ARTISTE:

MARILLION

(ROYAUME UNI)
TITRE:

MISPLACED CHILDHOOD

(1985)
LABEL:

EMI

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Concept-album, Epique, Neo
"Marillion signe avec "Misplaced Childhood" le disque de rock progressif des années 80 que tout fan du style se doit de posséder."
NOISE (29.08.2003)  
5/5
(11) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Marillion achève la tournée pour "Fugazi" en Décembre 1984, mais loin de prendre du repos, le groupe poursuit sur sa lancée et il entame de nouvelles sessions d'écriture immédiatement. Le nouvel album est enregistré à Berlin, les démos sont achevées dès Février 1985, l'écriture ayant pris une semaine (on peut découvrir ces démos sur la version remasterisée)! L'album est donc enregistré avec Chris Kimsey aux manettes entre Mars et Mai 1985. Pour son nouveau disque, le groupe choisit de suivre la grande tradition progressive en composant un concept album. Celui-ci traite du passage de l'enfance à l'âge adulte.

Après une très belle intro, "Pseudo Silk Kimono", "Kayleigh" ouvre l'album. La chanson avait déjà été joué sur scène fin 1984. Elle est aussi le 1er single. C'est un tube absolu, de Marillion et du rock en général. La musique est simple et accrocheuse sans jamais être racoleuse. De plus les paroles de Fish sont très inspirées, comme tout au long du disque, un réel classique tout simplement.

"Lavander" enchaîne sans coupure, l'album étant bâti comme un puzzle, tous les morceaux s'imbriquant harmonieusement. C'est le deuxième single. C'est un titre concis et doux, mélodique qui possède un refrain très fort. "Bitter Suite" est plus longue et plus progressive et se découpe en 5 parties. Elle est moins directe, ne possède pas ce petit côté pop des deux premières chansons, mais est néanmoins une grande réussite. La partie "Blue Angel" étant particulièrement bien faite, Fish arrive à faire voyager l'auditeur de fort belle manière et l'on sent qu'il vit pleinement ses paroles. Le tout est soutenu par une musique d'une grande classe jouée par des musiciens grandement inspirés.

"Heart Of Lothian" (3ème single) est plus directe, assez épique et portée par un Fish à la voix plus écorchée. C'est un titre en deux parties, la deuxième étant plus douce. Les deux titres suivants sont des transitions servant essentiellement à faire progresser l'histoire, mais ils ne sauraient être mis de côté. "Waterhole (Expresso Bongo)" est puissante et comporte une belle mélodie.

Avec "Blind Curve", nous avons affaire à une longue pièce, elle aussi en 5 chapitres. Le tout est plus prog et très riche musicalement avec des solos splendides aux claviers comme à la guitare et une partie centrale magnifique. On peut noter encore une fois le chant rempli d'émotion de Fish qui vit pleinement son histoire.

Avec ce disque, Marillion franchit encore un pallier. Sa musique est encore plus fluide et inspirée que sur les deux premiers albums. Elle se fait aussi plus accessible mais jamais commerciale. "Misplaced Childhood" est une réussite complète d'un bout à l'autre, et le succès commercial sera lui aussi assez phénoménal pour ce style de musique.


Plus d'information sur http://www.marillion.com/





LISTE DES PISTES:
01. Pseudo Silk Kimono - 2:14
02. Kayleigh - 4:03
03. Lavender - 2:25
04. Bitter Suite - 7:56
05. Heart Of Lothian - 4:02
06. Waterhole - 2:13
07. Lords Of The Backstage - 1:52
08. Blind Curve - 9:30
09. Childhood's End ? - 4:22
10. White Feather - 2:25

FORMATION:
Fish: Chant
Ian Mosley: Batterie
Mark Kelly: Claviers
Pete Trewavas: Basse
Steve Rothery: Guitares
   
(11) AVIS DES LECTEURS    
ELVAD
21/10/2012
111
  0 0  
5/5
Bien longtemps après sa sortie, je ne peux pas résister à l'envie de confirmer qu'il s'agit là du chef-d’œuvre de Marillion, et de la référence en matière de concept album progressif.
Acheté dès sa sortie (donc en vinyle), avant la première écoute, je suis tombé d'admiration devant la pochette signée Mark Wilkinson, peut-être encore plus belle que celle de "Fugazi". Tout a été dit sur l'album, Les chansons s'enchaînent de façon parfaite, portées par un Fish bouleversant.
Plus tard, le groupe jouera en intégralité cet album sur scène. Pour les chanceux (dont je fait partie) qui l'ont vu, ils auront assisté à un évènement inoubliable. Visiblement, la note 10 ne peut pas être attribuée. Dommage.

PICSO
20/11/2010
208
  0 0  
5/5
Je pense que la tentation de mettre plus que 9/10 n'a jamais été aussi forte en moi tellement cet album représente pour moi le summum du concept album par un groupe de rock néo-progressif...
Cette galette d'une qualité rarement égalée doit se loger sur une étagère élitiste parmi les plus grands chef d'œuvre du genre que sont "Selling England by the Pound", "Subterranea" ou encore "Wish you were here" ...
Fish et sa bande nous délivrent ici un album qui s'écoute comme du petit lait, tout simplement. On en ressort jamais rassasié, chaque écoute est différente de la précédente ...
Bercé par la voix à la fois rageuse et posée de notre géant écossais adoré, on est pris dans l'histoire qu'il nous raconte ; le tout reposant sur un lit mélodieux et technique d'une qualité imparable ...
Toute la musique de Marillion résonne comme une bénédiction dans ce "Misplaced Childhood".
Un MUST HAVE... sans aucun doute.

REALMEAN
19/09/2010
  0 0  
5/5
Difficile d'ajouter quelque chose de constructif sur cet album mythique, ensorcelant véritablement l'esprit. C'est sans nul doute le meilleur de la période Fish (et sans aucun doute le meilleur tout court de Marillion, mais on ne peut pas vraiment comparer 2 périodes qui n'ont plus grand chose à voir l'une avec l'autre).
L'un des meilleurs sans doute de tout ce qui a pu être produit dans l'esprit du rock progressif.

Lorsque je l'ai découvert, j'étais déjà très imprégné de la magie musicale de Genesis, et je ne pensais pas trouver en dehors une oeuvre pouvant se rapprocher autant de cet esprit, avec une griffe pourtant assez différente.

Misplaced Childhood est un album intemporel, incomparable, à ranger sur l'étagère de quelques chefs d'oeuvres très rares et inoubliables, comme "Wind and Wuthering", "Trespass", "Nursery Cryme" (Genesis), "Dark side of the Moon", "Final Cut" (faut-il nommer l'auteur ?), "Tales of mystery and imagination", "Pyramid" (The Alan Parsons Project), ou encore "Alpha" et "Asia" (Asia).

Voir les 11 avis des lecteurs
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4.7/5 (30 avis)
STAFF:
4.6/5 (28 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Marillion: Nouveau single
DERNIER ARTICLE
VACANCES, J'OUBLIE TOUT...
L'été 2021 est déjà bien entamé et votre site favori part en vacances...
DERNIERE INTERVIEW
MARILLION (20 SEPTEMBRE 2016)
A l'occasion de la promo de "F.E.A.R.", Music Waves a rencontré Steve Hogarth pour une entrevue sans peur...
 
AUTRES CHRONIQUES
EVERGREY: Recreation Day (2003)
METAL PROGRESSIF - Une fois de plus, Evergrey nous livre avec "Recreation Day" un album somptueux.
ROINE STOLT: Hydrophonia (1998)
ROCK PROGRESSIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MARILLION
MARILLION_An-Hour-Before-It-s-Dark
An Hour Before It's Dark (2022)
4/5
3.4/5
EAR MUSIC / ROCK PROGRESSIF
MARILLION_F-e-a-r-fuck-Everyone-And-Run
F.e.a.r (fuck Everyone And Run) (2016)
5/5
4.5/5
EAR MUSIC / ROCK PROGRESSIF
MARILLION_Sounds-That-Can-t-Be-Made
Sounds That Can't Be Made (2012)
4/5
3.8/5
RACKET RECORDS / ROCK PROGRESSIF
MARILLION_Less-Is-More
Less Is More (2009)
4/5
3/5
RACKET RECORDS / ROCK PROGRESSIF
MARILLION_Happiness-Is-The-Road
Happiness Is The Road (2008)
5/5
3.8/5
RACKET RECORDS / ROCK ATMOSPHERIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022