.
.

XHOHX

(BELGIQUE)

KARYOTYPEXPLOSION

(2007)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Dissonant, Expérimental
""
BATRIC (31.12.2007)  
2/5
(0) Avis (0) commentaire(s)
Bonjour Docteur,
Je m’appelle Xhohx (prononcez ça comme bon vous semble) et j’ai été traumatisé durant ma tendre enfance par des professeurs de musique qui voulaient absolument m’enfermer dans des règles strictes et bornées, ne laissant place à aucune imagination et définissant selon eux le beau en matière d’harmonie.
Mais c’était bien mal me connaître car j’ai décidé de fouler tout cela de ma grosse botte et de faire comme bon me semble. Aujourd’hui, je sors un album auquel je donne comme titre « Karyotypexplosion » et curieusement, depuis que je le passe en boucle à fond dans ma chambre, tout l’hôpital s’est vidé. Il ne reste plus que vous, Docteur…
Docteur ?
Vous m’entendez ?
Comment ?
Ah bon, vous êtes sourd… désolé, je savais pas….

Dans la grande famille des malades qui n’en ont jamais fini de tout essayer, on connaissait Thinking Plague, Birdsongs Of The Mesozoïc ou encore les plus connus Frank Zappa et King Crimson. Tous ces phénomènes musicaux se sont essayés à des expérimentations plus ou moins hasardeuses, avec plus ou moins de succès mais en général avec beaucoup d’imagination, ne leur enlevons pas cela.
Dans l’extrémisme, les héritiers de la musique académique telle qu’on l’apprend au conservatoire vont toujours plus loin, dans leur milieu très fermé, mais j’avoue que c’est la première fois que je découvre un tel extrémisme dans le monde de ce qu’il est convenu d’appeler au sens large le rock.

Je croyais qu’avec Thinking Plague, j’étais allé au bout de ce que je pouvais découvrir en inaudibilité mais là, je suis époustouflé.
J’ai essayé d’écouter cet album d’une seule traite et j’avoue qu’aujourd’hui, je jette l’éponge car je n’y arriverai pas.

Xhohx est donc un groupe de ce qu’il est convenu d’appeler des « grands malades », au sens noble du terme, si je puis dire. Car il faut tout de même une certaine dose d’inconscience pour oser sortir un pareil objet. Imaginez plutôt : cet album est une suite de compositions dont le point commun est le refus catégorique de respecter les règles dictées depuis des siècles en matière de musique.
Certains font évoluer la musique en inventant de nouvelles choses, certes, mais ils restent au moins dans le chemin tracé par leurs précurseurs. Xhohx prend un chemin complètement différent, jamais exploré à ma connaissance (je me trompe certainement mais ceux qui ont emprunté ce chemin par le passé sont indubitablement rares) et nous sert donc une musique complètement indigeste. Certains, d’ailleurs, n’appelleront même pas cela de la musique car ça ne correspond simplement pas à leur définition de cet art.

Alors où trouver des qualités à cela ?

Assurément dans le concept. Prenons deux musiciens avec des instruments très habituels pour le style que nous affectionnons, une batterie programmée, et demandons-leur de se lâcher en oubliant tout ce qu’ils connaissent. Quelques borborygmes par-ci par-là, des plans absolument non reproductibles en live, l’absence totale de mélodie, des « riffs » forcément dissonants et la base est là.

Pour le reste, tout est histoire d’état d’esprit. La musique, pour certains, est autant un art qu’un mode de vie. Xhohx pousse cela très loin. La musique ne se suffit pas à elle-même ; l’état d’esprit et l’ambiance de l’album participent à l’œuvre toute entière. Et pour traduire cela, quoi de mieux qu’un beau texte hermétique au sein du livret, dont voici la traduction fournie gracieusement par le groupe lui-même :

« Toute action est politique. Nous sommes des organismes projetés dans l'avenir. Après un voyage aux sources archaïques, avec l'aide de la technologie, nous taillons des silex qui retentissent avec échos dans la vallée de nos consciences. Ermites de la montagne humaine, nous faisons partie de cette collectivité qui nous donne assistanat. Grâce à ses miettes qui tombent de table, elle est complice de notre ascension…
La déjection de liqueur séminale comme engrais destructeur fertilise une terre où ne poussent que des fleurs toxiques atteintes de neurofibromatose.
Sans haine le boucher égorgera l’innocent et ses caryotypes se répandront dans l’univers des ignares. Le prophète interrogera le fou et le damné lui répondra : « karyotypexplosion ! Toute action est politique ! ».
D’ici, de là, nous vaquons à nos occupations. Le conscient enjambe les frontières de la cupidité, le pouvoir ordonne sa messe devant un parterre d’estropiés. Si la Terre avait autant de bouches que les pores sur sa peau, à l’heure de la levée, ses hurlements claqueraient d’effroi les tympans de l’univers, notre passivité aura enfanté le cataclysme des caryotypes. »

Avouez que ça vous en bouche un coin !
Si vous avez tout compris, je suis intéressé par l’explication de texte.

Alors où est l’intérêt pur de cet album ? Le sujet est vaste car nous sommes ici dans une dimension que nous ne connaissons pas et que nous ne maîtrisons donc pas encore.

Vient donc l’exercice de la note. Ne nous leurrons pas, j’ai bien peur pour Xhohx que peu de personnes achètent l’album pour ses qualités purement musicales. En revanche, pour son côté curiosité sonore et conceptuelle, il est digne d’intérêt. Pour ce dernier point, il mérite un peu plus que la moyenne. Maintenant, il ne mérite pas beaucoup plus car en terme de durée de vie dans la discothèque du mélomane averti, j’ai bien peur que son existence reste éphémère.
GROUPES PROCHES:
-

LISTE DES PISTES:
01. Primat
02. Dzahindzo
03. Blaxblùx
04. Kohleriù Neanderthal
05. Gegen
06. Zuthruznas
07. Zturmena Metastabilis
08. Nera Febra Mata
09. Leghio
10. Silex
11. Tell Vs Rezistanzik

FORMATION:
Oregolakatzor: Chant / Basse
Ramon Ribas Coca: Guitares / Programmation
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 

"Découvrez le nouveau clip de Verso"
AUTRES CHRONIQUES
POISON: Poison'd! (2007)
HARD ROCK - Avec cet album de reprises, Poison propose une véritable démonstration de l'art d'être un party-band.
SPELLBLAST: Horns Of Silence (2007)
HEAVY METAL -
 
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024