ARTISTE:

CAMEL

(ROYAUME UNI)
TITRE:

THE SNOW GOOSE

(1975)
LABEL:

DECCA

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Instrumental, Old School
"Entièrement instrumental, "The Snow Goose" s'écoute comme on regarde un film. Envoûtant et mystique."
VANDERGRAAF (29.08.2003)  
5/5
(4) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Après le succès de "Mirage", les petits frères des grands du prog' se lancent dans un projet plus ambitieux qui deviendra leur plus grand album. Andrew Latimer et Peter Bardens, qui assument désormais pleinement leur statut de leaders du groupe, vont choisir d'écrire sur un concept original. Ils choisissent un livre pour enfants d'un écrivain scandinave intitulé "the Snow Goose". L'auteur refusant de leur céder les droits, l'album, composé intégralement par Bardens et Latimer, sera titré "Music inspired by the Snow Goose".

Inutile de raconter vraiment l'histoire de "the Snow Goose", une histoire d'amitié et d'amour, où le héros Rhayader sympathise avec une oie sauvage. Inutile, car ce disque n'est fait que de musique ! Aucune parole, aucun mot prononcé. Seule la voix de Latimer se fait parfois entendre pour réaliser des chœurs.

La liste des morceaux de "the Snow Goose" est longue, le disque étant en fait composé de petites virgules musicales enchaînées. On retiendra seulement 'Rhayader Goes to Town' et son génial solo de guitare et de piano électrique Fender Rhodes. Le génie de cet album est justement son unicité. Indivisible, "the Snow Goose" s'écoute comme on regarde un film. Envoûtant, mystique, et très varié, le son de l'album est truffé de petits solos de génie. Tous les instruments du groupe sont exploités : Latimer prend la flûte, Bardens utilise tous les claviers, et Ferguson remue son duffel-coat pour imiter les battements d'ailes de l'oie sauvage !

"the Snow Goose" est l'album de Camel à posséder. C'est une œuvre d'une remarquable originalité, tant dans la forme que dans le fond. C'est aussi l'un des rares disques de l'époque à être de qualité égale : il n'y a aucun passage qui mérite d'être sauté. C'est enfin une véritable bouffée d'air frais, tant ce disque laisse l'impression sereine d'une magie modeste et efficace.


Plus d'information sur http://www.camelproductions.com





LISTE DES PISTES:
01. The Great Marsh
02. Rhayader
03. Rhayader Goes To Town
04. Sanctuary
05. Fritha
06. Snow Goose
07. Friendship
08. Migration
09. Rhayader Alone
10. Flight Of The Snow Goose
11. Preparation
12. Dunkirk
13. Epitaph
14. Fritha Alone
15. La Princesse Perdue

FORMATION:
Andrew Latimer: Chant / Guitares
Andy Ward: Batterie
Doug Ferguson: Basse
Peter Bardens: Claviers
   
(4) AVIS DES LECTEURS    
THIERRY MARIE
22/11/2011
115
  0 0  
1/5
Serais-je donc le seul à trouver cet album mièvre...? Il y a quelques temps, je me suis payé le compact de "The Snow Goose". A force de lire des chroniques laudatives sur Camel et celui-ci étant assez unanimement considéré comme leur sommet. Mais non: il ne figure plus dans ma cédéthèque. C'est joli mais inconsistant et confirme l'impression de mes années d'adolescence, époque où je ne m'étais payé qu'un de leurs albums: "A Live Record" (qui voyait tout de même la participation de Richard Sinclair et Mel Collins), cette musique ne retient pas mon attention, elle est fade.
ELIE KÖPTER
23/01/2011
80
  0 0  
5/5
Que dire sur cet album sinon qu'il est magnifique. Ici tout est limpide, les morceaux s'enchaînent pour nous narrer l'aventure de Rhayader, personnage central de cet album concept. Et là on peut vraiment parler d'album concept où tout se tient, se laissant écouter du début à la fin. Pas une faiblesse. Les deux compères Andy Latimer et Pete Bardens ont été en état de grâce quand ils ont composé ce disque. La fée inspiration s'est penchée sur eux.
Les quatre musiciens sont à l'unisson, surtout Andy qui est un guitariste remarquable et si expressif quand il joue, à l'instar d'un David Gilmour.
C'est un album incontournable de la discographie de Camel et du rock progressif en général et je trouve que depuis 35 ans, il n'a pas pris de rides.
Merci messieurs pour ce joyau.

TARJY
21/08/2007
  0 0  
5/5
Un grand cru de Camel sans aucun doute et son statut d'album culte est complètement mérité. Cet album est tout simplement génial, mais (car il y a un mais) je trouve juste un peu dommage qu'il soit intégralement instrumental. J'aurais bien aimé au moins deux/trois pistes chantées... Mais bon, je pinaille comme d'habitude ! Tout est excellent, rien est à jeter, bref que du bonheur ! En revanche, il ne constitue pas mon album préféré de Camel... Même si le génial Rhayader Goes To Town n'arrête pas de me trotter dans la tête encore et encore... Dans le top 3 de Camel assurémment ! Et en tout les cas indispensable !
Voir les 4 avis des lecteurs
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (12 avis)
STAFF:
4/5 (10 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
CAMEL: Ichigo Ichie: Camel Live In Japan 2016
DERNIER ARTICLE
PLEINS FEUX SUR ... CAMEL
Survol en musique et en images de la carrière du groupe anglais Camel
 
AUTRES CHRONIQUES
TIMOTHY PURE: Blood Of The Berry (1997)
ROCK PROGRESSIF -
GENESIS: Foxtrot (1972)
ROCK PROGRESSIF - Il est indispensable de posséder "Foxtrot" pour tout fan de progressif qui se respecte.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT CAMEL
CAMEL_A-Nod-And-A-Wink
A Nod And A Wink (2002)
2/5
3.7/5
CAMEL PRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
CAMEL_Rajaz
Rajaz (1999)
2/5
4.3/5
CAMEL PRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
CAMEL_Harbour-Of-Tears
Harbour Of Tears (1996)
5/5
4.4/5
CAMEL PRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
CAMEL_Dust-And-Dreams
Dust And Dreams (1992)
4/5
4.3/5
CAMEL PRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
CAMEL_Stationary-Traveller
Stationary Traveller (1984)
4/5
4/5
DECCA / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021