ARTISTE:

CHEST ROCKWELL

(ETATS UNIS)
TITRE:

THE EXISTENTIALIST

(2021)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK ALTERNATIF

TAGS:
80's, Old School
"Chest Rockwell poursuit son élan productif avec un rock stoner/garage qui fait mouche mais qui aurait mérité une meilleure production."
DARIALYS (12.04.2021)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Et de cinq pour Chest Rockwell qui publie avec "The Existentialist" son deuxième album en deux ans, un an après "Ghost Of A Man Still Alive". Comme nous l’évoquions déjà lors de la chronique de ce disque, assez peu d’informations filtrent sur la toile au sujet de ce mystérieux groupe de rock américain, pourtant actif depuis plus d’une quinzaine d’années. Visiblement, le thème et les paroles de ce nouvel effort semblent liés à l’album précédent, mais il est difficile d’en savoir plus à ce sujet.

Mais venons-en au cœur-même de cet album ! En sortant un disque à peine un an après son prédécesseur, nous pouvions nous douter qu’une certaine accointance stylistique serait notable entre ces deux réalisations quasi-jumelles. Si le groupe se définit comme appartenant à l’étiquette progressive sous un versant plutôt metal, l’absence de réelle distorsion et la présence de fuzz nous donneraient plutôt envie de cataloguer Chest Rockwell au rayon du du rock stoner aux accents garage indépendant voire alternatif.

On y retrouve quelques phrasés de guitare rapides et techniques (‘Veil Of Ignorance’), des rythmiques groovy (‘Salience Of The Actor)’, parfois punk (‘Transference Interference’), quelques incursions dans la sphère progressive avec des morceaux un peu plus longs et alambiqués aux signatures rythmiques moins communes (‘Acceptance Of The Absurd’). On note aussi une grosse influence Metallica sur certains riffs même si la production n’a pas la puissance de celle du groupe de thrash metal (‘Locus Of Control’, ‘Horns Of Dilemma’).

Globalement, l’approche retenue est directe, l’accent est placé sur les riffs, avec une influence punk notable dans l’interprétation. Mais le résultat est si direct qu’il manque parfois de quelques petites respirations ou d’intermèdes qui permettraient de recharger les batteries. Pourtant, le groupe sait bien le faire comme sur le dernier titre instrumental, ‘I Was The Traveler’ et ses claviers épiques sous-jacents, mettant la mélodie sur le devant de la scène.

Impossible de ne pas évoquer derrière le pseudonyme de Chest Rockwell la polyvalence d’un homme nommé Josh Hines. A l’instar d’un one-man band, le musicien a décidément plus d’une corde à son arc puisqu’il gère l’intégralité de la chaîne de production : le concept, les paroles, la composition, les arrangements, l’enregistrement, le mixage et le mastering en plus d'être l'unique interprète de tous les instruments en studio !

Une polyvalence qui s’avère être un atout décisif, mais qui présente tout de même certaines limites, la principale étant la pauvreté de la production de cet album qui sonne plus comme une démo que comme un produit fini. Aujourd’hui, la qualité sonique d’un album est devenue une condition sine qua non pour l'apprécier à sa juste valeur, de surcroît lorsque l’artiste se définit lui-même comme appartenant à la scène progressive. Il est vrai que le genre stoner/garage joue souvent la carte d’une production un peu crade, caractère mis en avant par le fuzz des guitares, mais ce manque de définition empêche les compositions de prendre tout leur sens.

En déléguant certaines tâches et en les perfectionnant, nous pouvons espérer voir la musique de Chest Rockwell décoller grâce à une meilleure production notamment, qui permettait de mettre en valeur l’ensemble, car les qualités de composition, elles, sont bien présentes.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/therealchestrockwell/





LISTE DES PISTES:
01. Horns of Dilemma
02. Bystander at the Switch
03. Veil of Ignorance
04. Salience of the Actor
05. Acceptance of the Absurd
06. Locus of Control
07. Transference Interference
08. The Other's Look
09. I Was The Traveler

FORMATION:
David Cole: Claviers
Josh Hines : Chant / Guitares
Nick Rouse: Batterie
Nick Stewart : Basse
Seth Wilson: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
5/5 (1 avis)
STAFF:
3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
CHEST ROCKWELL: Les détails sur le nouvel album
 
AUTRES CHRONIQUES
MORGANE & JEFF: Atlas (2021)
POP - Avec "Atlas", le duo Morgane & Jeff revient aux sources de la musique sans artifice, développant des mélodies acoustiques qui possèdent un certain charme par leur relative candeur. Une petite bulle de bien-être.
MAVERICK: Ethereality (2021)
HARD ROCK MELODIQUE - Les Irlandais du Nord de Maverick concurrencent avec cet "Ethereality" les groupes nordiques de hard mélodique. Quelle belle surprise que voilà !
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT CHEST ROCKWELL
CHEST-ROCKWELL_Ghost-Of-A-Man-Still-Alive
Ghost Of A Man Still Alive (2020)
3/5
5/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
CHEST-ROCKWELL_Total-Victory
Total Victory (2009)
2/5
-/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
CHEST-ROCKWELL_Chest-Rockwell-vs-The-World-
Chest Rockwell vs. The World (2007)
2/5
-/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021