THE BLACK CROWES

(ETATS UNIS)

HAPPINESS BASTARDS

(2024)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK

TAGS:
Bluesy, Folk, Mélancolique, Old School, Psychédélique, Sudiste
"Energique, accrocheur, teigneux et rafraichissant, "Happiness Bastards" résonne comme un retour fracassant des Black Crowes qui reprennent leur trône sans coup férir."
LOLOCELTIC (29.04.2024)  
5/5
(0) Avis (0) commentaire(s)
Dans la série des relations familiales orageuses au sein du monde du rock, celle de Chris et Rich Robinson pourrait presque être comparée à celles des frangins Gallagher (Oasis). Pourtant, fin 2019, dans le cadre du Howard Stern Show, les deux leaders des Black Crowes nous annonçaient la fin du conflit les opposant et la résolution de leurs désaccords après quatre années sans s’adresser la parole. Malheureusement, la tournée de reformation célébrant les 30 ans du légendaire "Shake Your Money Maker" se voyait interrompue par la pandémie. Mais ce coup du sort a eu le mérite de prouver que le retour des Corbeaux Noirs était solide, ce que valide la parution d’un nouvel album, quinze ans après le sublime "Before The Frost… Until The Freeze".

Intitulé "Happiness Bastards", il voit le line-up du groupe grandement remanié puisque le bassiste Sven Pipien est le seul à avoir accepté de repartir aux côtés des frères Robinson. Composé de dix titres pour une grosse demi-heure de musique, ce nouvel opus nous renvoie aux grandes heures des débuts de la formation d’Atlanta. Doté de ce groove imparable qui a fait la réputation du groupe, il fait preuve d’une efficacité dévastatrice et se montre toujours aussi teigneux. Avec ses touches de boogie dignes du AC/DC de l’époque "Powerage", le single ‘Wanting And Willing’ avait donné le ton en étant lancé comme éclaireur, et il est loin d’être une publicité mensongère. En dehors de deux délicates ballades qui représentent les fins de chaque face d’un vinyle, le reste va mettre à mal de nombreuses articulations.

Nous retrouvons ici tous les éléments qui composent depuis le début cette recette unique au sein de laquelle les influences sont évidentes mais s’effacent toujours derrière une identité au caractère aussi affirmé que celui de ses créateurs. La slide rappelle les origines sudistes de cette formation unique (‘Bedside Manners’) mais ne confine jamais les Black Crowes au sein du seul rock sudiste. Le boogie hard-rock d’AC/DC (‘Rats And Clowns’), le blues-rock, qu’il soit revu et corrigé par les Rolling Stones (‘Dirty Cold Sun) ou qu’il soit des origines (‘Bleed It Dry’), ou le rock british et sautillant (‘Flesh Wound’) se mêlent pour un résultat unique et irrésistible. Chaque pièce possède ses propres caractéristiques qu’il vous faudra découvrir sans qu’aucun temps faible ne soit à déplorer.

Energique, accrocheur, teigneux et rafraîchissant, "Happiness Bastards" résonne comme un retour fracassant des Black Crowes qui reprennent leur trône sans coup férir. Véritable voyage au cœur d’un rock aussi varié que marqué au fer rouge par la forte identité de ses auteurs, ce recueil de dix pépites témoigne de la renaissance et de la créativité d’une formation unique qui risque de ne pas laisser beaucoup de place à la concurrence si les conflits internes ne reviennent plus interrompre son règne sans partage.
- Site officiel

LISTE DES PISTES:
01. Bedside Manners - 3:41
02. Rats And Clowns - 3:33
03. Cross Your Fingers - 3:49
04. Wanting And Waiting - 4:15
05. Wilted Rose (feat. Lainey Wilson) - 5:06
06. Dirty Cold Sun - 3:05
07. Bleed It Dry - 2:56
08. Flesh Wound - 3:34
09. Follow The Moon - 3:26
10. Kindred Friend - 4:29

FORMATION:
Brian Griffin: Batterie
Chris Robinson: Chant / Harmonica
Erik Deutsch: Claviers
Nico Bereciava: Guitares
Rich Robinson: Guitares
Sven Pipien: Basse
Jay Joyce: Guitares / Claviers / Invité
Lainey Wilson: Chant / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3/5 (1 avis)
STAFF:
4.3/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
THE BLACK CROWES : Nouvelle vidéo
 
AUTRES CHRONIQUES
NECROPHOBIC: In The Twilight Grey (2024)
BLACK METAL - "In The Twilight Grey" est un disque honnête mais, condamné à être vite oublié, il rappelle que Necrophobic restera toujours un second couteau du black death suédois.
GHØSTKID: Hollywood Suicide (2024)
METAL INDUSTRIEL - Ghøstkid a progressé en 4 ans! Après des débuts hésitants, cet "Hollywood Suicide" a écarté quelques erreurs de jeunesse du premier opus pour trouver une voie royale entre fureur et illuminations.
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT THE BLACK CROWES
THE-BLACK-CROWES_Before-The-Frost-…-Until-The
Before The Frost … Until The Freeze (2009)
5/5
-/5
AUTOPRODUCTION / ROCK
THE-BLACK-CROWES_Warpaint
Warpaint (2008)
4/5
-/5
SONY BMG / ROCK
THE-BLACK-CROWES_The-Lost-Crowes
The Lost Crowes (2006)
3/5
-/5
AMERICAN RECORDINGS / ROCK
THE-BLACK-CROWES_Lions
Lions (2001)
3/5
-/5
AUTOPRODUCTION / ROCK
THE-BLACK-CROWES_Live-At-The-Greek-with-Jimmy
Live At The Greek (with Jimmy Page) (2000)
4/5
4/5
AUTRE LABEL / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024