ARTISTE:

KARDA ESTRA

(ROYAUME UNI)
TITRE:

THE LAST OF THE LIBERTINE

(2007)
LABEL:

CYCLOPS

GENRE:

AUTRES

TAGS:
Chant féminin, Expérimental, Instrumental, Planant, Planant
""
BATRIC (02.11.2007)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Découverte pour moi alors qu'il s'agit tout de même ici d'un groupe affichant une dizaine d'albums à son compteur, Karda Estra m'a laissé perplexe dans un premier temps.
En effet, un petit doute m'a assailli lors de ma première écoute : nous connaissons tous ces productions pour amateurs de philosophie zen et destinées à vous relaxer ou vous aider dans votre pratique régulière du Yoga. Ma perception personnelle de ce type d'objet a toujours été un sentiment d'extrême pauvreté dans les compositions, comme s'il suffisait de jouer une musique lente à la mélodie trop convenue pour détendre nos nerfs à fleur de peau. Sur moi, ce type de composition a l'effet totalement inverse et je me suis demandé un court instant si Karda Estra ne faisait pas dans un registre analogue.

Mais après quelques écoutes attentives, la réponse m'a sauté aux oreilles : que nenni !

Richard Willeman, tête composante de cette formation, joue effectivement la carte de la musique dite atmosphérique, autant énervée que mon bon vieux matou de 15 ans qui ne veut plus quitter son canapé depuis que le thermomètre extérieur est descendu au-dessous des 20°.
Le style est donc on ne peut plus facile à définir : prenez une mélodie facile à appréhender et orchestrez cela en faisant appel à la fois à votre don inné pour les harmonies riches et à l'alliance entre les sonorités habituelles du rock et celles du classique.
Enfermez tout cela dans un studio pendant quelques jours, voire quelques semaines, et découvrez le savoureux résultat, à savoir un voyage harmonieux dans un monde à mi-chemin entre la musique classique et du rock très très soft.
Pour peu que vous soyez fan des débuts de Mike Oldfield, et surtout de "Hergest Ridge", et vous voilà conquis par ces lignes de cor anglais ou cette guitare sèche discrète.

Seul inconvénient de ce choix musical, la possibilité de sentir tout de même une certaine lassitude si l'auditeur n'est pas dans un état d'esprit ouvert à une musique qui plonge sans résistance possible vers un état de délicieuse somnolence.

Voici donc un album qui me fait le même effet qu'une bonne confiserie comme on les aime durant les périodes de fêtes qui approchent : c'est doux, sucré, jamais amer, mais on est incapable de dire si un moment a été meilleur que les autres tellement le goût est le même, sans surprise, du début à la fin.


Plus d'information sur http://www.kardaestra.co.uk/





LISTE DES PISTES:
01. Paper Cuts
02. Life Drawing
03. Atom of warmth
04. Morning Wraiths
05. Halcyon Years
06. The Last of the Libertine
07. Black Sun
08. Terra Nova

FORMATION:
Caron Hansford: Hautbois, cor anglais, ...
Ileesha Bailey: Vocals
Richard Willeman: Chant / Guitares / Basse / Claviers / Batterie
Zoe Josey: Flute, saxophone
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
ICED EARTH: Framing Armageddon (2007)
HEAVY METAL -
KROKUS: Metal Rendez-Vous (1980)
HARD ROCK - Avec leur hard-rock dynamique et rafraîchissant, les Suisses font une entrée remarquée dans le paysage metallique avec un enthousiasme contagieux.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT KARDA ESTRA
KARDA-ESTRA_Strange-Relations
Strange Relations (2015)
3/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021