ARTISTE:

MAGMA

(FRANCE)
TITRE:

ESKÄHL 2020

(2021)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

JAZZ

TAGS:
Expérimental, Instrumental, Jazzy, Old School, Planant, Technique
"Ce double live est une témoignage du spectacle vivant Magma avant qu'il ne soit coupé dans son élan. La chaleur et la liberté qui se dégagent de "Eskâhl 2020" reste bien réelle."
CALGEPO (29.09.2021)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (1) commentaire(s)

Magma a construit au fil de son existence une œuvre fusionnelle, imaginative, sans limite ni concession dont le déferlement ne s'est jamais arrêté. Le groupe a su cultiver et développer son aura bien au-delà du jazz. Après un "Zess" très réussi, le groupe s'est lancé dans une tournée, avec un line-up remanié, dont l'élan fut hélas brisé par la situation sanitaire qui a éteint provisoirement la roche musicale en fusion. "Eskähl 2020" constitue le témoignage de ce prometteur début de tournée en trois étapes : Perpignan, Toulouse et Bordeaux, qui prouvait d'ores et déjà la proximité qu'entretient Magma avec son public.

Ce témoignage tend à démontrer la vigueur qui n'a jamais lâché le collectif. Le premier disque est constitué de trois morceaux qui dépassent allègrement les 15 minutes d'une liberté qui, pour la ramener à cette période, nous a manqué et qui nous manque encore. 'Theusz Hamtaak' en ouverture apparaît très théâtral et habité comme une sorte d'opéra qui tend à tisser un lien entre l’œuvre de Magma et la musique classique. On passe souvent par des moments de tension où la rythmique s'accélère, notamment au bout de 10 minutes comme si le groupe avait presque prévu les évènements à venir des mois suivants, laissant un cri venir déchirer cette dramaturgie. L'interprétation générale reste infaillible avec toujours cette impression d'être sur la tangente de se perdre dans les tréfonds labyrinthiques de Magma toutefois sans crainte tant le groupe arrive à toujours tendre une main mélodique pour aider à revenir sur un chemin un peu moins sinueux (les quelques passages vocaux et de claviers de ' Wurda Itah'). Avec Magma, on a l'impression d'un ensemble insaisissable comme une anguille instrumentale. Au moment où on croit avoir compris la ligne, on se retrouve face à un virage à 180 degrés.

Le paroxysme de cette expérience est atteint par ‘Mekanik Destruktiw Kommandoh’ dans lequel les voix féminines prennent toute leur ampleur, entraînant avec elles un public enthousiaste. L'introduction est hypnotique et envoûtante comme pour nous amadouer et nous faire parvenir à un pont musical suspendu comme une sorte de raga indien, entre sérénité et douleur jusqu'à l'abandon dans un final dantesque. Le titre est une locomotive à émotions pour peu qu'on s'y abandonne. Après une telle densité, le second disque offre une autre facette de Magma peut-être plus lisible sans renier son postulat "Ni Dieu Ni Maître".

‘Kobaïa’ ouvre le second acte marquant un retour aux origines et aux bases du vertige magmaien qui a su s'affranchir des codes, multipliant les ruptures, pulvérisant la linéarité. La musique de Magma demande soit un effort soit un abandon de soi. Elle ne se comprend pas, elle se vit. On baigne toujours dans de l'Art qui est purement du ressenti. Après cette avalanche de notes, Magma a l'excellente idée de proposer au public 'Auroville' dont la structure conduit à la recherche de l'harmonie comme le lieu auquel le titre fait référence. 'Tröller Tanz' vient clore l'album live comme une sorte de feu d'artifice débridé.

"Eskhal 2020" n'est certes qu'une partie émergée de l'iceberg Magma qui cache sous sa surface une œuvre musicale sans borne ni complexe. Il donne une idée que voir Magma en live est une expérience à vivre, certes dense. Le nouveau line-up apporte une chaleur supplémentaire aux titres afin de rendre cette musique aussi humaine qu'ambitieuse.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/zeuhlwortzmekanik





LISTE DES PISTES:
01. Theuz Hamtaahk Anthologie
02. Kobaïa
03. or Tomorrow
04. Auroville
05. Tröller Tanz

FORMATION:
Christian Vander: Chant / Batterie
Hervé Aknin : Chant
Isabelle Feuillebois : Chant
Jimmy Top: Basse
Julie Vander: Chant
Laura Guarrato: Chant
Rudy Blas: Guitares
Sandrine Destafanis: Chant
Stella Vander: Chant
Sylvie Fisichella: Chant
Thierry Eliez: Claviers
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(1) COMMENTAIRE(S)    
 
 
TONYB
29/09/2021
  1
Magma en live ... que dire ... toujours aussi dingue, et cette version raccourcie de Mekanik Destruktiw Kommandoh est encore une fois dantesque.
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
MAGMA : Nouveau live en septembre
 
AUTRES CHRONIQUES
LEE AARON: Radio On! (2021)
ROCK - Nostalgique sans être poussiéreux, "Radio On !" se déhanche entre brûlots rock et saignées romantiques, nous replongeant avec délectation dans les années 80.
ANETTE OLZON: Strong (2021)
METAL MELODIQUE - "Strong" d'Anette Olzon reste un album agréable de metal symphonique teinté de speed, qui aurait mérité plus de personnalité et de densité.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MAGMA
MAGMA_Zëss--Le-Jour-Du-Neant
Zëss - Le Jour Du Néant (2019)
5/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
MAGMA_Slag-Tanz
Slag Tanz (2015)
4/5
3/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
MAGMA_Felicite-Thösz
Félicité Thösz (2012)
4/5
3.4/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
MAGMA_Magma-Kobaïa
Magma (kobaïa) (1970)
5/5
4.5/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021