ARTISTE:

GIANT

(ETATS UNIS)
TITRE:

SHIFTING TIME

(2022)
LABEL:

FRONTIERS RECORDS

GENRE:

A.O.R.

TAGS:
80's, FM, Guitar-Hero
""Shifting Time" se révèle être un retour aussi réussi qu’inattendu pour Giant à qui l’injection de sang neuf a redonné une énergie et une efficacité qui font plaisir à entendre."
LOLOCELTIC (21.03.2022)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Lorsque Fontiers nous annonce un nouvel album de Giant dont la quasi-totalité des titres a été composée par Alessandro Del Vecchio, l’inquiétude est de mise. Non pas que le talent du Transalpin soit ici mis en cause, mais sa patte est généralement reconnaissable et son hyper activité amène parfois ses différentes productions à se ressembler un peu trop. Toujours privé de Dan Huff, qui a néanmoins donné sa bénédiction au projet, le quatuor voit également Kent Hilli (Perfect Plan) prendre la place de Terry Brock (Strangeways) derrière le micro tout en s’investissant dans la co-écriture de onze titres de ce "Shifting Time". Etant restés sur leur faim lors de la parution de "Promised Land" il y a déjà douze ans, c’est avec une certaine réserve que les amateurs se lancent dans l’écoute du nouveau venu.

Et là, c’est la claque ! Del Vecchio et Hilli, secondés sur certains titres par Jonas Eriksson, Kristian Fyhr (Seventh Crystal) ou Pete Alpenborg (Groundbreaker, Find Me), se sont parfaitement imprégnés de l’œuvre de la formation américaine et ils nous replongent dans les trois premiers albums qui en ont fait sa légende. Lancé par un instrumental atmosphérique et à la guitare aérienne digne de l’introduction de ‘I’m A Believer’ ("Last Of The Runaways" – 1989) ou du ‘Combustion’ ouvrant "III" (2001), c’est un festival d’un hard mélodique dynamique et rutilant qui emporte tout sur son passage. En dehors de l’usage un peu trop récurrent de vocalises souvent inutiles en début de chaque titre, Kent Hilli offre une prestation haut de gamme pendant que John Roth, qui avait déjà emporté l’adhésion des fans lors du précédent opus, réussirait presque à faire oublier un Dan Huff qui vient tout de même dégainer un solo sur un ‘Never Die Young’ énergique et au refrain catchy.

Le sens du refrain imparable est présent sur chaque morceau et les riffs cinglants et accrocheurs (‘Let Our Love Win’, ‘Don’t Say A Word’) alternent parfois avec des power ballads envoûtantes et gorgées d’émotions (‘It’s Not Over’, ‘I Walk Alone’). ‘Highway Of Love’ ressort une intro bluesy suivie d’une montée en intensité vers un refrain implacable puis sur une alternance de tempi captivante. Typique de nombreux titres des débuts du groupe, ce jeu sur les variations fait partie de la marque de fabrique de Giant qui évite ainsi de plonger dans une succession de pièces trop easy listening (‘The Price Of Love’, ‘Don’t Wanna Lose You’). Tout cela est bien évidemment propulsé par la section rythmique historique du désormais quatuor. La paire David Huff / Mike Brignardello offre ainsi une nouvelle prestation sans faille sur laquelle l’édifice peut s’appuyer en toute confiance.

"Shifting Time" se révèle être un retour aussi réussi qu’inattendu pour une légende américaine à laquelle l’injection de sang neuf a redonné une énergie et une efficacité qui font plaisir à voir. Le duo Del Vecchio / Hilli a parfaitement su se mettre au service de ce monument du genre et lui permet ainsi de retrouver toute sa superbe. Si la suite doit être de ce niveau, il reste désormais à espérer qu’il ne faudra pas attendre encore une grosse décennie pour pouvoir en profiter. En attendant, nous vous encourageons à vous régaler de l’œuvre d’un groupe qui prouve à nouveau qu’il mérite bien son nom.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/giantrockband





LISTE DES PISTES:
01. Shifting Time - 1:33
02. Let Our Love Win - 3:58
03. Never Die Young - 3:23
04. Don’t Say A Word - 3:34
05. My Breath Away - 4:46
06. Highway Of Love - 4:24
07. It’s Not Over - 5:37
08. The Price Of Love - 4:31
09. Standing Tall - 4:13
10. Anna Lee - 4:30
11. Don’t Wanna Lose You - 3:31
12. I Walk Alone - 4:02

FORMATION:
David Huff: Batterie
John Roth: Guitares
Kent Hilli: Chant
Mike Brignardello: Basse
Alessandro Del Vecchio: Claviers / Invité / Chœurs
Dan Huff: Guitares / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
STENGAH: Soma Sema (2022)
DJENT - Technique, froid et animal, ce premier album de Stengah est un monstre de metal moderne, lui garantissant le plus beau des avenirs.
STARER: The What It Is To Be (2022)
BLACK METAL - Avec "The What It Is To Be", Starer trouve un bel équilibre entre atmosphères spectrales et morsures abrasives au sein d'un black metal vibrant d'une emphase tendrement mélancolique.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT GIANT
GIANT_Promised-Land
Promised Land (2010)
3/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
GIANT_III
III (2001)
4/5
3/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
GIANT_Time-To-Burn
Time To Burn (1992)
4/5
4.5/5
SONY BMG / HARD ROCK MELODIQUE
GIANT_Last-Of-The-Runaways
Last Of The Runaways (1989)
5/5
4/5
A&M / HARD ROCK MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022