ARTISTE:

KING'S X

(ETATS UNIS)
TITRE:

THREE SIDES OF ONE

(2022)
LABEL:

INSIDEOUT MUSIC

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
Groovy
"Un retour inespéré de King’s X, certes décevant car on attend toujours beaucoup de ce groupe, mais malgré tout réjouissant après 14 ans d’absence."
NUNO777 (08.09.2022)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (1) commentaire(s)

King’s X de retour pour un seizième album, voilà un évènement hautement improbable 14 ans après son dernier disque "XV" et alors que deux de ses musiciens poursuivaient activement leurs activités en dehors du groupe. En effet, entre d’un côté Dug Pinnick qui s’éclate avec ses nombreux projets (un très bon "Joy Bomb" l’année dernière, ses groupes KXM et Pinnick Gales Pridgen) et de l’autre Ty Tabor qui produit régulièrement ses albums solos (le récent "Shades" est d’une grande efficacité), les deux compères pouvaient laisser penser que King’s X n’était pas une priorité. Pourtant le trio travaille ce disque depuis 2019 mais les soucis de santé de Dug et Jerry n’ont pas permis de finaliser le travail plus tôt.

Ce qui symbolise le mieux l’esprit de communion qui règne dans le disque c’est le partage égalitaire du chant, chacun des trois musiciens prenant trois fois le micro principal. Les trois autres titres sont tout naturellement chantés intégralement en chœur de trois voix. Nul besoin d’insister sur la richesse vocale développée ici, King’s X est une référence dans le genre et ce qui ressort le plus dans ce secteur c’est l’envie de fédérer autour de refrains rapidement assimilés (‘Give It Up’, les “ouhouh” de ‘Nothing But The Truth’). On aura toujours une préférence pour les prestations impeccables de Dug, terriblement en verve et capable de pousser sa voix jusqu’à des hauteurs (sur ‘Never Give Up’ par exemple) comme s’il n’avait que la moitié de ses 71 ans.

Musicalement il est difficile d’extraire un titre plus qu’un autre, "Three Sides Of One" navigue entre des formats rock calibrés et des ballades popisantes, le tout dans le style bien caractéristique du trio. Le contenu des chansons ne s’embarrasse pas d’instrumentation supplémentaire (sauf la ballade ‘Take The Time’ et l’expérimental ‘Flood Part 1’ qui invitent quelques violons discrets) et privilégie l’approche rock brute pour un effet immédiat. C’est le King’s X au naturel qui s’exprime et qui mise sur l’harmonie vocale et les variations sur les sonorités (guitare, basse) pour colorer ses compositions. "Three Sides Of One" peut être entendu comme un exutoire à l’expression de la pleine spontanéité de musiciens aguerris ayant atteint (et bien dépassé pour Dug) la soixantaine, pour preuve les nombreux soli de Ty Tabor qui ponctuent l’ensemble des morceaux (dont le remarquable de ‘Nothing But The Truth’ qui s’étale sur 2 minutes).

Est-ce un bon cru pour autant ? L’honnêteté oblige à la modération. Aucune réelle faute note dans ce disque mais peu de moments pour marquer les esprits et permettre à l’album de se hisser au niveau des trois premiers joyaux du groupe, "Dogman" ou "Ear Candy". L’écoute de "Three Sides Of One" est aisée et agréable avec d’une part la très bonne entame bien heavy de ‘Let It Rain’, le direct ‘Give It Up’, le dynamique ‘Festival’ proche des Foo Fighters ou le pop-rock lumineux de ‘Every Everywhere’, et de l’autre les ballades ‘Nothing But The Truth’ pleine de douceur et ‘All God’s Children’ affichant plus de pesanteur. A côté de cela ‘Holidays’ fait dans la ballade sans vraie saveur et ‘Flood Part 1’ déstabilise par sa structure faite de hargne et des couplets calmes sans véritable refrain.

Si l’envie de Dug Pinnick, Ty Tabor et Jerry Gaskill est bien présente, elle ne se cristallise pas totalement en termes d’inspiration dans ce disque qui contient du bon et du moyen. Engagés depuis très longtemps dans des trajectoires indépendantes, les musiciens montrent paradoxalement une tout autre créativité dans leurs travaux personnels. L’exigence que l’on exprime, et qui est liée aux fortes attentes légitimes vis-à-vis d’un groupe ayant fait preuve de ses qualités depuis près de 35 ans, ne doit pas gâcher le plaisir inespéré d’écouter ce témoignage de vitalité musicale de la part d’un groupe peu épargné par la vie ces dernières années et qui, on l’espère, marquera un retour pérenne de King’s X.


Plus d'information sur http://www.kingsxrocks.com





LISTE DES PISTES:
01. Let It Rain - 4:28
02. Flood Pt. 1 - 3:03
03. Nothing But The Truth - 6:03
04. Give It Up - 2:59
05. All God’s Children - 5:32
06. Take The Time - 3:45
07. Festival - 3:30
08. Swipe Up - 3:46
09. Holidays - 3:22
10. Watcher - 3:43
11. She Called Me Home - 3:57
12. Every Everywhere - 2:40

FORMATION:
Doug Pinnick: Chant / Basse
Jerry Gaskill: Chant / Batterie
Ty Tabor: Chant / Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(1) COMMENTAIRE(S)    
 
 
JP540
27/10/2022
 
1
0
Où sont passés les riffs ? Le passé revient plus douloureusement en mémoire, et ... mince alors.
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
KING'S X: Nouvel extrait de 'Three Sides Of One'
 
AUTRES CHRONIQUES
THUMOS: The Course Of Empire (2022)
DOOM - Fruit d'une collaboration avec Spaceseer, "The Course Of Empire" confirme à la fois la singularité de Thumos en même temps que sa force créatrice doublée d'une insolente fertilité.
THE OCTOPUS SYNDROME: Post Mortem (2022)
ROCK PROGRESSIF - Premier album d'une entité mystérieuse, The Octopus Syndrome, "Post Mortem" se présente comme la BO d’un voyage fantastique qui n’échappe pas à quelques longueurs.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT KING'S X
KING-S-X_Live-Love-In-London
Live Love In London (2010)
4/5
4.5/5
INSIDEOUT MUSIC / HARD ROCK
KING-S-X_XV
XV (2008)
4/5
4/5
INSIDEOUT MUSIC / HARD ROCK
KING-S-X_Ogre-Tones
Ogre Tones (2005)
5/5
4/5
INSIDEOUT MUSIC / HARD ROCK
KING-S-X_Live-All-Over-The-Place
Live All Over The Place (2004)
4/5
-/5
INSIDEOUT MUSIC / HARD ROCK
KING-S-X_Black-Like-Sunday
Black Like Sunday (2003)
2/5
4/5
INSIDEOUT MUSIC / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022