ARTISTE:

LUCIDE

(FRANCE)
TITRE:

HOMME DE PAILLE

(2021)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

ROCK

TAGS:
Chant éraillé, Fusion, Mélancolique
"Lucide use de contrastes rock, metal et mélancoliques pour offrir avec "Homme de Paille" un album à l'image de la société actuelle, tendue et colérique, dont le groupe se fait un témoin à fleur de peau justifiant un côté abrupt spontané."
CALGEPO (25.05.2021)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Lucide est avant tout une histoire d'amitié entre deux amis perdus de vue qui se sont retrouvés autour d'un projet musical 20 ans après avoir été séparés. L'une des véritables prouesses de l'album est d'avoir été réalisé, pensé à distance l'un de l'autre. Afin de situer le style évoqué, le groupe n'hésite pas à citer parmi ses influences Soen et Katatonia notamment, avec comme ligne directrice des paroles en français. L'auditeur est ainsi prévenu : le duo manie dans "Homme de Paille" la juxtaposition des ambiances metal, mélancoliques, ravageuses et mélodiques.

L'intelligence du groupe est de proposer d'emblée un titre qui épouse cette saveur. 'Sérum' le bien nommé commence doucement par quelques notes de guitares qui installent la mélodie sur laquelle vient ensuite se greffer la voix de François qui apparait fragile, sur le fil jusqu'au refrain vigoureux aux lignes de chant hurlées et colériques plus assurées. Il est cependant dommage que le morceau se termine presque en queue de poisson, trop brusquement alors qu'un petit développement supplémentaire (solo...) aurait permis d'embarquer l'auditeur encore plus loin. Ainsi hameçonné, 'L'étoffe se Déchire' vient confirmer ces contrastes entre couplet introductif aérien et refrain tranchant pour ensuite affirmer une rage d'ensemble. Les breaks sont à l'image du concept, brutaux avec des transitions un peu brusques ('Mémoires').

"Homme de Paille" pioche dans le metal et le rock pour affirmer une personnalité et un son qui ne doivent rien à personne. L'interprétation vocale avec ses notes vibrato confirme une sensibilité à fleur de peau permettant d'évoquer avec justesse les relations humaines, la société devenue individualiste, l'exploitation ('Arcanes' qui l'évoque avec fureur). Le point d'orgue émotionnel est atteint par 'Fauve', mid tempo dépouillé qui sonde le plus profond de l'intime. Pour agrémenter ces oxymores, la rythmique est parfois tempétueuse et le groupe n'hésite pas à pousser un peu plus loin l'expérimentation sonore permettant de sortir un peu du sérail comme dans 'Connexe' aux relents porcupiniens dans l'utilisation de quelques samples qui apportent un peu plus de densité et d'immersion.

Derrière cet "Homme de Paille" se cache un groupe qui mérite une écoute attentive. L'idée de base d'user des contrastes pour enrichir sa musique façon Soen est une base forte et plutôt réussie (surtout en français) malgré quelques petites maladresses liées parfois à un manque de liant et de transitions. Il se dégage de l'album une forte mélancolie, une colère voire une certaine urgence qui épousent notre époque dans laquelle tout se distend et où les émotions prennent le pas sur l'analyse. Lucide en a pleinement conscience et propose avec cet album une photographie à la fois actuelle et personnelle qui trouvera certainement écho auprès de nombreux auditeurs. Le second album sera attendu au tournant, en espérant des idées plus canalisées.


Plus d'information sur https://lucide1.bandcamp.com/releases



GROUPES PROCHES:
KATATONIA, SOEN


LISTE DES PISTES:
01. Sérum - 03:44
02. L'étoffe se déchire - 05:18
03. Mémoires - 04:11
04. Arcane - 03:49
05. Fauve - 05:18
06. Connexe - 03:42
07. Transe - 05:07
08. Ambitions - 04:36

FORMATION:
Fran V.: Chant
Pierre V.: Guitares / Basse / Claviers / Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
BARTON HARTSHORN: Not What I Expected To Hope For (2021)
POP - Le nouvel album de Barton Hartshorn est une petite pépite pop qui met de bonne humeur dans ces instants funestes.
BALA: Maleza (2021)
STONER - Bala expectore avec "Maleza" son premier crachat entre sludge poisseux et grunge énervé.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021