ARTISTE:

RYO OKUMOTO

(ETATS UNIS)
TITRE:

THE MYTH OF THE MOSTROPHUS

(2022)
LABEL:

INSIDEOUT MUSIC

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Symphonique, Technique
"Vingt ans après son dernier LP solo, Ryo Okumoto revient avec un très bon album qui, à défaut d'originalité, coche toutes les cases pour satisfaire les amateurs de rock progressif mélodique."
CORTO1809 (23.09.2022)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Si Neal Morse est un stakhanoviste de la production, multipliant les projets et les sorties d’albums, on ne peut certainement pas en dire autant de son ex-compère au sein de Spock’s Beard, le claviériste Ryo Okumoto. Son dernier album solo date de… 2002 (”Coming Through”). Vingt ans durant lesquels le Japonais n’a pas cessé de composer, à son rythme. Il a fallu une rencontre fin 2020 avec Michael Whiteman, chanteur/bassiste du groupe de prog I Am The Manic Whale, pour qu’il se décide à donner un successeur à ”Coming Through”.

De la trentaine d’idées que Ryo Okumoto adresse à Michael Whiteman naissent les six titres du nouvel album, ”The Myth of  the Mostrophus”. Fidèle à ses amitiés, Okumoto s’entoure des membres de Spock’s Beard pour les deux titres qui ouvrent et ferment l’album. Pour les quatre autres morceaux, il fait appel à trois des musiciens du super tribute band Progject et une quinzaine d’autres invités, entre autres Steve Hackett et, bien sûr, Michael Whiteman.

L’écoute de l’album ne se ressent pas de cette dichotomie, diffusant durant une heure un néo-prog enlevé et chatoyant. La plupart du temps très orchestral, le disque est un florilège de ce qu’aime un amateur de rock progressif : multiplicité des thèmes, passage obligé par des rythmiques impaires, bel équilibre entre parties chantées et instrumentales, instrumentarium ouvert (flûte, saxophone, violon, violoncelle) apportant la touche de légèreté nécessaire et pléthore de solos de claviers et de guitare joués à une vitesse d’enfer.

Si ‘Mirror Mirror’ privilégie le côté démonstratif au détriment du feeling et si ‘The Watchmaker’ tient plus de l’AOR typé Asia que du prog, trop prévisibles l’un comme l’autre, les quatre autres titres réservent bien des moments de plaisir, à commencer (ou pour finir) par le titre éponyme ‘The Myth of the Mostrophus’.

Evoquant tour à tour The Neal Morse Band, IQ, The Flower Kings, Queen par l’utilisation de nombreux chœurs et bien évidemment Spock’s Beard, ”The Myth of  the Mostrophus”, s’il ne fait pas preuve d’une grande originalité et n’évite pas quelques passages emphatiques, s’avère cependant très agréable.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/ryookumotomusic



GROUPES PROCHES:
IQ, SPOCK'S BEARD, NEAL MORSE, TOMAS BODIN


LISTE DES PISTES:
01. Mirror Mirror (09:27)
02. Turning Point (06:53)
03. The Watchmaker (Time On His Side) (06:25)
04. Maximum Velocity (08:11)
05. Chrysalis (07:35)
06. The Myth of the Mostrophus (22:14)

FORMATION:
Ryo Okumoto: Claviers
Jimmy Keegan: Invité / Choeurs
Alan Morse: Guitares / Invité
Andy Suzuki: Invité / Saxophone, Flûte
Dave Meros: Basse / Invité
Doug Wimbish: Basse / Invité
Jonathan Mover: Batterie / Invité / Percussions
Keiko Okumoto: Invité / Choeurs
Kevin Krohn: Invité / Choeurs
Lyle Workman: Guitares / Invité
Marc Bonilla: Guitares / Invité
Michael Sadler: Chant / Invité
Michael Whiteman: Chant / Guitares / Invité
Mike Keneally: Guitares / Invité
Mirko Demaio: Batterie / Invité
Nick D’Virgilio: Chant / Batterie / Invité
Randy Mcstine: Chant / Guitares / Invité
Raphael Weinroth-browne: Invité / Violoncelle
Steve Billman: Basse / Invité
Steve Hackett: Guitares / Invité
Ted Leonard: Chant / Invité
Toshihiro Nakanishi: Invité / Violon
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4.5/5 (2 avis)
STAFF:
4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
RYO OKUMOTO: Nouvel album solo en juillet
 
AUTRES CHRONIQUES
BILLY HOWERDEL: What Normal Was (2022)
POP - Avec "What Normal Was", Billy Howerdel va jusqu’au bout des idées développées avec A Perfect Circle et ressuscite le post-punk et la cold wave, ni plus ni moins.
SPIRAL SKIES: Death Is But A Door (2022)
ROCK - Fourreau élégant d'un doom rock maniéré et imparable, "Death Is But A Door" confirme le potentiel pugnace et rétro de Spiral Skies.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT RYO OKUMOTO
RYO-OKUMOTO_Coming-Through
Coming Through (2002)
3/5
-/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022