ARTISTE:

JOE SATRIANI

(ETATS UNIS)
TITRE:

PROFESSOR SATCHAFUNKILUS AND THE MUSTERION OF ROCK

(2008)
LABEL:

SONY BMG

GENRE:

GUITAR HERO

TAGS:
Guitar-Hero, Instrumental
"Cet album devrait ravir les fans tout comme les novices de la musique instrumentale qui souhaitent faire une entrée en douceur dans l'univers de Satriani, tant l'aspect mélodique est prépondérant..."
NOISE (27.05.2008)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

"Professor Satchafunkilus And The Musterion Of Rock" est le nom un rien compliqué du tout nouvel album de l’une des légendes de la guitare, à savoir Joe Satriani. Il s’agit déjà du onzième opus de celui qui a débuté sa carrière au milieu des années 80 et qui se révéla rapidement au grand public avec des grands disques comme "Surfing With The Alien" (1987) ou "Flying In A Blue Dream" (1989).

Avec sa musique, Satriani a réussi le tour de force de mettre au premier plan des morceaux essentiellement instrumentaux, en piochant dans tout les genres musicaux. Du hard rock bien sûr, mais en touchant aussi aux ballades, au boogie rock et même récemment à la musique électronique. Il enchaîne ainsi les sorties, présentant un nouvel album pratiquement tous les deux ans. Même si la créativité et la surprise des débuts s’éloignent, il continue de faire l’unanimité auprès des fans de musique instrumentale.

Dans ses dernières sorties, on notera "Super Colossal" (2006) qui voit un retour à une musique simple et entraînante avec un petit côté moderne électronique, qui avait déplu aux fans malgré d’évidentes qualités comme sur "Engines Of Creation" (2000).

Avec ce nouvel album, Satriani et sa bande restent dans les mêmes horizons musicaux que sur leurs derniers albums, laissant cependant l’électronique de côté. Tout en gardant ce côté accessible qui fait le charme de la musique, Satriani crée avant tout des mélodies, et pas seulement de la pure musique instrumentales pour guitaristes. S’il compose tous les titres, joue les parties de guitares, de piano et de basse, il a quand même avec lui l’excellent Greg Bissonette à la basse ainsi que Jeff Campitelli à la batterie.

Ce nouvel album se découvre avec pas mal de plaisir malgré une accessibilité plus réduite que son prédécesseur. En effet, certains titres ne se révèlent que doucement au fil des écoutes alors que d’autres sonnent immédiatement à l’oreille de l’auditeur.

Parmi les titres imparables, on retiendra le morceau d’entrée "Musterion" et son intro un peu spatiale qui précède une partie un peu étrange mais prenante avant un passage très inspiré, pas trop technique mais gorgé de feeling où Satriani sort quelques plans superbes pour un résultat global de grande qualité.

C’est ensuite "I Just Wanna Rock" qui déboule et qui s’avère être un titre simple et efficace, bien rock dans l’esprit d’un AC/DC avec des parties vocales surprenantes et assez électroniques qui rappellent un peu Daft Punk. Nul doute que ce morceau fera un carton en concert.

Toujours au chapitre des imparables, on retiendra les deux derniers titres, "Asik Vaysel" et "Andalusia". La première chanson débute par une intro lumineuse en tapping avant de s’emballer dans une partie bien plus heavy où une avalanche de notes défilent, bien appuyée par une basse mise en évidence avant un solo ultra technique. Il s’agit sûrement du titre où Satriani se lâche le plus niveau guitare … Un régal pour les oreilles ! La seconde qui clôt l’album est une petite perle qui nous embarque pour l'Espagne avec des sonorités locales soutenues par une superbe guitare acoustique. Dans sa deuxième partie le titre s’emballe pour arriver dans des contrées très rock, bien rythmées et inspirées, et à un final très complexe.

Les autres morceaux sont malheureusement plus convenus. "Revelation" est une petite ballade démarrant tranquillement par un riff bien doux, laissant éclore un premier solo assez dynamique. "Come On Baby", qui n’est pas un titre rock’n’roll comme son titre aurait pu le laisser penser, s'affirme comme une très jolie ballade bluesy. Elle débute par un duo piano guitare du meilleur effet avec un aspect un peu jazzy très agréable. Mension passable pour "Out Of The Sunrise", lassant et répétitif qui ne décolle jamais vraiment malgré un break reggae bien trop court.

En conclusion, Joe Satriani signe donc là un très bon album, même si la magie qui entourait ses débuts a tendance à disparaître au fil du temps. L’homme signe toujours des compositions inspirées sans jamais tomber dans la facilité ni dans la surenchère technique. Ce "Professor..." devrait donc ravir ses fans et autres novices de musique instrumentale désireux de faire une entrée en douceur dans ce monde, tant l’aspect mélodique est prépondérant sur ce disque…


Plus d'information sur http://www.satriani.com/





LISTE DES PISTES:
01. Musterion
02. Overdriver
03. I Just Wanna Rock
04. Professor Satchafunkilus
05. Revelation
06. Come On Baby
07. Out of the Sunrise
08. Diddle-y-a-doo-dat
09. Asik Vaysel
10. Andalusia

FORMATION:
Jeff Campitelli: Batterie
Joe Satriani: Guitares / Basse / Piano
Matt Bissonette: Basse
ZZ Satriani: Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3/5 (1 avis)
STAFF:
3.2/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
JOE SATRIANI: Nouvelle vidéo
DERNIER ARTICLE
JOE SATRIANI - LE GRAND REX (PARIS) - 24 SEPTEMBRE 2015
A peine 2 mois après la sortie de son dernier effort Shockwave Supernova, LE Maestro entame sa tournée Européenne par notre beau pays avec une affiche de rêve : Mike Keneally, Marco Minnemann et Bryan Beller pour 2h de pure leçon de guitare...
DERNIERE INTERVIEW
JOE SATRIANI (23 JUIN 2014)
Juste avant son entrée sur la scène mythique de l'Olympia, Music Waves a eu le privilège de se voir accorder une brève interview exclusive avec un guitar hero tout aussi mythique, Joe Satriani pour faire un tour rapide et exhaustif de sa longue carrière.
 

"Découvrez Brainsqueezed dans son nouveau clip !"
AUTRES CHRONIQUES
QUEENS OF THE STONE AGE: Lullabies To Paralyze (2005)
STONER - "Lullabies to paralyze" n’entache en aucune manière la discographie exemplaire que le groupe s’est constitué depuis quelques années, on peut même dire qu’il l’enrichit un peu plus.
LIQUIDO: Zoomcraft (2008)
POP -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT JOE SATRIANI
JOE-SATRIANI_Shapeshifting
Shapeshifting (2020)
4/5
3/5
SONY MUSIC / GUITAR HERO
JOE-SATRIANI_What-Happens-Next
What Happens Next (2018)
5/5
4.3/5
SONY MUSIC / GUITAR HERO
JOE-SATRIANI_Shockwave-Supernova
Shockwave Supernova (2015)
4/5
4/5
AUTRE LABEL / GUITAR HERO
JOE-SATRIANI_Unstoppable-Momentum
Unstoppable Momentum (2013)
4/5
4/5
UNIVERSAL / GUITAR HERO
JOE-SATRIANI_Black-Swans-And-Wormhole-Wizards
Black Swans And Wormhole Wizards (2010)
4/5
3/5
EPIC / GUITAR HERO
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021