ARTISTE:

LONEWOLF

(FRANCE)
TITRE:

MADE IN HELL

(2008)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

HEAVY METAL

TAGS:
Chant éraillé, Growl, Technique
""
NICOFRED (13.05.2008)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Lonewolf est une formation française originaire de Grenoble. Fondé en 1993, ce groupe a déjà réalisé plusieurs enregistrements, notamment sous forme de démo en 1993. Le premier album de Lonewolf a vu le jour en 2000 sous le titre "March Into The Arena". Son successeur "Unholy Paradise" fut édité en 2003. Côté scène, Lonewolf a assuré de nombreuses premières parties, en particulier celles de Grave Digger et Paul Di’Anno. A noter également que ces deux premiers albums ont été accueillis très favorablement par les critiques au travers de différents magazines et fanzines internationaux. C’est donc le cap important du troisième album qu’a franchi Lonewolf avec "Made In Hell".

Nos métalleux se sont donc tournés vers le label grec Eat Métal Records pour assurer la distribution de ce nouvel opus. L’enregistrement, quant à lui, s’est effectué dans les Eikey Studios à Hambourg, en Allemagne. Immanquablement, la production de "Made In Hell" est à la hauteur de la réputation de ce que peut offrir ce pays en terme de "gros son". Car il est bien là, ce "Heavy Métal Sound" tant prisé et apprécié au plus haut point par les hordes chevelues. La maîtrise du son est bien entendu un facteur très important dans la mouvance heavy, mais encore faut-il que les compositions insufflent l’énergie suffisante pour honorer comme il se doit cette débauche de vibrations.

Constat rassurant, car les dix titres gravés au chalumeau sur cette galette sont particulièrement percutants. Le heavy/speed métal pratiqué par Lonewolf est fortement inspiré par les groupes allemands du début des années quatre vingt, principalement Running Wild. Il est évident que l’album "Gates Of Purgatory" des furieux teutons a du tourner en boucle jusqu’à la transparence sur les platines des musiciens de Lonewolf. Reconnaissons qu’il s’agit là d’une pièce incontournable et que bon nombre de fans de heavy métal écoutent encore à l’heure actuelle. Par ailleurs, il émane des vocaux un véritable concentré de brutalité et de puissance, à mi-chemin entre Lemmy de Motorhead et Rock’n’Rolf de Running Wild, justement.

L’atmosphère générale de "Made In Hell" peut aisément s’apparenter à une pluie de décibels sous laquelle les riffs résonnent comme des coups de tonnerre. La mise en place est imparable sur chaque titre, d’autant que l’alternance entre tempos soutenus et cadences plus lourdes apporte suffisamment de cohésion et évite les écueils de l’essoufflement. Rigueur et précision sont de mises autour du tandem rythmique. La basse est tenue par un ancien membre de Nightmare, groupe de heavy métal français assez remarqué au cours des années quatre vingt. Les guitares résonnent à l’unisson, formant un "Wall Of Sound" brut et compact mais avec tout de même une limpidité très perceptible sur les soli. Les harmoniques utilisées sur les breaks et les ponts s’impriment en mémoire avec une facilité déconcertante.

Lonewolf assume donc pleinement dans ce style qui peut toutefois paraître dépassé. Mais la force de persuasion demeure un élément moteur sur chaque composition de ce fulminant "Made In Hell". C’est pourquoi l’appellation "True Métal" trouve ici tout son sens. Car si l’influence de Running Wild reste prépondérante, Lonewolf encense un courant épique dans lequel des formations comme Manilla Road ou encore Manowar ont largement puisé leurs inspirations. La sincérité déployée sur cette cuvée 2008 retentit au même titre que les refrains guerriers émanant des dix morceaux qui la compose.

Le "Heavy Metal Way Of Life" est de retour avec "Made In Hell". N’hésitez pas à ressortir les bracelets cloutés et autres ceintures garnies de douilles. Lonewolf a rempli son contrat avec cette nouvelle production que tout adepte de heavy métal se doit de parcourir avec discernement. Son contenu est entièrement révélateur du dévouement et de l’ardeur prodigués par Lonewolf pour aboutir à la réalisation de sa troisième œuvre discographique. Quant au résultat, il est évidemment à la hauteur des espérances.


Plus d'information sur http://www.chez.com/lonewolfweb





LISTE DES PISTES:
01. Shadowland - 05:46
02. Divine Art of Lies - 05:10
03. Host of the Dark - 04:22
04. Seawolf - 04:00
05. Black Heaven - 05:24
06. Made in Hell - 04:52
07. Night Peace - 03:47
08. The Heart of Hell - 03:59
09. The New Inquisition - 04:54
10. Utopia - 05:30

FORMATION:
Alex Hibert: Basse
Damien Capolongo: Chant / Guitares
Félix Bömer: Batterie
Jens Wolker: Chant / Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
LONEWOLF: The Heathen Dawn
 
AUTRES CHRONIQUES
BROTHER FIRETRIBE: Heart Full Of Fire (2008)
A.O.R. - Onze titres, onze tubes de hard FM
CIRCLE II CIRCLE: Delusions of Grandeur (2008)
METAL MELODIQUE -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021