ARTISTE:

UNITOPIA

(AUSTRALIE)
TITRE:

MORE THAN A DREAM

(2005)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
FM, Neo, Symphonique
"Premier album d'Unitopia, More Than a Dream annonce un avenir enchanteur."
TONYB (19.05.2007)  
4/5
(3) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Sorti en 2005, "More Than a Dream" aura mis près d'un an pour débouler dans nos oreilles. Eternel problème de diffusion pour tous ces groupes basés dans l'hémisphère Sud. Toutefois, Unitopia venant de signer avec Unicorn Digital pour sa prochaine réalisation à paraître prochainement, nul doute que nos contrées occidentales mettront un peu moins de temps à s'accaparer la musique de ce septuor. Et quand on constate la qualité de leur premier opus, il semble évident que l'impatience étreindra plus d'un auditeur quant à la venue de son successeur. Mais revenons à nos moutons...

"Common Goal" ouvre les hostilités de manière quelque peu musclée, rappelant les accents d'un Saga ou d'un Arena : guitares tranchantes et rythmique appuyée, avec moult claviers symphoniques pour emballer le tout. Apparence trompeuse toutefois, puisque la suite de l'album se démarque quelque peu du style préché par les canadiens et les britanniques...

"Fate" démarre ainsi par une partie instrumentale jouée au saxophone, soutenu par des percussions endiablées, avant de laisser la place à une chanson pop/rock que l'on pourrait attribuer en blind-test à Huey Lewis. La présence importante de ces percussions donne d'ailleurs une couleur toute septentrionale à la musique d'Unitopia, à tel point que certains passages nous entraîneront tout droit dans le bush local, aux côtés de l'improbable Mike "Crocodile Dundee" !

L'Art Orchestra d'Adélaïde vient également apporter une forte coloration symphonique pourtant déjà bien assurée par les sept musiciens d'Unitopia. Ainsi, l'intro de "Take a Good Care" évoquera aux auditeurs attentifs l'imparable "Fall of the House of Usher" gravé sur le premier album d'Alan Parsons Project. Et lorsque l'on y ajoute des percussions à la couleur électronique, cela donne la merveilleuse partie centrale de "Slow Down", qui aurait pu constituer à elle seule un des fameux instrumentaux présents dans la discographie du célèbre ingénieur du son. Et ce n'est pas terminé : écoutez attentivement "More Than a Dream", puis les vocaux de "Slow Down" … inutile de vous faire un dessin, vous aurez reconnu sans peine une des principales influences d'Unitopia.

Le tout est servi par des musiciens de grande qualité dont le pédigree laisse parfois rêveur, assurant une mise en place sans faille, servie par une production très soignée. Et c'est peut-être dans cette dernière que se situerai un léger reproche. Tout cela sonne un peu trop "clinique" et les émotions ont parfois du mal à transparaître. Mais eu égard à la qualité générale de l'album, il s'agit là d'une goutte d'eau dans les océans qui nous séparent de cette terre lointaine !


Plus d'information sur http://www.unitopiamusic.com/



GROUPES PROCHES:
ARENA, GENESIS, TOTO, FINN ARILD, SAGA, ALAN PARSONS


LISTE DES PISTES:
01. Common Goal - 4.36
02. Fate - 4.57
03. Justify - 12.52
04. Take Good Care - 8.36
05. Ride - 3.44
06. More Than A Dream - 5.42
07. Slow Down - 8.09
08. Lives Go 'round - 6.31
09. Still Here - 6.40

FORMATION:
Mark Trueack: Chant / Percussions
Matt Williams: Guitares / Banjo
Mike Stewart: Quatuor de saxophones, flute, clarinette, percussions
Monty Ruggiero: Batterie
Sean Timms: Claviers / Mandoline
Shireen Khemlani: Basse
Tim Irrgang: Percussions
Tim Sexton And The Adelaide Art Orchestra: Orchestre symphonique
   
(3) AVIS DES LECTEURS    
REALMEAN
01/08/2016
  0 0  
3/5
Un premier album prometteur en effet, même si globalement je trouve que l’inspiration parsonienne est plus proche de la période Parsons en solo ou de la production annexe de l’équipe de l’ex-APP (David Paton en solo, ou l’album de « Keats » en 84 par exemples).
A l’exception du premier titre qui tire davantage du côté de l’adrénaline progressive façon IQ, l’essentiel du programme se laisse apprécier au choix en ambiance ou en écoute plus attentive. Mélodies évidentes et décontractées sont à l’honneur, mais il est vrai aussi que l’on trouve des moments plus complexes et plus progressifs comme 'Justify' ou 'Slow Down'.
Suffisamment de bonnes idées et de talents en tout cas pour suivre avec intérêt le parcours d’Unitopia, pourvoyeur d’une musique prog, moderne et raffinée, d’autant mieux pour les amateurs du navire au repos d’Alan Parsons dont la production studio est totalement en panne depuis 2004.

BATRIC
27/10/2008
  0 0  
4/5
Je découvre ce groupe à l'occasion de la sortie de The Garden et le constat est clair ; voici un grand groupe qui apporte ce que nombre d'entre nous recherche avant tout : le voyage à travers la musique.

Des ambiances tantôt rock, tantôt World (fabuleux "Take A Good Care"), du groove, des musiciens à la technique impeccable au service des émotions, ne cherchant pas à prouver leur compétence mais à nous transporter avant tout.

Et personnellement, j'ajoute une mention particulière au chanteur pour un travail que je juge exceptionnel sur la voix et la diction et qui donne ainsi ce que je recherche personnellement avant tout : le frisson.

Grand album qui laisse augurer d'un très bel avenir et j'attends maintenant avec impatience un témoignage live de tout ceci.

LOLO_THE_BEST
21/08/2007
565
  0 0  
4/5
L'australie avait INXS et Midnight Oil, maintenant elle a ... Unitopia. Ne vous fiez pas à ce nom qui sonne comme une série sur les dinosaures ; c'est de la musique, et elle rudement bonne. Ne vous fiez pas non plus au titre inaugural ; c'est musclé et bien rock mais ce n'est pas dans ce style que le groupe excelle, d'ailleurs je me demande si ce morceau ne leur a pas été imposé par leur maison de disque. Dans le même style (à moitié) rate, rangez Ride, qui ne dure heureusement qu'un peu plus de 3mn. Pour le reste, essayez de résister au rythme popisant de Fate, à l'entrée somptueusement symphonique de Take Good Care qui echanîne sur une mélodie tribale qui n'aurait pas déparer sur un album de Johnny Clegg. Les autres titres sont tout assi sympathiques. Comme l'écrit Tonyb, ça sonne parfois comme APP, mais ces gars ont bien leur style propre. Allez-y les yeux fermés, c'est de la bonne !
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4.2/5 (5 avis)
STAFF:
3.9/5 (7 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
UNITOPIA se sépare
DERNIERE INTERVIEW
UNITOPIA (AVRIL 2010)
Quelques jours avant la sortie du 3ème album d'UNITOPIA, Mark Trueack a répondu aux questions de nos chroniqueurs.
 
AUTRES CHRONIQUES
MELDRUM: Blowin' Up The Machine (2007)
HARD ROCK -
ALLEN / LANDE: The Revenge (2007)
METAL MELODIQUE - Nous tenons là un grand disque de métal mélodique et probablement un sérieux prétendant au titre de l’album métal mélodique de l’année.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT UNITOPIA
UNITOPIA_Covered-Mirror-Vol-1--Smooth-As-Silk
Covered Mirror Vol.1 - Smooth As Silk (2012)
3/5
2.7/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
UNITOPIA_One-Night-in-Europe
One Night in Europe (2011)
5/5
4.8/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
UNITOPIA_Artificial
Artificial (2010)
5/5
4.1/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
UNITOPIA_The-Garden
The Garden (2008)
5/5
4.5/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021