rhytm", le dissonant "Tango Girl" même si Cheap Trick n'est pas loin (mais un Cheap Trick "du pauvre" alors), la stressante mélodie d'"Atlantis" y compris celle du solo, le ridicule "The Taste Of Honey" qui aurait eu sa place dans un épisode de "La croisière s'amuse" (je vous l'avais dit que j'y reviendrais), le débridé "Bottle Of Wine" avec ses "clap-clap" made in ELO période disco, le cataleptiquement ennuyeux "The Missing King" (ELO encore), le crispant et gnan-gnan "Love Of My Life" et le cataclysmique (ils ont gardé le pire pour la fin) "Had It, Lost It, Fount It", syncopé et déstabilisant en diable ? Oui, comment ne pas se prendre la tête à deux mains et se dire qu'on vient d'être téléporté dans un épisode de la 5ème dimension qu'aurait scénarisé David Lynch un soir de beuverie ?!

Vous tirerez vous-même les conclusions qui s'imposent, par charité je n'en rajouterai pas une couche. Sachez simplement que TNT est mort de sa belle mort un soir de novembre 2005, juste aprés la production de "All The Way To The Sun" leur dernier album de Hard Rock. De Pronfundis.


Plus d'information sur http://www.tnttheband.com/



GROUPES PROCHES:
DANTE FOX, OUTLOUD, SEBILLE, THE MAGNIFICENT, TALISMAN, ACACIA AVENUE, PANGEA, KAISAS, SHY, SEVEN TEARS

LISTE DES PISTES:
01. Hello Hello - 4:10
02. Peter Seller Blues - 4:46
03. Baby's Got Rythm - 3:40
04. Tango Girl - 4:09
05. Me And Dad - 7:52
06. Atlantis - 4:10
07. The Taste Of Honey - 3:43
08. Bottle Of Wine - 3:17
09. The Missing Kind - 4:07
10. Love Of My Life - 3:15
11. Had it, Lost it, Found it - 4:56

FORMATION:
Diesel Dahl: Batterie
Ronni Le Tekro: Guitares
Tony Mills : Chant
Victor Borge : Basse
   
(4) AVIS DES LECTEURS    
METALNATURE
20/10/2008
4.88k
  0 0  
3/5
TNT est vraiment un groupe irrégulier, il m'avait personnellement enchanté à ses début, dans la vague de Hard FM à la Treat et pondu quelques albums incontournables, comme le fabuleux "Intuition". Au sommet, il avait remis les cartes à plat et sorti des CD plus inégaux mais plus aventureux fin des années 90. En 2004, "My religion" remettait les pendules à l'heure et on croyait le groupe reparti pour une nouvelle décénnie confortable pour les fans de la première heure. C'était sans compter sur le départ de Harnell, l'arrivée de Tony Mills (Shy) et une nouvelle remise en question. Evidemment, quand un groupe reste confortablement ancré dans son style, on lui reproche de ne pas évoluer, et quand il évolue, la trahison n'est pas loin. C'est ce qui arriva sur le nouveau territoire exploré en 2007, d'autant que le groupe n'avait, à mon avis, pas évité les embûches inévitables qu'il allait rencontrer.

C'est donc avec une certaine crainte que j'ai écouté "Atlantis", pour la première fois, mais aussi sans espoir de voir leur ancien style réapparâitre. Dès les premières notes, de "Hello Hello", je me mit à taper du pied, bon signe! Une intro à la "New England", un bon riff, une mélodie sympa et puis la voix de Tony Mills, nettement plus en valeur que sur l'album précédent.
La suite part dans tous les sens et semble à première écoute plus inégale. Un véritable patchwork dont les influences principales ont été bien décortiquées dans la chronique de Lynnot. Après quelques écoutes, les morceaux qui trottent dans la tête sont de plus en plus nombreux, pour qui a les oreilles bien ouvertes. On ne criera pas au génie, mais c'est un album qui fait du bien dans les conduits, qui fout la pêche comme dit Reddust. Je ne crois pas qu'il y aurait eu autant de polémiques, si le groupe s'était appelé Atlantis à la place de TNT. La première moitié de l'album est à mon avis foutrement réussie, et la ballade "Me and dad", d'une rare finesse pour un groupe de Hard Rock. La suite, excepté "Love of my life", me semble cependant un cran en dessous. Toutes les influences ne semblent pas suffisamment digérées, et TNT n'y met pas sur tout son potentiel de personnalité. Mais personnellement, cet album revient fréquemment sur ma platine, et j'attends avec impatience, le suivant, qui je l'espère, continuera dans la même veine, avec plus de compos solides!


LOLOCELTIC
16/10/2008
27.91k
  0 0  
1/5
Si je peux comprendre que des novices apprécient cet album, mieux vaut mettre en garde les aficionados du TNT époque Tony Harnell. Ce groupe n'a plus rien à voir avec celui que nous avons tant aimé, et garder le nom de TNT est une escroquerie sur la marchandise. Voilà qui, en dehors du fait que je n'apprécie pas le contenu de cet album, justifie une note au dessous de la moyenne. Je conseille donc à Le Tekro de changer le nom de son combo s'il souhaite persister dans cette nouvelle direction.
REDDUST
15/10/2008
5.84k
  0 0  
5/5
Voilà un disque qui, s'il n'a pas vraiment grand chose de métal, s'avère remarquablement joyeux. Osé, sérieusement décalé, certes, il fera sans doute fuir les fans du groupe de la première heure, mais attirera dans ses gyrons les amateurs de belles et joyeuses mélodies. Ce disque est une réelle invitation à la bonne humeur et s'avère être un véritable anti-dépresseur. A contre-courant de son époque, faisant fi des modes, et par conséquent presque insensé, mais terriblement jovial, voilà un de mes coups de coeur de l'année 2008.
Voir les 4 avis des lecteurs
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2.6/5 (7 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
TNT : Nouvelle vidéo live
 
AUTRES CHRONIQUES
NEAL MORSE: Lifeline (2008)
ROCK PROGRESSIF - Ce nouvel album du leader du mouvement Christian Prog pourrait être qualifié de Best of s'il n'était pas un inédit.
VENTURIA: Hybrid (2008)
METAL PROGRESSIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT TNT
TNT_Xiii
Xiii (2018)
2/5
3/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
TNT_A-Farewell-To-Arms
A Farewell To Arms (2011)
3/5
3/5
METAL HEAVEN / HARD ROCK MELODIQUE
TNT_The-New-Territory
The New Territory (2007)
1/5
-/5
MTM / ROCK
TNT_Live-In-Madrid
Live In Madrid (2006)
4/5
4/5
MTM / HARD ROCK
TNT_All-The-Way-To-The-Sun
All The Way To The Sun (2005)
2/5
2/5
MTM / HARD ROCK MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020