ARTISTE:

PANZERBALLETT

(ALLEMAGNE)
TITRE:

PLANET Z

(2020)
LABEL:

GENTLE ART OF MUSIC

GENRE:

JAZZ

/ METAL FUSION
TAGS:
Fusion, Instrumental, Jazzy, Technique
"Panzerballett mélange jazz rock improvisé et metal lourd dans "Planet Z", un album dense et technique réservé à un public averti."
CORTO1809 (01.02.2021)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (2) commentaire(s)

Dire que le dernier album de Panzerballett n'avait pas enthousiasmé la rédaction de Music Waves tient de la litote la plus audacieuse. Les Allemands nous avaient gratifiés en 2017 d'un disque de chants de Noël, "X-mas Death Jazz", dans une version à l'humour potache des moins convaincants. De là à penser qu'il a fallu tirer à la courte paille au sein de la rédaction pour savoir qui chroniquerait leur nouvel album, "Planet Z"…

Et pourtant, Panzerballett, ou plus exactement Jan Zehrfeld qui est resté seul à la barre du groupe (d'où le Z du titre ?), semble revenu à un style qui lui a mieux réussi par le passé. On retrouve ce mélange improbable de metal lourd et de free jazz qui a souvent été comparé à la musique des Suédois de Meshuggah. Tous les titres bénéficient d'un fond sonore constitué de lourds riffs de guitare, d'une basse caverneuse et de batteries débordant d'énergie.

Le pluriel associé au mot "batterie" de la phrase précédente n'est pas innocent : la grande innovation de cet album tient à la place laissée aux six batteurs chevronnés qui officient sur les neuf titres de l'album. Autant dire que l'instrument tient une place prépondérante et que, loin de se contenter de marquer le tempo de façon répétitive, les batteurs se livrent à une mini-battle pour couronner celui qui aura enchainé le plus de motifs complexes.

Au sein de ce festival, les guitares sont légèrement en retrait, s'autorisant peu de solos. Les claviers sont quasiment absents (un peu de piano sur 'No One Is Flying The Plane', un solo échevelé de synthé sur 'Alle Meine Ändchen') et le chant, totalement. Ce sont les cuivres, et surtout les saxophones, qui se taillent la part du lion en dominant le magma bouillonnant installé par le trio guitare/basse/batterie de leurs improvisations oscillant entre free jazz et RIO.

Car l'écoute de "Planet Z" n'est pas un voyage de tout repos. La densité de la musique nécessite une attention de la part de l'auditeur, ce qui, sur la durée, finit par provoquer une certaine fatigue, surtout que l'album offre bien peu de respirations. Aucune mélodie structurée ne permet de se repérer, les lignes jouées par les cuivres et les guitares s'avérant totalement insaisissables et souvent dissonantes. Outre Meshuggah déjà cité, les autres références qui viennent à l'esprit sont King Crimson dans ce qu'il a fait de plus agressif et dissonant ('Coconut', le morceau néanmoins le plus "dansant") ou Art Zoyd ('No One Is Flying The Plane' pour son urgence et sa noirceur).

Si Panzerballett n'a rien perdu de son humour, comme le prouvent l'ironique titre 'Who The Jack Is Migger?', la reprise iconoclaste de la Chevauchée des Walkyries de Richard Wagner ('Walkürenritt') ou le rythme de 'S.O.S.' bâti sur le signal morse du même nom (…---…), sa musique s'adresse néanmoins à un public averti avide de polyrythmies et d'improvisations.


Plus d'information sur http://www.panzerballett.de/





LISTE DES PISTES:
01. Prime Time (05:23)
02. Who the Jack Is Migger (06:37)
03. Mind Your Head (03:34)
04. No One Is Flying the Plane (07:08)
05. Walkürenritt (02:43)
06. Urchin vs. Octopus (06:20)
07. Alle meine ändchen (05:50)
08. Coconut (06:32)
09. Sos (07:05)

FORMATION:
Jan Zehrfeld : Guitares / Basse
Andy Lind: Invité / Batterie (7)
Anton Davidyants: Invité / Basse (1,4)
Florian Fennes: Invité / Saxophone (1,3,5,7)
Georg Gratzer: Invité / Saxophone (9)
Gergo Borlai: Invité / Batterie (4,6,9)
Hannes Grossmann: Invité / Batterie (5)
Jan Eschke: Invité / Piano (4) / Synthé (7)
Joe Doblhofer: Invité / Guitare (2)
Larry Munoz: Invité / Saxophone (4)
Marco Minnemann: Invité / Batterie (2,8)
Mark Oates: Invité / Trompette (4)
Michael Lutzeier: Invité / Saxophone (4)
Morgan Ågren: Invité / Batterie (3)
Sam Greenfield: Invité / Saxophone (2,8)
Virgil Donati: Invité / Batterie (1)
Wolf Wolff: Invité / Voix (4)
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(2) COMMENTAIRE(S)    
 
 
THIBAUTK
02/02/2021
  0
Le rythme d'introduction du titre est une pure folie, digne de Dream Theater sur The Mirror. J'aime ce mélange en guitare puissantes et influences jazz.
TORPEDO
02/02/2021
  0
Le truc inécoutable pour le commun des mortels !
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2.7/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
PANZERBALLETT: Breaking Brain
 
AUTRES CHRONIQUES
DURBIN: The Beast Awakens (2021)
HEAVY METAL - Voilà un excellent album revival du heavy metal des années 80. Durbin organise avec ce "The Beast Awakens" une fête à la gloire de Dio, de Maiden et de Judas Priest.
UNRULY CHILD: In Our Glass House (2020)
A.O.R. - "Our Glass House" répète une recette sans faille mais manquant trop d'épices pour éviter à Unruly Child de plonger en seconde division du genre.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT PANZERBALLETT
PANZERBALLETT_X-mas-Death-Jazz
X-mas Death Jazz (2017)
1/5
4/5
GENTLE ART OF MUSIC / METAL PROGRESSIF
PANZERBALLETT_Breaking-Brain
Breaking Brain (2015)
4/5
-/5
GENTLE ART OF MUSIC / JAZZ
PANZERBALLETT_Live-At-Theatron-Munich-13
Live At Theatron Munich 2013 (2013)
3/5
-/5
GENTLE ART OF MUSIC / METAL FUSION
PANZERBALLETT_Tank-Goodness
Tank Goodness (2012)
4/5
2/5
GENTLE ART OF MUSIC / METAL PROGRESSIF
PANZERBALLET_Starke-Stücke
Starke Stücke (2008)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / JAZZ
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021