ARTISTE:

THERION

(SUÈDE)
TITRE:

LEVIATHAN

(2021)
LABEL:

NUCLEAR BLAST

GENRE:

METAL MELODIQUE

TAGS:
Chant féminin, Symphonique, Théatral
""Leviathan" décevra sans doute les admirateurs du Therion le plus pharaonique quand d'autres lui reprocheront son air de déjà-entendu mais en synthétisant l'essence du groupe, il s'impose comme un album le plus rafraichissant et naturel."
CHILDERIC THOR (19.01.2021)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

En guise de préambule, sachez que Therion n'intéressait plus votre serviteur depuis de longues années, insensible autant à "Sitra Ahra" (2010) qui n'apportait pas grand chose de neuf qu'aux "Fleurs du mal" (2012) et son lot de reprises de chansons françaises qui ne s'imposait vraiment pas, sans oublier le (trop) gargantuesque opéra rock "Beloved Antichrist" (2018) que nombreux estiment pourtant être un monument. Il aurait pu en aller de même de "Levathian" mais ce n'est pas le cas. Qu'est-ce que ce dix-septième album possède de plus (ou de moins peut-être) expliquant cette inattendue bienveillance de la part de votre chroniqueur resté bloqué sur "Secret Of The Runes" (2001) et le diptyque "Lemuria" / "Sirius B" (2004) ?

Ce disque ne s'annonçait d'ailleurs pas nécessairement sous de bons auspices. Essoré par le travail titanesque que son prédécesseur lui a réclamé, Christopher Johnsson ne semblait pas prêt à se lancer rapidement dans une nouvelle aventure. Connaissant en outre les moyens mis en œuvre pour chacune de ses réalisations ainsi que son inoxydable perfectionnisme, il était permis de se demander comment le Suédois parviendrait à concrétiser un opus d'une démesure conforme à ses standards dans le difficile contexte sanitaire que nous connaissons actuellement. Trois ans après avoir enfanté un pavé comme "Beloved Antichrist", le genre d'entreprise dont la plupart des musiciens ne se remettent pas de si tôt, le bougre réussit la gageure de lui offrir dans un délai raisonnable un successeur techniquement toujours aussi colossal dans son ampleur symphonique. Et quand on sait que "Leviathan" est conçu comme le premier pan d'une trilogie, on mesure combien Johnsson est loin d'avoir pressé tout le jus d'une inspiration qui semble intarissable.

Tout cela est bel et bien mais ne répond pas à la question énoncée plus haut. Et ce, d'autant plus que cette nouvelle livraison ne se démarque pas stylistiquement de ses ainées, écrin de ce metal orchestral dont Christopher ne se départira jamais et dont il demeure de toute façon le plus grandiose prescripteur. En fait la réponse est tout simplement à chercher dans le dessein même qui a présidé à sa conception. Ainsi, reconnu pour son ambition mégalomane, le Scandinave a souhaité cette fois-ci accoucher d'un ensemble aux allures d'hymne global et destiné à plaire aux fans. Comme il l'avoue lui-même, il a cherché ce qui faisait mouche dans ses chansons les plus appréciées pour en faire un album imparable. De cette volonté découle une œuvre qui étonne par sa simplicité (relative) et son accroche très rock.

Onze titres se serrent dans un menu qui ne dépasse pas les trois quarts d'heure. Point de remplissage mais seulement ce que Therion sait faire de mieux comme une manière de florilège. De là cette impression de faire un délicieux bond dans le temps à l'époque de "Lemuria" / Sirius B" ou de "Gothic Kabbalah" au sein desquels nombre de pistes pourraient se glisser, telles  'The Leaf On The Oak Of Far' qui amorce idéalement l'écoute, 'Eye Of Algol' ou 'Great Marquis Of Hell'. D'aucuns jugeront que Johansson a remisé son audace au profit d'une facilité couplée à un certain passéisme. Peut-être. Mais outre le fait que le bonhomme sait toujours composer de petits bijoux d'écriture ('Psalm Of Retribution' ou le nightwishien 'Tuonela') ou d'émotion à l'image de 'Die Wellen Der Zeit', belle respiration au souffle grandiose, nous préférons finalement le voir renouer avec cette forme de sobriété et ce goût pour les atours immédiats.

"Leviathan" décevra sans doute les admirateurs du Therion le plus pharaonique quand d'autres lui reprocheront son air de déjà-entendu, mais en synthétisant l'essence du groupe il s'impose comme l'album le plus rafraichissant et naturel que celui-là ait élaboré depuis très longtemps. 


Plus d'information sur https://www.facebook.com/therion/



GROUPES PROCHES:
TURISAS, TRISTANIA, FLESHGOD APOCALYPSE, SARAH JEZEBEL DEVA, DIMMU BORGIR, LIVA, SIRENIA, CORONATUS, SOLARIS, QANTICE

LISTE DES PISTES:
01. The Leaf On The Oak Of Far
02. Tuonela
03. Leviathan
04. Die Wellen Der Zeit
05. Aži Dahaka
06. Eye of Algol
07. Nocturnal Light
08. Great Marquis of Hell
09. Psalm of Retribution
10. El Primer Sol

FORMATION:
Chiara Malvestiti: Chant
Christian Vidal: Guitares
Christofer Johnsson: Guitares / Claviers
Lori Lewis: Chant
Nalle Påhlsson: Basse
Rosalía Sairem: Chant
Sami Karppinen: Chant / Batterie
Thomas Vikström: Chant
Marco Hietala: Chant / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
THERION: nouvelle vidéo avec Marco Hietala en invité
DERNIER ARTICLE
THERION + ELYOSE + ANTALGIA - 1ER OCTOBRE 2012
En cette soirée où les chanteuses de Metal Symphonique étaient à l'honneur, le Bataclan avait des airs d'opéra...
DERNIERE INTERVIEW
THERION (16 NOVEMBRE 2012)
Petite leçon de chanson française avec Therion
 
AUTRES CHRONIQUES
ADAM’S CURSE: What The Ancients Knew About Us (2020)
ROCK - Malgré son authenticité, "What The Ancients Knew About Us" déçoit par son manque de relief et par la faiblesse de son chant, et ne permet pas à Adam’s Curse de combler le vide laissé par la séparation de Glyder.
DREAMS OF AVALON: Beyond The Dream (2020)
HARD ROCK MELODIQUE - Dreams Of Avalon propose avec un "Beyond The Dream" quelque peu suranné une virée vers le hard FM d’antan pouvant intéresser les nostalgiques des premiers Bon Jovi et des Journey des 80’s.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT THERION
THERION_Beloved-Antichrist
Beloved Antichrist (2018)
4/5
4/5
NUCLEAR BLAST / AUTRES
THERION_Les-Fleurs-Du-Mal
Les Fleurs Du Mal (2012)
4/5
2/5
REPLICA / HEAVY METAL
THERION_Live-Gothic
Live Gothic (2008)
4/5
4/5
NUCLEAR BLAST / METAL PROGRESSIF
THERION_Gothic-Kabbalah
Gothic Kabbalah (2007)
4/5
3.5/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
THERION_Sirius-B
Sirius B (2004)
4/5
4.3/5
NUCLEAR BLAST / METAL PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021