ARTISTE:

ANAPHORA

(FRANCE)
TITRE:

EXODE

(2022)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Chant féminin, Concept-album, Neo
"Avec "Exodes", Anaphora s’avère bluffant de créativité et de technicité dans un style trop souvent décrié, méritant un immense coup de projecteur sur une galette qui devrait en ravir plus d’un."
TONYB (04.08.2022)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (1) commentaire(s)

Groupe normand fondé en 2005 et auteur de deux premiers albums dans cette première décennie du XXIe siècle, Anaphora revient en scène après un hiatus discographique de 12 ans en nous proposant avec "Exodes" un nouveau concept relatant l’abandon de la Terre par les Hommes qui, après avoir saccagé la planète bleue, partent à la recherche d’un nouveau point de chute.

Pour nous conter cette histoire (en français), Anaphora s’appuie sur une musique typiquement néo-progressive, portée par des claviers aux sonorités héritées des 90’s, sublimés par des guitares tour à tour chantantes ou agressives. Le ton est donné d’emblée par 'Exode – Prologue' qui, en une grosse minute, distille les différents ingrédients de la belle mixture qui attend l’auditeur durant une petite heure : une farandole de claviers cosmiques, une guitare tranchante qui pousse un premier thème mélodique et une batterie qui soutient l’ensemble à grands renforts de battues à contretemps. 'L’Ennemi du Bien' enfonce le clou en ajoutant une cerise supplémentaire sur le gâteau, avec la voix androgyne de Cathy Soler : on pense très rapidement à Daniel Balavoine, mais pour ceux dont la culture néo-progressive s’avère étendue, c’est vers Lou Van Der Cruyssen, chanteuse originale de Saqqarah sur l’album "Genèse", que les oreilles vont se tourner.

Et tout comme Saqqarah, Anaphora nous délivre des titres aux mélodies accrocheuses et aux orchestrations soignées, enchaînant les différents thèmes et variations au sein de chaque morceau. L’auditeur suit avec intérêt le déroulement de l’histoire et, quand le récit s’arrête, c’est pour laisser place à de superbes passages instrumentaux, illuminés bien entendu de soli de guitare (‘Partir Loin d’ici’, ‘Changer d’Univers’), mais laissant également la place aux claviers ou à la basse. A ce titre, il convient de souligner le très intéressant jeu entre ces derniers tout au long de ‘Faire le Chemin à l’Envers’, le tout sur fond de rythmiques impaires du meilleur effet. Et pour donner encore un peu plus de consistance à l’ensemble, un petit détour par le metal et quelques passages bien pêchus permet à Anaphora de lâcher les chevaux, tout en conservant ses aspects mélodiques (‘Changer d’Univers’), rapprochant ainsi ces parties de Nemo.

Aux lecteurs rebutés dès la survenue du mot neo-prog dans les premières lignes d’une chronique, il faut conseiller, comme à tous les autres, de se pencher d’urgence sur "Exodes", tant Anaphora s’avère bluffant de créativité et de technicité, méritant un immense coup de projecteur sur une galette qui devrait en ravir plus d’un.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/anaphoraofficiel



GROUPES PROCHES:
LONELY ROBOT, SAQQARAH


LISTE DES PISTES:
01. Exode (prologue)
02. L'ennemi du bien
03. Trop tard
04. Dans la torpeur
05. Partir loin d'ici
06. Thème astral
07. Nouvelle ère
08. Changer d'univers
09. Gaïa
10. Faire le chemin à l'envers
11. Erreur de genèse
12. Exode (épilogue)

FORMATION:
Cathy Soler: Chant
Laurent Mellé: Basse
Rv Math: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(1) COMMENTAIRE(S)    
 
 
BEAUSONGE
10/08/2022
 
1
1
Concernant ce groupe, le genre rock progressif que vous lui donnez, j'en doute, plutôt métal progressif voir métal symphonique. De plus j'ai fait une grande découverte sur la voix de Cathy Soler. Elle me fait inévitablement penser à Lucid BEAUSONGE en moins prononcé quand même et c'est une référence pour moi, plutôt qu'évoquer Daniel BALAVOINE. Malheureusement cette chanteuse est trop méconnue, elle ne fait plus d'album depuis 2002. Voix, textes et musique, pour moi c'est la meilleure chanteuse française.
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
NORDIC UNION: Animalistic (2022)
HARD ROCK MELODIQUE - Nordic Union propose avec cet "Animalistic" un album qui va combler les amateurs de la poigne de fer de Pretty Maids et des talents mélodiques d'Eclipse.
DEATHWHITE: Grey Everlasting (2022)
METAL GOTHIQUE - Objectivement, il n'y a rien à reprocher à "Grey Everlasting" grâce auquel Deathwhite peaufine un gothic doom d'une beauté glaciale.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022