ARTISTE:

PHIL CAMPBELL AND THE BASTARD SONS

(ROYAUME UNI)
TITRE:

WE'RE THE BASTARDS

(2020)
LABEL:

NUCLEAR BLAST

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
Old School
"Avec "We’re The Bastards", Phil Campbell And The Bastards Sons s’impose logiquement comme l’héritier naturel de Motörhead, préférant perpétuer la flamme en la renouvelant plutôt qu’en la dupliquant."
LOLOCELTIC (18.12.2020)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Après un EP et un premier album prometteur en compagnie de sa progéniture et du chanteur Neil Starr ("The Age Of Absurdity" – 2018), Phil Campbell avait enchaîné avec un opus solo sur lequel il avait invité une brochette de participants tous plus prestigieux les uns que les autres ("Old Lions Still Roar" – 2019). Semblant toujours aussi insatiable, le Gallois remet le couvert avec sa formation familiale pour une livraison dont les objectifs sont à la fois de confirmer la qualité de son prédécesseur, mais également de s’affranchir un peu plus du prégnant héritage de Motörhead. Covid ou pas, rien ne semble devoir arrêter la marche triomphale de la tribu des terres celtes de l’ouest de l’île britannique. Pourtant, le titre de "We’re The Bastards" n’est pas sans rappeler un certain "We Are Motörhead" (2000) ou le "(We Are) The Road Crew" présent sur "Ace Of Spades" (1980). Pour se démarquer de la matrice originelle, il y a mieux !

Cependant, l’expérience de "Old Lions Still Roar" a marqué Phil Campbell qui y explorait des territoires variés avec talent. Bien que plus compact que cet album solo, le nouveau venu n’en partage pas moins son approche protéiforme en partant dans plusieurs directions. Il y a d’abord les titres foncièrement hard rock old school qui font preuve d’une efficacité redoutable tel l’éponyme ‘We’re The Bastards’ taillé pour devenir un hymne en live avec son refrain imparable et ses paroles introductives fédératrices : "Music is medicine, music is therapy". Plus ancré dans les 70’s, ‘Bite My Tongue’ est taillé pour la route et bénéficie d’un solo incendiaire. ‘Keep Your Jacket On’ confirme la science du riff du patron et ne fait pas de quartier alors que ‘Riding Straight To Hell’ vient flirter avec un boogie hard rock AC/DCien au groove à vous déboiter les cervicales.

Si certaines pièces reviennent logiquement vers la légende à la tête motorisée, il faut bien reconnaitre que c’est avec une réussite et une efficacité qui font du bien par où elles passent. Que dire de ce ‘Son Of A Gun’ propulsé par une basse massive et dynamique et dont le riff énervé et tranchant arrache tout sur son passage, si ce n’est qu’elle nous rappelle avec plaisir une certaine Rickenbacker ? Incisif et surpuissant, ‘Animals’ ramène aux heures les plus punkisantes de Motörhead alors que ‘Destroyed’ enfonce le clou avec ses "Fuck You ! " éructés en compagnie de Harley Flanagan (Cro-Mags). Entre temps, le reptilien ‘Lie To Me’ et le dévastateur ‘Hate Machine’ auront également laissé planer l’ombre du grand bombardier.

Et puis il y a les titres plus étonnants comme le heavy moderne d’un ‘Promises Are Poison’ qui pourrait faire mal sur les ondes FM nord-américaines. De leur côté, ‘Born To Roam’ et ‘Desert Song’ viennent piétiner les terres southern. Le premier, digne de Black Stone Cherry, sent la bière et la transpiration sur une route à l’asphalte surchauffé, alors que le second s’appuie sur des fondations bluesy et flirte avec le stoner. Enfin, ‘Waves’ vient surprendre en clôturant l’ensemble dans une ambiance à la fois grunge et atmosphérique.

C’est donc un nouveau sans-faute que nous offre le quintet gallois, confirmant ses influences tout en s’en éloignant et en multipliant les expériences avec talent. A propos de talent, il faut rendre honneur à un Neil Starr dont les progrès sont époustouflants et qui est ici capable de varier les interprétations dans différents registres afin de traduire au mieux l’ambiance de chaque titre. Si vous cherchez encore un héritier à Motörhead mais que vous ne souhaitez pas qu’il fasse office de clone, c’est en toute logique que vous vous tournerez vers Phil Campbell And The Bastards Sons qui perpétue la tradition d’un hard rock varié, honnête et à l’efficacité sans faille.


Plus d'information sur http://www.philcampbell.net





LISTE DES PISTES:
01. We're The Bastards - 3:39
02. Son Of A Gun - 3:01
03. Promises Are Poison - 3:38
04. Born To Roam - 4:58
05. Animals - 4:03
06. Bite My Tongue - 3:06
07. Desert Song - 5:41
08. Keep Your Jacket On - 3:46
09. Lie To Me - 3:47
10. Riding Straight To Hell - 3:18
11. Hate Machine - 5:25
12. Destroyed - 2:18
13. Waves - 6:38

FORMATION:
Dane Campbell: Batterie
Neil Starr: Chant / Harmonica
Phil Campbell: Guitares
Todd Campbell: Guitares
Tyla Campbell: Basse
Harley Flanagan: Chant / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
PHIL CAMPBELL AND THE BASTARD SONS : Nouvelle vidéo
DERNIER ARTICLE
PHIL CAMPBELL AND THE BASTARD SONS - LE FORUM DE VAUREAL - 23 MARS 2018
Le Motorhead Spirit est de retour !
 
AUTRES CHRONIQUES
BRING ME THE HORIZON: Post Human: Survival Horror (2020)
ROCK ALTERNATIF - Après la catastrophe "Amo", Bring Me The Horizon semble avoir trouvé le bon équilibre entre son héritage metal alternatif FM des débuts et sa nouvelle orientation plus electro.
TRANK: The Ropes (2020)
METAL ALTERNATIF - "The Ropes" est le deuxième album de Trank qui confirme son statut d'outsider du rock en nous proposant une formule double entre metal et cold wave.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT PHIL CAMPBELL AND THE BASTARD SONS
PHIL-CAMPBELL-AND-THE-BASTARD-SONS_The-Age-Of-Absurdity
The Age Of Absurdity (2018)
4/5
-/5
NUCLEAR BLAST / HARD ROCK
PHIL-CAMPBELL-AND-THE-BASTARD-SONS_Phil-Campbell-And-The-Bastard-Sons
Phil Campbell And The Bastard Sons (2016)
3/5
-/5
UDR MUSIC / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021