ARTISTE:

MASSIMO IZZIZZARI

(ITALIE)
TITRE:

UNSTABLE BALANCE

(2007)
LABEL:

LION MUSIC

GENRE:

ROCK

TAGS:
Fusion, Guitar-Hero
""
MEGADAVE (27.02.2007)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Ces derniers temps, je sens comme un léger « revival » des guitar heroes… Le hard, le heavy , le métal et autres musiques estampillées « hard » revenant sur le devant de la scène (enfin, pas tout à fait devant devant, mais moins derrière qu’avant), cela amène ainsi son lot de nouveaux techniciens de la six cordes : nouvelle génération élevée au Satriani et au Vai d’il y a 15 ans.

Dans cet univers, le label « Lion Music » est l’un des principaux fournisseurs de nouvelles recrues dépêchées de toutes les contrées, proches ou lointaines. La dernière en date : Massimo Izzizzari… Vous connaissez, vous ??? Moi, non !!! Avec autant de « Z » dans son patronyme, on peut dire qu’il arrive un peu, débarqué de nulle part avec une rapidité foudroyante, à la manière d’un Zorro des temps modernes ayant troqué son épée contre une guitare…

Malgré le manque de notoriété de ce guitariste et le fait qu’il signe ici, avec « Unstable Balance », son premier album solo, Massimo n’en est pas à son premier coup d’essai. En effet, il a collaboré à divers projets musicaux et a notamment travaillé chez Zomba Records et BMG, participant ainsi à de nombreux CD et vidéo-clips pour la télé.

Le propos de cet album est instrumental, évidemment axé sur la guitare, mais pas seulement car l’ensemble des instruments s’y exprime largement. On y retrouve mélangés, du rock, du shred, du funk, du jazz… Tout un ensemble de styles savamment accordés et saupoudrés de grosses pincées de technique et de mélodie.

La production est très bonne et le jeu de guitare mêle de manière très efficace des passages techniques et des passages mélodiques très accessibles… Les premiers servant très fidèlement les seconds ! Beaucoup de soin semble avoir été apporté aux rythmiques et aux accompagnements. On sent largement l’influence des grands guitaristes de l’époque mais il me semble qu’une influence très significative se dégage de son jeu : c’est selon moi celle de Greg Howe pour ce côté groove et fusion bluesy funky ainsi que les enchaînements mis en place. Le titre éponyme de l’album aurait d’ailleurs pu être composé par Greg Howe lui-même…

Les titres forment un tout très cohérent et l’on reconnaît certains éléments constituant la signature de Massimo : la wha wha quasi omniprésente, les rythmiques funky et les alternances de thèmes et envolées speedées… On notera d’ailleurs l’absence de titres acoustiques. La batterie, quant à elle, sonne souvent très jazz (tenue également par un membre de la famille Izzizzari, un troisième Izzizzari tenant aussi la basse en guest sur un des titres de l’album)…

Du point de vue des titres, on peut alors opérer la segmentation suivante : une première moitié des titres présente une forte orientation groove et funky, même si le mélange de styles reste la règle. « Unstable Balance », « Access Denied », « Wordgame », « Television Man » et « Take it or Leave it » sont de cet acabit avec une présence régulière de wha wha et de rythmiques « cocotteuses ».

L’autre moitié est plus éclectique : un morceau comme « Freeze Fame » se révèle être davantage expérimental avec ses accents jazz et fusion, notamment au travers de sa longue intro. Les titres tels que « The Alchemist » et « Violation of Privacy » sont beaucoup plus orientés big rock avec des bons gros riffs saignants faisant penser à du Satriani (à l’époque Surfing et extremist). « The Enchanted Forest » fait mouche avec sa très belle intro à la Shawn Lane avec des vocaux en appui de la rythmique. Pour finir, « Teresa » nous propose un magnifique atterrissage en douceur au travers d’un morceau joué uniquement avec une guitare crémeuse sur fond de synthés et claviers imprégnés de tremolo.

C’est donc une bien belle découverte que nous propose ici Massimo, avec un bien bel album, rempli de feeling grâce à un son lead crémeux à souhait et une expressivité exemplaire. Un savoureux mélange de mélodie et de technique que l’on aimerait trouver plus souvent dans les albums instrumentaux… Un album qui plaira donc à tous les adeptes de la guitare mais pas seulement car les thèmes restent relativement accessibles pour un album instrumental. C’est tout simplement bon !!!


Plus d'information sur http://www.massimoizzizzari.com



GROUPES PROCHES:
GREAT WHITE


LISTE DES PISTES:
01. Unstable Balance - 5:58
02. Access Denied - 4:30
03. Wordgame - 5:05
04. Television Man - 5:13
05. Freeze Frame - 7:29
06. The Alchemist - 7:28
07. Violation Of Privacy - 5:09
08. Take It Or Leave It - 6:01
09. The Enchanted Forest - 5:24
10. Teresa - 3:44

FORMATION:
Azeglio Izzizzari: Batterie
Francesco Carlesi: Claviers
Giuliano Izzizzari: Basse
Mario Guarini: Basse
Massimo Izzizzari: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
TEA FOR TWO: Twisted (2006)
ROCK PROGRESSIF -
COLDSEED: Completion Makes The Tragedy (2006)
DEATH METAL -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022