ARTISTE:

SEVENTH CRYSTAL

(SUÈDE)
TITRE:

DELIRIUM

(2021)
LABEL:

FRONTIERS RECORDS

GENRE:

HARD ROCK MELODIQUE

TAGS:
FM
"Alliant modernité et respect des traditions, ce "Delirium" de Seventh Crystal est carré, sonorement pur, et mélodiquement remarquable. Il a toutes les chances de ne pas être loin du podium annuel du hard rock mélodique !"
LYNOTT (03.05.2021)  
5/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Frontiers a souvent l’occasion de nous proposer de nouveaux groupes sortis de nulle part, où évoluent classiquement une ou deux pointures échappées de combos ayant, a contrario, une notoriété avérée. Seventh Crystal est le petit nouveau du mois, mais il dispose d’une originalité l’extrayant de cette constante. En effet, au sein de celui-ci, point d’artistes s’étant fait un nom. Alors, sauf à ce que le dénommé Kristian Fyhr du groupe Perpetual Etude - père concepteur du combo - vous soit connu, vous avez dû, comme nous, soulever un sourcil interrogatif face à la sortie de ce mystérieux "Delirium".

La patrie de cet illustre inconnu, qui avait initialement opté pour un projet solo avant d’offrir l’hospitalité à quatre camarades de jeu, est, nous vous laissons deviner… la Suède ! Véritable pouponnière de groupes de hard rock mélodique, cette contrée est décidemment devenue incontournable ces dernières années. Seventh Crystal n’est cependant pas un clone des compatriotes de H.E.A.T. ou des cousins de One Desire. Certes, ici aussi une attention particulière est portée sur les mélodies easy listening, tout comme nous sont familiers leurs parfums, qui exhalent des fragrances proches de celles exsudées par les troupes des contrées d’Europe nordique. Cependant, les Suédois mâtinent leurs propos de variations dignes des inspirations alternatives de Sixx A.M. et de celles de Cyhra. En ça, Seventh Crystal se démarque du flot continu venant de Scandinavie. Pour être complet, nous ajouterons que le côté attractif des mélopées s’avère intelligent, point de gros sabots aux pieds ici, il est au contraire question de subtilité mélodieuse.

"Delirium" ne connaît aucune baisse de régime. De bout en bout, c’est ici du cousu main. A tel point - et c’est peu commun dans ce style musical - que l’appétit vient en écoutant. Ainsi, de nouvelles finesses dans les compositions se dévoilent à chaque écoute. 'Say What You Need To Say', le single qui a servi d’apéritif à ce festin, représente tout ce que Seventh Crystal aime à proposer : du hard rock moderne, limite alternatif, rythmé, doté d’une mélodie hyper-addictive, de chœurs bien calés et d’un solo virevoltant. 'When We Were Young' qui vient à sa suite est du même acabit, son originalité venant des chœurs qui constituent quasiment à eux seuls le refrain.

Les neuf morceaux suivants réservent tout autant de plaisirs auditifs. De 'Broken Mirror', mi-ballade/mi-mid tempo, au titre éponyme perclus d’ambiances alternatives hard/pop savamment dosées, et du poignant 'When I’m Gone' et son break guitare/claviers envoûtant au somptueux 'Should’ve Known Better' illuminé par une myriade de mélodies, tout ce qui est proposé est réfléchi avec minutie. Par ailleurs, même si au détour d’un mouvement, d’un phrasé, d’une mélopée ou d’une ambiance, on peut sentir l’impact que la bande à Nikki Sixx a pu avoir sur les Suédois - la ballade Hope 'It Will Be Allright' est, par exemple, la petite sœur de 'Skin' ("This Is Gonna Hurt") - Crystal Seventh conserve suffisamment de particularités pour être qualifié d’original dans cette mouvance du hard mélodique.

En ce "Delirium" réside la très bonne surprise du moment. Ainsi que nous avions pu le noter lors de la sortie du dernier opus de Cyrha, ou plus récemment à l’occasion de celle des albums de Black Paisley et de Magic Dance, il souffle ces derniers temps des vents multiples et diversifiés sur les terres du hard rock mélodique. Alliant modernité et respect des traditions, cet album carré, au son pur et mélodiquement remarquable a toutes les chances de ne pas être loin du podium annuel du genre.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/seventhcrystalband



GROUPES PROCHES:
SIXX A.M., CYHRA


LISTE DES PISTES:
01. Say What You Need To Say
02. When We Were Young
03. Broken Mirror
04. Delirium
05. When I’m Gone
06. Should’ve Known Better
07. So Beautiful
08. Time To Let It Go
09. Déjà Vu
10. Bright And Clear
11. Hope It Will Be Alright

FORMATION:
Anton Roos: Batterie
Emil Dornerus: Guitares
Johan Älvsång: Claviers
Kristian Fyhr: Chant
Olof Gadd: Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
5/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
SETH: La Morsure Du Christ (2021)
BLACK METAL - “La Morsure du Christ” est un bel album sombre, soyeux et teigneux qui explose tel un coup de tonnerre dans un ciel noir de cendres.
GRETA VAN FLEET: The Battle At Garden’s Gate (2021)
HARD ROCK - Malgré quelques timides tentatives, Greta Van Fleet ne réussit pas à s’émanciper de l’ombre prégnante de Led Zeppelin sur ce "The Battle At Garden’s Gate" dont les qualités s’étiolent sur la durée en raison d’une trop grande linéarité.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021