ARTISTE:

CAMEL

(ROYAUME UNI)
TITRE:

I CAN SEE YOUR HOUSE FROM HERE

(1979)
LABEL:

DECCA

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Planant
"Le meilleur et le pire de Camel : "... Your House..." est écartelé entre morceaux bâtards et le sublime : tout amateur de guitare se doit d'avoir écouté le monumental 'Ice' !"
ABADDON (15.02.2007)  
2/5
(3) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Chronologiquement, “I can See your house from here” se situe après le départ de Peter Bardens et marque l’arrivée de Colin Bass. Dans l’œuvre de Camel, on est donc au début d’une période intermédiaire entre la créativité débridée des débuts et la maturité symphonique ébauchée dans “Nude” et s’établissant plus sûrement dans “Dust and Dreams et “Harbour of Tears”. Période pendant laquelle Andy Latimer va hésiter entre une voie commerciale et un projet plus musical, ce qui se ressent nettement dans cet album.

Globalement, “ ... Your House ...” est le disque le plus rythmé du groupe, et pas mal de thèmes vocaux bien convenus pour un groupe de cette dimension apparaissent heureusement rattrapés par des instrumentaux plus originaux: le duo de claviers dans 'Wait', l’intermède guitare dans 'Hymn to her' en sont des exemples.

Certains titres restent assez ancrés dans le passé: 'Who we are' reste scotché à la période “Moonmadness”, 'Your Love is Stranger than Mine' et 'Neon Magic' fleurent le disco mal assumé. 'Survival' est un court intermède genre musique de film mélo, assez incongru au milieu de l’album.

D’autres veulent sonner plus moderne: 'Remote Romance', sorte d’essai électro, est peut-être le pire titre de Camel, à oublier par immersion profonde ou mise en orbite plutonienne.

Heureusement, deux titres vont nettement émerger de tout ce désordre : 'Eye of the Storm', instrumental composé par Jan Schelhaas, petite perle dans la disco de Camel, et dont l’ambiance rappelle celle de "Nude". Et surtout, surtout, le monstrueux, énorme, génialement lent, planant et démesuré 'Ice', tout en fin d’album : une intro toute en douceur amenant sur un thème subtil aux claviers, puis, enfin, planant au-dessus de tout, LA guitare de Latimer, sublime : dix minutes de pur plaisir ! Rien que pour ce morceau, il faut avoir écouté  “... Your House ...” !


Plus d'information sur http://www.camelproductions.com





LISTE DES PISTES:
01. Wait - 4:51
02. Your Love Is Stranger Than Mine - 3:14
03. Eye Of The Storm - 3:42
04. Who We Are - 7:26
05. Survival Games - 1:04
06. Hymn Ho Her - 5:23
07. Neon Magic - 4:39
08. Remote Romance - 4:01
09. Ice - 10:10

FORMATION:
Andrew Latimer: Chant / Guitares / Flûte
Andy Ward: Batterie
Colin Bass: Chant / Basse
Jan Schelhaas: Claviers
Kit Watkins: Claviers
   
(3) AVIS DES LECTEURS    
PICSO
19/01/2013
208
  0 0  
2/5
Pour résumer mon avis : un disque en demi-teinte, ... avec quelque chose en plus !

On n'est clairement pas dans les grandes heures de Camel avec cet opus, quelques notes de guitares inspirés parsèment l'album, les morceaux "Eye of the Storm", "Hymn to her" en sont le reflet. Le groupe se cherche, ... le groupe tombe dans des travers assez inexplicables, comme "Remote Romance" qui ne ressemble à rien du tout, sauf au Who Dunnit?" (Abacab Genesis) ou encore "Screaming" (Nomzamo IQ), bref... ces fameux titres qui font aussi la classe des grands groupes par leur faiblesse des plus abyssales.

On a de tout dans ce disque, à boire, à manger, (à vomir...) mais on a surtout (et je vais taper dans l'originalité, je sais ...) un goût amer dans la bouche quand on se rend compte que le dernier morceau de l'album justifie à lui seul qu'on se penche sur cet album plus d'une fois. Allez, écoutez "Ice"... on est si bien après !

KEITH_WAKEMAN
21/08/2007
  0 0  
2/5
Cet album (avec "Breathless" - 1978) marque la période durant laquelle je me suis lentement détaché de mon groupe fétiche... et ce pour toujours, les derniers "Camel" m'ayant peu ému (à part le concept "Nude" - 1981 peut-être). La rythmique est trop souvent disco, et la musique parfois du grand n'importe quoi... Heureusement il reste "Ice" et "Eye Of The Storm" plus inspirés.
TARJY
21/08/2007
  0 0  
2/5
Mouais, pour commencer, je tiens à préciser que j'adore Camel, mais là rien à faire, cet album est quasiment uniquement sauvé du desastre par un "Ice" d'une beauté éblouissante et d'une sensibilité à fleur de peau. Il reste en tout cas l'album des extrêmes du chameau, d'un côté le fantastique "Ice", de l'autre le pathétique et pitoyable "Remote Romance". Tout est dit dans la chro, I Can See Your House From Here a enfanté l'un des plus beaux joyaux de Camel et c'est sans doute la seule raison pour laquelle ce disque garde un peu d'intérêt à mes yeux.
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
2.8/5 (4 avis)
STAFF:
2.2/5 (6 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
CAMEL: Ichigo Ichie: Camel Live In Japan 2016
DERNIER ARTICLE
PLEINS FEUX SUR ... CAMEL
Survol en musique et en images de la carrière du groupe anglais Camel
 
AUTRES CHRONIQUES
ALMAH: Almah (2006)
METAL MELODIQUE -
NOSTRADAMEUS: Pathway (2007)
METAL MELODIQUE -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT CAMEL
CAMEL_A-Nod-And-A-Wink
A Nod And A Wink (2002)
2/5
3.9/5
CAMEL PRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
CAMEL_Rajaz
Rajaz (1999)
2/5
4.4/5
CAMEL PRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
CAMEL_Harbour-Of-Tears
Harbour Of Tears (1996)
5/5
4.5/5
CAMEL PRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
CAMEL_Dust-And-Dreams
Dust And Dreams (1992)
4/5
4.3/5
CAMEL PRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
CAMEL_Stationary-Traveller
Stationary Traveller (1984)
4/5
4/5
DECCA / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021