ARTISTE:

HOUSE OF LORDS

(ETATS UNIS)
TITRE:

SAINTS AND SINNERS

(2022)
LABEL:

FRONTIERS RECORDS

GENRE:

HARD ROCK MELODIQUE

TAGS:
80's, FM
"Treizième opus de House Of Lords, "Saints And Sinners" n'étincelle que sur sa première partie."
LYNOTT (20.09.2022)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Deux ans après un "New World - New Eyes" qui nous avait rassurés sur la forme de House Of Lords, voici que déboule dans les bacs le treizième album des Américains. Venu au monde il y a plus de trente ans sur les cendres de Giuffria, ce combo baptisé par Gene Simmons (Kiss) fait de la résistance depuis sa reformation au début du siècle et prend sa revanche sur le grunge qui l’avait précipité dans le ravin dans les 90’s. La menace a disparu aujourd’hui et le hard rock mélodique a retrouvé une seconde jeunesse, mais le danger vient d’ailleurs. Il s’agit cette-fois de ne pas se laisser ensevelir sous la masse des sorties du genre et de retenir l’attention de fans possiblement repus. Celle-ci ne sera pas titillée par la pochette de ce "Saints And Sinners" tout aussi insipide que les treize précédentes. Il ne reste plus qu’à espérer que l’habit ne fait pas le moine.

Le frontman James Christian, seul membre originel, a revêtu le costume de bassiste et a confié les claviers à Mark Mangold, autre dinosaure issu de la scène AOR des 80’s (Touch et Drive She Said). Impliqué dans l'écriture de cette nouvelle production, ce spécialiste des sons de synthés d’antan la marque de son empreinte. Composé dans l’esprit du premier opus du groupe, quand Gregg Giuffria y menait le bal, cet album dégage des parfums d’une autre époque. Mais House Of Lords c’est surtout une voix, et celle de l’homme en noir n’a aucunement perdu de sa superbe. Toujours associé à son fidèle et omniprésent guitariste Jimi Bell, il semble que les années qui défilent n’aient aucune prise sur ses capacités vocales.

La première partie de l’œuvre propose une orgie de mélodies gouleyantes. De l’éponyme ouverture dotée d’un refrain mémorable à 'House Of The Lord' qui en appelle à Asia sur son intro avant de nous faire courber l’échine sous les coups de boutoir de la six-cordes, puis fondre sur une mélodie grandiloquente, tout est calibré telle une horlogerie helvète. De 'Take It All', véritable usine à frissons balayée par des tourbillons de chœurs, à 'Mistress Of The Dark' qui, guidé par le martèlement de la batterie et les gimmicks des claviers d'un autre âge, déploie ses sept minutes de hard rock mélodico-progressif à la Asia, tout est tiré à quatre épingles. Dommage que la ballade médiane, harmonieuse mais moins marquante que ce dont les Américains sont capables, vienne casser l’ambiance. Et surtout ouvrir une seconde partie d’opus caractérisée par des sonorités parfois trop rugueuses, des harmonies souvent plus basiques et des mélodies moins inspirées.

Voilà qui fait de cette nouvelle offrande de la Chambre des Lords un produit étonnant dans la dualité de ses composants. A l’époque où seuls les vinyles peuplaient les bacs des disquaires nous aurions pu évoquer une face A étincelante et une face B décevante. Après avoir soufflé le chaud et le froid d’un album à l’autre, les Américains manient la douche écossaise sur le même disque. Messieurs, pour continuer à exister dans l’univers impitoyable du hard rock mélodique, il va falloir vous ressaisir.


Plus d'information sur http://www.jameschristianmusic.com/





LISTE DES PISTES:
01. Saints And Sinners
02. House Of The Lord
03. Take It All
04. Road Warrior
05. Mistress Of The Dark
06. Avalanche
07. Roll Like Thunder
08. Razzle Dazzle
09. Dreamin It All
10. Takin My Heart Back
11. Angels Fallen

FORMATION:
James Christian: Chant / Basse
Jimi Bell: Guitares
Johan Koleberg: Batterie
Mark Mangold: Claviers
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
HOUSE OF LORDS : Nouvelle vidéo
 
AUTRES CHRONIQUES
SOULFLY: Totem (2022)
DEATH METAL - Souflly confirme sa belle santé artistique et signe un "Totem" oscillant entre thrash et death avec férocité mais sachant se faire plus recherché et teinté d'une certaine spiritualité.
PHILOSOPHOBIA: Philosophobia (2022)
METAL PROGRESSIF - Philosophobia est la plus belle surprise metal progressif de l’année. Ce premier album remarquable est une véritable révélation.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT HOUSE OF LORDS
HOUSE-OF-LORDS_New-World--New-Eyes
New World - New Eyes (2020)
4/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
HOUSE-OF-LORDS_Saint-Of-The-Lost-Souls
Saint Of The Lost Souls (2017)
3/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
HOUSE-OF-LORDS_Indestructible
Indestructible (2015)
4/5
5/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
HOUSE-OF-LORDS_Precious-Metal
Precious Metal (2014)
4/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
HOUSE-OF-LORDS_Big-Money
Big Money (2011)
3/5
2.5/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022