ARTISTE:

SIGNAL RED

(ROYAUME UNI)
TITRE:

ALIEN NATION

(2020)
LABEL:

ESCAPE MUSIC

GENRE:

HARD ROCK MELODIQUE

TAGS:
Choeurs, FM
"Le guitariste de Ten et la voix de Lionheart nous proposent, avec Signal Red et cet Alien Nation, un plaisant opus de hard mélodique apaisé et progressif."
LYNOTT (10.11.2020)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

ll y a un peu plus de deux ans et demi, nous avions croisé la route d’un nouveau groupe britannique dénommé Signal Red. Géniteur d’un opus de hard mélodique de bon aloi, le combo, guidé par Lee Small (ex-Phenomena et Shy), le frontman de Lionheart, et le guitariste Steve Grocott (Ten), nous avait plutôt convaincus avec un "Under The Radar" riche et varié. "Alien Nation", le second essai de Signal Red, vient de sortir et entend bien ne pas décevoir les espoirs placés dans cette nouvelle troupe.

Les deux protagonistes se sont séparés ici des frères Anthony, bassiste et batteur de leur état. Pour les remplacer, ils ont fait appel à Steve Newman - patron du groupe d'AOR du même nom et de Compass - pour tenir la quatre cordes, et à Daniel Zaman pour s'occuper de la batterie. Autant "Under The Radar" nous avait rapprochés de Ten - le groupe de Gary Hughes auteur de quatorze albums de hard rock mélodique - autant cet "Alien Nation" évoque fort régulièrement Phenomena - le combo de hard rock de Mel Galley (l'ex-guitariste de Whitesnake). Ce qui ne fût guère étonnant à l'époque, vu le passé de Grocott, ne l'est pas davantage aujourd'hui quand on connaît celui de Small.

Cependant, Ten et Phenomena ne jouent pas tout à fait dans la même cour. Ainsi, le hard rock mélodique plutôt rentre-dedans du premier opus, où quelques effluves heavy et power venaient parfois nous taquiner les oreilles, est remplacé ici par un hard rock mélodique apaisé au centre, et progressif sur les bords. Exit les barrières de guitares dressées par Grocott, seuls demeurent ses soli d'une fine technicité qu'il envoie sans radinerie. Nous les qualifierons d'aériens sur cet "Alien Nation".

Au cœur de cette œuvre, trois titres tiennent le haut du pavé, et ce sont les titres les plus musclés. 'Email To God', 'Insomnia' et 'Ghosts' balancent méchamment et catapultent vers l'auditeur des mélodies à reprendre à tue-tête sous la douche, au point de se prendre sa pomme dans la poire. Phenomena vient surtout nous hanter sur les titres moins gaillards, comme sur 'Dance Macabre' et sa prenante orchestration finale où Ten n'est tout de même pas loin. Mais également sur le titre éponyme et sur le plaisant 'Invisible Scars', où un autre invité fait son apparition : Saga. Et ce vieux compagnon refait surface de manière encore plus probante sur 'Pure Shores' (reprise du titre du girl-group pop All Saints). Notons également ici l'agréable 'Rocket Fuel' qui fait de l'œil à Vanden Plas, et le moins réussi 'Awakenings' pour sa particularité : un break tout droit sorti d'un album de Led Zep.

A écouter les deux créations de Signal Red l'une après l'autre, on serait à même de se demander si le combo souhaite consciemment diversifier ses propos. En effet, la différence entre les deux opus n'est pas négligeable. Reste que les changements de rythmes constructifs, les chœurs bien dosés et la richesse des arrangements musicaux sont une fois de plus ici de rigueur. Voilà au moins une constante qui mérite que l'on s'attarde sur cette production qui nécessite tout de même plusieurs écoutes avant de s'apprivoiser.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/profile.php?id=100012442478151



GROUPES PROCHES:
PHENOMENA, SAGA, TEN

LISTE DES PISTES:
01. Wide Awake In Dreamland
02. Email To God
03. Insomnia
04. Dance Macabre
05. Invisible Scars
06. Ghosts
07. Rocket Fuel
08. Awakenings
09. Tide Of Life
10. Pure Shores
11. Alien Nation

FORMATION:
Lee Small: Chant
Steve Grocott: Guitares / Claviers
Daniel Zaman: Batterie / Invité
Steve Newman: Basse / Invité / Choeurs
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
SIGNAL RED: Les détails sur "Under The Radar"
 
AUTRES CHRONIQUES
ANAAL NATHRAKH: Endarkenment (2020)
BLACK METAL - Grâce à sa violence inouïe et à ses instants de grâce, Anaal Nathrakh livre un album de grande qualité sans concession, sombre et opaque.
PUSCIFER: Existential Reckoning (2020)
POP - Puscifer signe une œuvre d’art conceptuelle aussi géniale que déstabilisante. "Existential Reckoning" est le témoignage artistique le plus représentatif de cette année 2020 cauchemardesque.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT SIGNAL RED
SIGNAL-RED_Under-The-Radar
Under The Radar (2018)
3/5
-/5
ESCAPE MUSIC / HARD ROCK MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020