KENT HILLI

(SUÈDE)

NOTHING LEFT TO LOSE

(2023)
LABEL:

FRONTIERS RECORDS

GENRE:

HARD ROCK MELODIQUE

TAGS:
FM
""Nothing Left To Lose", second album en solo de Kent Hilli, est un bel opus estival qui devrait séduire les adeptes de Foreigner."
LYNOTT (25.09.2023)  
3/5
(0) Avis (1) commentaire(s)
Le monde du hard rock découvre véritablement Kent Hilli en 2018, au moment où il prit le micro chez les nouveaux venus de Perfect Plan. Il est vrai que la réputation du Suédois s’était plutôt construite jusque-là dans le domaine du football qu’il pratiquait en semi-professionnel. Oser s’aventurer derrière un micro le tentera tardivement à 33 ans. Depuis lors, ses qualités vocales lui ont permis de commencer à s’imposer comme un choix opportun pour tenir le poste de frontman au sein des projets du label Frontiers, notamment sur le dernier opus de Giant. En cet été brûlant nous est proposé "Nothing Left To Lose", son second album en solitaire.

Son premier essai, "The Rumble", date de 2021 et proposait un AOR/hard FM tourné vers les 80’s. Kent Hilli évoque son projet solo comme un réceptacle à idées qui ne conviendraient pas à son autre groupe. A l’écoute de son nouvel exercice in nomine, l’auditeur pourrait rester dubitatif jugeant la différence de style moins incontournable qu’on pourrait le croire. Tout au plus pourrait-il, à la rigueur, estimer que les envolées mélodiques d’Hilli sont à Foreigner ce que sont à Europe celles de Perfect Plan. Quoiqu’il en soit, c’est une évidence, le hard rock de "Nothing Left To Lose" n’a aucune chance de briser les nuques des headbangers.

Les deux premiers morceaux s’avèrent énergiques en diable, notamment le titre éponyme boosté par le talent de compositeur et de guitariste de Kent Westerlund. Ce dernier teinte les propos des effluves de son combo d'origine (One Desire), à tel point qu’on s’y croirait. La suite est plus convenue, mais ne boudons pas notre plaisir. Les mélodies distillées retiennent facilement l’attention grâce aux talents de conteur de Kent Hilli, à l’aise comme un poisson dans l’eau dans ce registre plus mesuré où il excelle. Epaulé par son compère à la six-cordes, il égraine, sans baisse de régime, une suite d’agréables partitions qui rappellent parfois Survivor ('Start It All Over') et souvent Foreigner, comme sur 'Does He Love Like Me' où le saxo est roi.

Ainsi, "Nothing Left To Lose" est un bel album de hard rock tranquille, à tel point qu’il devrait pouvoir trouver sa place au sein de votre playlist de retour au bureau. Il ne dérangera guère de surcroit vos collègues de proximité, qui pourraient même vous demander qui est ce séduisant chanteur qui aura titillé leurs oreilles.
- Site officiel
GROUPES PROCHES:
JIMI JAMISON, FOREIGNER, SURVIVOR

LISTE DES PISTES:
01. Too Young
02. Nothing Left To Lose
03. Could This Be Love
04. A Fool To Believe
05. Every Time We Say Goodbye
06. Stronger
07. Does He Love Like Me
08. Start It All Over
09. Heard It All Before
10. Saving Us
11. Only Dreaming

FORMATION:
Alexander Jonsson: Claviers / On Tracks 6 & 11
Felix Borg: Batterie
Jimmy Hedlund: Guitares / On Tracks 8 & 11
Jimmy Westerlund: Guitares / Backing Vocals
Jussi Vuorijää: Claviers / Orgue On Track 2
Kai Hahto: Batterie / On Track 2
Kent Hilli: Chant
Kristian Fyhr: Backing Vocals
Mike Palace: Guitares / Backing Vocals On Tracks 9 & 10
Oleg Lavrentev: Saxo On Track 7
Pete Alpenborg: Guitares / Claviers
Ulrick Lönnqvist: Basse / On Track 5
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(1) COMMENTAIRE(S)    
 
 
KINGEDDIE
25/09/2023
 
209
0
Même si l'ombre de Foreigner a tendance à planer sur bon nombre de morceaux, cet album solo n'est pas désagréable et le gratteux fait du bon boulot... c'est pas l'album de l'année mais pour un été indien ( sans Joe Dassin !), ça peut le faire...
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
KENT HILLI (GIANT, PERFECT PLAN) : NOUVEL ALBUM EN AOUT
 

"Découvrez le nouveau clip de Michaelle Dioni"
AUTRES CHRONIQUES
KARRAS: We Poison Their Young (2023)
DEATH METAL - "We Poison Their Young" confirme qu'il faut prendre (très) au sérieux Karras dont l'association de grind et de crust se révèle jouissivement infectieuse !
30 SECONDS TO MARS: It’s The End Of The World But It’s A Beautiful Day (2023)
POP - 30 seconds to Mars n'évolue pas et nous offre un "It’s The End Of The World But It’s A Beautiful Day" écrit pour satisfaire son public actuel avec ses normes et ses codes au détriment de la spontanéité et de l'originalité.
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024