ARTISTE:

KINGS OF LEON

(ETATS UNIS)
TITRE:

ONLY BY THE NIGHT

(2008)
LABEL:

RCA

GENRE:

ROCK ALTERNATIF

TAGS:
"Avec ses deux tubes que sont 'Sex On Fire' et 'Use Somebody', "Only By The Night" est une très bonne entrée en matière pour découvrir ce groupe qui n'a pas fini de nous offrir de belles chansons."
TORPEDO (31.08.2022)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Ils le tiennent enfin ! Ce hit incontournable qui va enfin propulser Kings Of Leon vers le sommet des charts. 'Use Somebody' atteint ainsi en décembre 2008 une très belle quatrième place dans le billboard 200 américain. Outre atlantique, c'est plutôt l'autre single 'Sex on Fire' qui va faire un carton. C'est ainsi le début d'un succès d'estime appuyé logiquement par les critiques unanimes qui vont saluer l'évolution d'un groupe proposant désormais un rock alternatif beaucoup plus consensuel que le rock sudiste très roots des débuts

En réalité, pas tout à fait. Si les fans les plus récents sont aux anges, particulièrement les midinettes extatiques en écoutant Caleb Followill s'époumoner sur les paroles de 'Sex on Fire', les critiques vont se déchaîner via des avis, parfois haineux, qui n'auront que ce titre en tête pour tirer à boulets rouges sur la fratrie Followill. Pourtant, "Only By The Night" est la suite logique de "Because of The Times", album qui n'a pas vraiment déchaîné les foules. Et ce n'est pas nouveau, les Kings of Leon parlent de sexe depuis toujours et souvent pas de façon très subtile. Qu'on l'apprécie ou pas, le chant de Caleb n'a pas non plus foncièrement changé, conservant cette fragilité même s'il sonne tout de même plus juste et plus assuré.

Au vu du titre, le thème de 'Sex on fire' parait évident. C'est comme toujours imagé (heureusement) mais le sujet est clair et ne mérite pas que l'on s'y attarde. Côté musique, le morceau ne révolutionne rien certes, mais il est terriblement efficace. Les couplets ne sont là que pour amener un refrain qui vient à chaque fois dynamiter la chanson. C'est entraînant, facile à retenir, rien de plus... Et finalement 'Use Somebody' ne fait que reprendre la même recette en y ajoutant juste un petit solo en fin de morceau. Son refrain se mémorise aisément avec les 'oh oh oh' qui permettent d'être repris sur scène par la foule. Certains s'arrêteront là et c'est dommage.

Parce que Kings Of Leon sait proposer d'autres compositions plus personnelles et moins formatées. Citons déjà 'Closer' le titre qui ouvre l'album, très proche dans son concept de 'Knocked up' qui démarrait "Because of The Times". Avec sa petite mélodie lancinante sur un fond sonore épuré égrainant quelques guitare plaintives, il monte très lentement en puissance pour relâcher totalement la pression sur ses dernières secondes. La batterie y est ici assez intéressante avec ses 3 beats en contretemps à la grosse caisse. C'est d'ailleurs ce genre de titres qui font la force de Kings Of Leon et sur lesquels ils vont s'appuyer dans leurs dernières productions.

Dans un autre genre, 'Crawl' est aussi intéressant pour sa basse usant d'un big muff qui donne un son très sale et saturé, cette fameuse basse très mise en avant et faisant la mélodie, caractéristique du son Kings Of Leon que l'on pourra aussi apprécier sur les refrains de 'Manhattan' ou 'Revelry'. Et pour ne pas totalement couper avec ses racines, le groupe nous offre en fin d'album un 'I Want you' à l'ancienne et un 'Cold Desert' lent et introspectif, conclusion assez logique de cette production au contenu cohérent.

N'en déplaise à ceux qui refusent leur métamorphose, Kings Of Leon semble avoir trouvé sa voie sur ce "Only By The Night" qui ne se résume pas à ses deux tubes. Le groupe se cherche encore, expérimente, tout n'est pas parfait mais les bases sont là. Un album qui est une très bonne entrée en matière pour découvrir ce groupe qui n'est qu'au début de sa carrière et qui n'a pas fini de nous offrir de belles chansons.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/kingsofleon





LISTE DES PISTES:
01. Closer
02. Crawl
03. Sex on fire
04. Use somebody
05. Manhattan
06. Revelry
07. 17
08. Notion
09. I want you
10. Be somebody
11. Cold dessert

FORMATION:
Caleb Followill: Chant / Guitares
Jared Followill: Basse / Piano
Matthew Followill: Guitares / Piano
Nathan Followill: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIER ARTICLE
NFT : L'ACRONYME SAUVEUR DE LA MUSIQUE ?
A l’heure où l’Humanité vit une période sombre en raison de l’acronyme le plus prononcé ces derniers mois (Covid : acronyme de COrona VIrus Disease), un autre est en passe de révolutionner l’industrie du loisir dans son sens le plus large...
 
AUTRES CHRONIQUES
SYSTEM OF A DOWN: Toxicity (2001)
NEO/NU METAL - Suite logique de "System Of A Down", "Toxicity" est l'album indispensable pour découvrir ce groupe qui en l'espace de deux productions seulement est devenu un incontournable du paysage Metal.
MUSE: Will Of The People (2022)
ROCK - Muse fait entrer le rock dans une nouvelle ère avec un album plus que moyen. C’est tout le paradoxe de "Will Of The People".
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT KINGS OF LEON
KINGS-OF-LEON_Because-of-the-times
Because Of The Times (2007)
3/5
-/5
SONY MUSIC / ROCK ALTERNATIF
KINGS-OF-LEON_Aha-Shake-Heartbreak
Aha Shake Heartbreak (2005)
2/5
-/5
RCA / ROCK
KINGS-OF-LEON_youth-and-young-manhood
Youth And Young Manhood (2003)
3/5
2/5
RCA / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022