.
.

MONOLYTH

(FRANCE)

WE'VE CAUGHT THE SUN

(2023)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

THRASH

TAGS:
Chant éraillé, Chant screamo, Dissonant, Growl, Technique
"Monolyth fête les quinze ans de son premier album en proposant "We Caught The Sun", réenregistrement de "Catch The Sun". Cure de jouvence d'un album qui posait les jalons d'un death metal diablement efficace."
CALGEPO (22.05.2023)  
3/5
(0) Avis (0) commentaire(s) Coup de pouce
Il y a 15 ans, et après quelques expériences, Monolyth sortait son premier album "Catch The Sun". Pour fêter l'anniversaire de ce premier disque en 2023, le groupe s'est retroussé les manches pour lui offrir un petit lifting qui sera l'occasion de (re)découvrir ses 10 titres énergiques.

C'est bien ce qualificatif qui saute aux oreilles dès la touche play enclenchée. 38 minutes au compteur qui ont posé à l'époque les bases de ce qu'allait devenir le Monolyth qui accouchera en 2018 du solide "A Bitter End / A Brave New World" avec son versant plus prog. "We Caught The Sun" est donc le réenregistrement de l'album de 2008 afin de lui donner une patine plus moderne par le mixage notamment. Par rapport au disque d'origine, peu de choses ont été changées hormis quelques riffs et les parties de batterie adaptées au nouveau batteur.

C'est pourtant un titre plutôt étiré qui accueille l'auditeur. 'The Neverending Beginning' s'ouvre sur des incantations avant d'exploser tout sur son passage en raison d'un rouleau compresseur rythmique d'une efficacité redoutable. Le morceau joue sur les contrastes couplets plutôt death avec un refrain totalement irrésistible et très accrocheur. Le passage instrumental est agrémenté de touches synthétiques sonnant années 80. On retrouve un peu cette même structure sur l'excellent 'My Blackest Days' proche d'un Soilwork.

La suite de l'album confirme une direction visant l'efficacité en évitant toute esbroufe ! Le matraquage est de mise sur le plan rythmique tout en étant varié par cette utilisation déjà maîtrisée de l'alternance entre les passages brutaux et mélodiques ('Insomnia', 'Wasted') qui seront encore plus développées dans l'album suivant. Les lignes de chant sont impressionnantes, passant du hurlé au clair comme une lettre à la poste. Comme souvent pour un premier album, les influences (In Flames...) se faisaient sentir et n'ont pas été gommées par choix du groupe à l'occasion de cette mise à jour. L'album originel avait toutefois le mérite de poser les jalons d'un Monolyth qui contrairement à ce que sa sémantique indique n'a pas fait du surplace et a su évoluer.

Le but louable d'offrir une cure de jouvence à "Catch The Sun', tout en ne le dénaturant pas, est tout à fait atteint. Il est le témoignage d'un disque dit "de jeunesse" qui avait besoin d'un hommage appuyé grâce à un mix plus actuel soulignant ses qualités intrinsèques. Après cette mise en lumière d'un ancien album, nous attendons la suite de Monolyth avec grande impatience.
- Site officiel
GROUPES PROCHES:
ARCH ENEMY, SOILWORK

LISTE DES PISTES:
01. The Neverending Beginning
02. The Right To Bleed
03. My Blackest Days
04. No Damage
05. Breathe
06. Insomnia
07. Wasted
08. Feed The Light
09. Into Speechlessness
10. Wallbanger

FORMATION:
Amaury: Chant
Batt: Batterie
Julien: Chant / Guitares
Tristan: Guitares
Vanessa: Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
TOURNEE : Monolyth, Serenius et Nemost, on vous dit tout !
DERNIERE INTERVIEW
MONOLYTH (04 MAI 2023)
"Catch The Sun" est sorti il y a 15 ans. Monolyth pour cet anniversaire lui a offert un petit lifting et une cure de jouvence. L'occasion pour Music Waves de souffler les bougies et faire le point sur l'évolution du groupe.
 

"Découvrez le nouveau clip de Verso"
AUTRES CHRONIQUES
TAD MOROSE: March Of The Obsequious (2022)
HARD ROCK - Album solide mais manquant de la petite étincelle nécessaire pour en faire un incontournable, "March Of The Obsequious" confirme néanmoins la qualité du heavy metal sombre de Tad Morose.
HANGING GARDEN: The Garden (2023)
METAL ATMOSPHERIQUE - "The Garden" voit Hanging Garden condenser son propos mais perdre en profondeur ce qu’il gagne en impact.
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MONOLYTH
MONOLYTH_A-Bitter-End-A-Brave-New-World
A Bitter End / A Brave New World (2018)
4/5
-/5
SEASON OF MIST / THRASH
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024