FOO FIGHTERS

(ETATS UNIS)

FOO FIGHTERS

(1995)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK

/ GRUNGE
TAGS:
"Album cathartique de la part de Dave Grohl après le décès de Kurt Cobain, ce "Foo Fighters" ni bon ni mauvais n'est pas une entrée idéale pour apprécier le travail de ce one-man band qui deviendra un vrai groupe dès l'album suivant."
TORPEDO (02.01.2023)  
2/5
(0) Avis (0) commentaire(s) (1) Biographie + (3) storie(s)
Le 8 avril 1994, Kurt Cobain est retrouvé mort dans sa maison à Seattle. Il se serait suicidé d'une balle dans la tête trois jours plus tôt. Nirvana n'y survivra pas. Dave Grohl, batteur du groupe, se lance alors dans un projet personnel qui va lui servir d'exutoire. S'occupant de tous les instruments ainsi que du chant, il enregistre un album en six jours contenant 12 titres, écrits pour la plupart quelques années auparavant lorsqu'il faisait partie de Nirvana. Cet opus sortira sous le nom de "Foo Fighters" en référence aux chasseurs de fantômes, sujet que Dave Grohl apprécie fortement, et pour conserver un certain anonymat.

Si Dave Grohl a toujours martelé que les chansons contenues dans ce "Foo Fighters" ne correspondaient pas à Nirvana, les ressemblances entre les deux groupes sont quand même évidentes. Evidemment Dave Grohl n'est pas Kurt Cobain et son chant ne possède pas la même force malgré quelques lignes vocales rageuses qui y font indéniablement penser. Musicalement, les différences ne sont pas non plus énormes avec notamment des guitares majoritairement saturées qui forment bien souvent un mur de son. La majorité des titres rapides ('This Is A Call' ou 'I'll Stick Around') naviguent entre grunge et punk et auraient très bien se retrouver sur un "Nevermind" ou un "Blew" tout comme les quelques morceaux plus lents ('Big Me'). Seuls 'Floaty' avec sa rythmique un peu plus originale et sa mélodie détonne légèrement tout comme 'Weenie Beenie' faisant clairement office d'exutoire avec son chant hurlé trafiqué.

"Foo Fighters" a reçu en 1995 un très bon accueil général. Difficile de blâmer le travail de quelqu'un qui a fait partie de Nirvana et qui fait son deuil en musique. Pourtant il y a quand même matière à critique. S'occuper de tout, seul, en moins de six jours est une performance que l'on peut applaudir mais qui limite le travail sur les nuances et les arrangements. De fait, il n'y en a pas. Dave Grohl tape comme un barbare sur ses fûts et ses cymbales, ses lignes de chant sont justes mais très rudimentaires malgré quelques tentatives d'apporter un peu plus de profondeur en les doublant, et la guitare ne brille pas par sa finesse (il n'y a aucun solo mais il n'y en aura pas beaucoup plus dans les albums suivants). Le rendu final est donc sec et abrupt et finit par agresser les oreilles sur la longueur d'autant que la production, vieillotte et un peu brouillonne, n'arrange rien.

De ce "Foo Fighters" monolithique, on a finalement bien du mal à ressortir un titre plutôt qu'un autre. Il ne contient d'ailleurs aucun hymne ni single plébiscité par le public, chose rare dans la discographie du groupe. Ni mauvais, ni bon, "Foo Fighters" n'est donc pas l'album conseillé pour entrer dans l'univers de ce one-man band qui va évoluer en un vrai groupe et monter très vite en puissance dès l'album suivant.
- Site officiel

LISTE DES PISTES:
01. This Is A Call
02. I'll Stick Around
03. Big Me
04. Alone + Easy Target
05. Good Grief
06. Floaty
07. Weenie Beenie
08. Oh, George
09. For All The Cows
10. X-Static
11. Wattershed
12. Exhausted

FORMATION:
Dave Grohl: Chant / Guitares / Basse / Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
FOO FIGHTERS : NOUVELLE VIDEO
 
AUTRES CHRONIQUES
SUPERDOWNHOME: Blues Pyromaniacs (2022)
ROCK - Même si Superdownhome n’invente rien, "Blues Pyromaniacs" est un album efficace, chaleureux et réconfortant, à mi-chemin entre le blues et le rock.
BEHEMOTH: Opvs Contra Natvram (2022)
BLACK METAL - Avec "Opvs Contra Natvram", Behemoth signe un album flamboyant, épique et violent, parfaite synthèse du meilleur de son art.
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT FOO FIGHTERS
FOO-FIGHTERS_But-Here-We-Are
But Here We Are (2023)
4/5
3.3/5
AUTRE LABEL / ROCK
FOO-FIGHTERS_Medicine-At-Midnight
Medicine At Midnight (2021)
3/5
-/5
RCA / ROCK
FOO-FIGHTERS_SONIC-HIGHWAYS
Sonic Highways (2014)
4/5
4/5
AUTRE LABEL / ROCK
FOO-FIGHTERS_There-is-nothing-left-to-lose
There Is Nothing Left To Lose (1999)
3/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
FOO-FIGHTERS_The-Colour-and-the-Shape
The Colour And The Shape (1997)
5/5
4/5
AUTRE LABEL / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024