ARTISTE:

SOILWORK

(SUÈDE)
TITRE:

ÖVERGIVENHETEN

(2022)
LABEL:

NUCLEAR BLAST

GENRE:

DEATH METAL

TAGS:
Chant aigu, Epique, Growl
""Övergivenheten" devrait combler les fans de Soilwork avec 14 titres incisifs et directs marqués par quelques innovations qui laissent entrevoir encore de belles choses pour l’avenir."
DARIALYS (21.09.2022)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Il y a deux ans, Soilwork frappait un grand coup avec un EP sorti de nulle part, "A Whisp Of The Atlantic", emmené par un titre éponyme absolument magistral du long de ses 17 minutes. Une première pour le groupe ! Avec cette nouvelle offrande, "Övergivenheten", la formation revient aux fondamentaux avec pas moins de 14 titres au format au contraire plus ramassé et aux allures plus directes.

La première chose qui frappe à l’écoute de cet album est la pertinence du choix des singles. Notamment les deux premiers qui s’avèrent être les deux premières pistes de l’album. Le morceau éponyme s’ouvre sur un crescendo guerrier aux accents épiques latents. Björn ‘Speed’ Strid (chant) dit d’ailleurs de ce titre qu’il pourrait bien être le "summum du voyage musical du groupe", et on ne peut que lui donner raison. ‘Nous Sommes La Guerre’ est quant à lui le titre le plus solide du disque avec un refrain tout simplement addictif, mélange de beauté et de puissance, alliage parfait de sensibilité et de fermeté. ‘Dreams Of Nowhere’ se démarque lui aussi avec son refrain impeccable et de bonnes idées de composition, tout comme ‘Death, I Hear You Calling’, accrocheur et groovy.

Bien que Soilwork confirme son virage death mélodique aux côtés pop, les racines death restent bien présentes avec l’usage récurrent du blast beat (‘Electric Again’, ‘Is It In Your Darkness’, ‘This Godless Universe’) et un chant tantôt clair tantôt hurlé toujours monumental.

Quelques petits éléments d’innovations surprennent également. C’est le cas des deux interludes instrumentaux ‘The Everlasting Flame’ et ‘Morgongåva/Stormfågel’, mais aussi de l’utilisation d’instruments acoustiques avec la présence d’un banjo notamment sur la piste introductive, ainsi que quelques belles incursions de violon sur ‘Electric Again’ ou encore ‘This Godless Universe’. Malgré les années, Soilwork parvient à ajouter des petits ingrédients venant épicer sa recette, tout en conservant son style singulier.

S'il n'y a pas d'epic de 17 minutes comme sur "A Whisp Of The Atlantic", les Suédois confirment leurs qualités d’écriture dès qu’il s’agit de composer des titres plus alambiqués et plus longs. ‘On The Wings Of A Goddess - Through Flaming Sheets Of Rain’ qui clôt le disque propose plus de 7 minutes de death mélodique évolutif, surfant d’une ambiance à l’autre sans accrochage et avec réussite.

Alors certes, il s’agit d’un album long et dense (14 titres pour 65 minutes). Quelques pistes en moins n’auraient pas entaché la qualité du disque et auraient permis de focaliser l’attention de l’auditeur sur un contenu plus "essentiel". Mais une telle prolixité après plus de 25 ans de carrière reste une sacrée performance, et si tout n’est pas à retenir dans cet album, l’ensemble reste relativement plaisant. Les fans de Soilwork devraient donc y trouver leur compte car la recette est respectée, tout en distillant par moments quelques évolutions bienvenues laissant entrevoir encore de belles choses pour l’avenir.



Plus d'information sur http://www.soilwork.org/





LISTE DES PISTES:
01. Övergivenheten
02. Nous Sommes la Guerre
03. Electric Again
04. Valleys of Gloam
05. Is It in Your Darkness
06. Vultures
07. Morgongåva/Stormfågel
08. Death, I Hear You Calling
09. This Godless Universe
10. Dreams of Nowhere
11. The Everlasting Flame
12. Golgata
13. Harvest Spine
14. On The Wings Of A Goddess Through Flaming Sheets Of Rain

FORMATION:
Bastian Thusgaard: Batterie
Björn "Speed" Strid: Chant
David Andersson: Guitares
Rasmus Ehrnborn: Basse
Sven Karlsson: Claviers
Sylvain Coudret : Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Décès du guitariste David Andersson (SOILWORK, THE NIGHT FLIGHT ORCHESTRA)
DERNIER ARTICLE
SOILWORK - LE TRABENDO - 14 DECEMBRE 2015
Pour le dernier live que Music Waves couvrait en 2015, il fallait que ça envoie du lourd histoire de terminer l'année en beauté ... Et si un petit Soilwork, en tournée pour la sortie récente de leur Ride Majestic, faisait l'affaire ?
DERNIERE INTERVIEW
SOILWORK (17 JANVIER 2013)
"On a voulu aussi montrer que l'écriture de Soilwork ne se résumait pas juste à Peter."
 
AUTRES CHRONIQUES
YUNGBLUD: Yungblud (2022)
POP - Les années passent mais le temps semble glisser sur Yungblud qui adapte sa musique à la mode du moment.
INTERPOL: Turn On The Bright Lights (2002)
ROCK - Premier album et premier succès d'estime pour Interpol avec ce "Turn On The Bright Lights" aux apparences trompeuses.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT SOILWORK
SOILWORK_A-Whisp-Of-The-Atlantic
A Whisp Of The Atlantic (2020)
4/5
3/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
SOILWORK_Verkligheten
Verkligheten (2019)
3/5
4.5/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
SOILWORK_The-Ride-Majestic
The Ride Majestic (2015)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
SOILWORK_The-Living-Infinite
The Living Infinite (2013)
4/5
3.5/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
SOILWORK_The-Panic-Broadcast
The Panic Broadcast (2010)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022