ARTISTE:

BLACKMORE'S NIGHT

(ETATS UNIS)
TITRE:

NATURE'S LIGHT

(2021)
LABEL:

EAR MUSIC

GENRE:

POP

/ ROCK
TAGS:
Acoustique, Chant féminin, Folk
"Après l'inodore "All Our Yesterdays", Blackmore's Night est de retour avec un "Nature's Light", équilibré et chaleureux, irradiant un optimiste salvateur."
CHILDERIC THOR (17.05.2021)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (1) commentaire(s)

Commençons par les choses qui fâchent (un peu) car, nous avons beau vénérer Ritchie Blackmore et le groupe qu'il mène avec sa muse depuis presque vingt-cinq ans maintenant (plus de temps qu'il n'en a donc passé dans Deep Purple !), "Nature's Light" n'est pas exempt de quelques reproches.

Après quasiment six ans de silence discographique, période que l'ombrageux guitariste a occupé à réanimer Rainbow pour un résultat mitigé, n'ayant accouché que d'une poignée de concerts et de quelques singles dont le seul inédit 'Waiting For A Sign', nous étions en droit d'espérer plus que cette maigre livraison de dix titres dont, qui plus est, deux reprises du propre répertoire de Blackmore's Night ! Ainsi, combien nous aurions préféré découvrir deux nouveaux morceaux supplémentaires plutôt que ces relectures de 'Wish You Were Here' (déjà une reprise à l'origine) et plus encore ce 'Darker Shade Of Black', magnifique instrumental au demeurant, mais extrait du disque précédent et proposé dans une version à l'identique.

Autre grief à mettre au passif de cet opus, la prise de son semble être d'un autre âge. Imperméable aux techniques actuelles, l'homme en noir serait inspiré de confier l'enrobage sonore de ses albums à un producteur extérieur et pas seulement au fidèle Pat Regan, qui le seconde derrière la console depuis "The Battle Rages On" de Purple. Enfin, plus anecdotique, la pochette aurait pu être dessinée par un enfant de quatre ans...  Le livret est heureusement plus réussi.

Ces réserves énoncées, reconnaissons que le successeur de "All Our Yesterdays" (qui n'offrait pas grand chose de neuf) s'impose comme une agréable surprise, d'autant plus que l´EP "Here We Come A-Caroling", publié il y a peu, sympathique à tout le moins, n'augurait pas d'une œuvre mémorable. Avec son ambiance de Noël, le premier single 'Once Upon December' confirmait nos craintes. Pourtant, la défloration de "Nature's Light" expose un menu finalement bien plus inspiré. Le couple ne déserte bien entendu à aucun moment le style qui a fait son succès, à savoir cette pop Renaissance que zèbrent avec parcimonie les effusions électriques du vieux maître mais ce retour aux affaires, après la parenthèse arc-en-ciel, distille nettement plus de charme que "All Our Yesterdays".

Si, comme nous l'avons souligné en préambule, le programme auquel il nous invite semble posséder un goût de trop peu, au moins délivre-t-il un ensemble impeccable, vierge de tout remplissage et autres temps morts. Chaque titre est ciselé à la manière d'un travail d'orfèvre, serti de mélodies inoubliables qui s'accrochent d'emblée à la mémoire. En cela, "Nature's Light" renoue avec l'esprit de "Shadow Of The Moon" et de "Under The Violet Moon", juste comparaison que confirme la place occupée par Candice, derrière laquelle Ritchie s'efface. L'album est le ravissant fourreau de sa voix cristalline qui n'a cessé de gagner en profondeur et en émotion au fil du temps, comme en témoignent les merveilleuses pièces que sont 'Feather In The Wind' ou 'The Twisted Oak'.

Discret, son ténébreux compagnon n'est toutefois pas en reste. Et comme toujours, nous guettons les (trop rares) sorties de sa légendaire Stratocaster. Quatre pistes se parent de son empreinte électrique reconnaissable entre mille. Aux côtés des déjà cités 'Darker Shade Of Black', qui aurait facilement pu se glisser au sein d'un album de Rainbow et 'Wish You Were Here', 'Der Letzte Musketier' est un instrumental aux surprenantes teintes bluesy, clin d'œil à l'un des premiers groupes dans lequel Blackmore a fait ses armes dans les années 60 (The Musketeers). Mais il y a surtout l'immense ballade rock 'Second Element', reprise de Sara Brightman, qui ferme le ban en beauté, fusion parfaite entre la puissance vocale de Candice et le jeu intact de Ritchie, aussi sombre que racé.

En définitive, sans se hisser au niveau de "The Village Lanterne" ou de "Secret Voyage", "Nature' Light" nous réconcilie avec Blackmore's Night après l'inodore mais plaisant "All Our Yesterdays", opus équilibré et chaleureux irradiant un optimisme salvateur. Ce retour scellera-t-il la fin de Rainbow ou bien le ménestrel jonglera-t-il avec ses deux projets ? Connaissant son caractère tortueux et imprévisible, nul ne peut encore le prévoir... 


Plus d'information sur http://www.blackmoresnight.com/





LISTE DES PISTES:
01. Once Upon December
02. Four Winds
03. Feather In The Wind
04. Darker Shade Of Black (instrumental)
05. The Twisted Oak
06. Nature's Light
07. Der Letzte Musketier (instrumental)
08. Wish You Were Here (2021)
09. Going To The Faire
10. Second Element

FORMATION:
Candice Night: Chant / Cornemuse
Christina Lynn Skleros: Chant / Flûte
Claire Smith: Violon
David Baranowski: Claviers
David Keith: Batterie
Mike Clemente: Guitares / Basse
Ritchie Blackmore: Guitares / Mandoline, Hurdy Gurdy
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(1) COMMENTAIRE(S)    
 
 
KINGEDDIE
14/03/2021
 
65
0
Donc 6 ans après un "All our Yesterdays" un peu décevant, revoilou notre guitar-héro préféré avec ce"Nature light": bien que la formule folk médiéval/chants traditionnels soit toujours le cœur de l'œuvre blackmorienne, j'ai noté quelques résurgences du hard-rocker de ma jeunesse : les deux instrumentaux et le final ( second élément) m'ont rassuré ( en fait j'étais pas vraiment inquiet !)sur son incroyable maîtrise à 76 ans du son inimitable de sa Strato ! En fermant les yeux, j'ai senti l'arc en ciel poindre le bout de son manche dans de belles harmonies et gammes lyriques, non, le vieux briscard n'est pas mort, qu'on se le dise...(de toutes façons,il est déjà immortel !!)
À écouter,si possible, dans la voiture en roulant sur les routes lozeriennes, entre monts et vallées, au détour d'un ruisseau sauvage et d'une forêt enchantée...
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
BLACKMORE'S NIGHT de retour en mars avec un nouvel album
 
AUTRES CHRONIQUES
OCEANS: We Are Nøt Okay (2021)
DEATH METAL - Oceans confirme avec "We Are Nøt Okay" un talent certain pour mixer la puissance du metalcore à des atmosphères teintées post metal avec un sens de la mélodie qui fait mouche.
NORDGEIST: Frostwinter (2021)
BLACK METAL - Engourdi par une froideur sinistre, "Frostwinter" dresse le tertre d'un black metal neigeux et atmosphérique enraciné dans la rudesse des territoires sibériens.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT BLACKMORE'S NIGHT
BLACKMORE-S-NIGHT_All-Our-Yesterdays
All Our Yesterdays (2015)
3/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / ROCK
BLACKMORE-S-NIGHT_Dancer-And-The-Moon
Dancer And The Moon (2013)
4/5
3/5
FRONTIERS RECORDS / ROCK
BLACKMORE-S-NIGHT_A-Knight-In-York
A Knight In York (2012)
3/5
4/5
SPV STEAMHAMMER / ROCK
BLACKMORE-S-NIGHT_Autumn-Sky
Autumn Sky (2010)
4/5
4/5
SPINEFARM RECORDS / ROCK
BLACKMORE-S-NIGHT_Secret-Voyage
Secret Voyage (2008)
4/5
4/5
SPV STEAMHAMMER / ROCK ATMOSPHERIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021