ARTISTE:

AMAHIRU

(FRANCE)
TITRE:

AMAHIRU

(2020)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

METAL MELODIQUE

TAGS:
80's, Chant aigu, Guitar-Hero, Technique
"Fred Leclercq s'allie avec la guitariste Saki pour nous proposer avec "Amahiru" un splendide disque taillé dans le meilleur d'un heavy metal mélodique de haute volée."
NOISE (30.12.2020)  
5/5
(2) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Derrière le nom d’Amahiru se trouve un nouveau projet à l’initiative de Fred Leclercq. Le bassiste français, qui œuvre aussi dans Kreator, Loudlast ou encore Sinsaneum, a concrétisé son amitié avec la guitariste japonaise Saki. Le duo nous propose un premier album éponyme, où se retrouvent à leurs côtés notamment le batteur Mike Heller et le chanteur Archie Wilson. Tout l’intérêt de l’album sera de voir comment se passera le mariage entre deux cultures métalliques.

Composé de onze titres, le disque nage dans un heavy metal mélodique dans l’esprit d’un style en vogue au Japon, pas loin d’Axel Rudi Pell, Royal Hunt ou Jorn Lande. Cela donne un disque frais et direct porté par le duo mais qui ne serait rien sans un bon chanteur. Avec Archie Wilson, Fred a tiré le gros lot. Disposant d’une voix claire et puissante, Archie est la découverte majeure du disque. Son ton pas loin d’un Lande fait merveille.

On retrouve d’excellents titres, accrocheurs et mélodiques, avec un clavier souvent en avant pour un résultat teinté de FM efficace. Les amateurs de metal mélodique seront ravis, Fred ayant écrit des titres à la hauteur du talent de Saki. Celle-ci signe des soli et riffs ébouriffants et épate sur chaque intervention. Chaque titre accroche l’oreille et l’auditeur se prend vite à retenir des refrains directs très efficaces.

Deux instrumentaux font particulièrement briller les musiciens. ‘Ninja No Tamashii’ est un excellent moment de heavy mélodique rehaussé par des mélodies traditionnelles. Saki et Coen Janssen y marient guitare et clavier dans un exercice de haute volée mais sans trop en faire. ‘Waves’ est un titre digne du meilleur des grands guitar heroes avec du feeling, un côté aérien et une belle fraîcheur. Enfin, le groupe accueille sur ‘Luck Star’, Elize Ryd d’Amaranthe. Le résultat est parfait, la chanteuse est très à l’aise et amène une belle force mélodique à un titre très accrocheur.

Le premier jet d’Amahiru est une réussite. C’est un parfait moment de heavy metal mélodique qui nous permet de mieux connaître une formidable guitariste et de découvrir un chanteur remarquable. En outre, il confirme que Fred Leclercq est un compositeur de talent avec nombre de cordes à son arc.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/amahiru-113952490467213/





LISTE DES PISTES:
01. Innocent
02. WTTP
03. Hours
04. Way Out
05. Ninja No Tamashii
06. Vanguard
07. Bringing Me Down
08. Lucky Star
09. Waves
10. Samurai
11. Bringing Me Down (Alternative Version)
12. Zombi (bonus)

FORMATION:
Archie Wilson: Chant
Coen Janssen: Claviers
Frédéric Leclercq: Basse
Mike Heller: Batterie
Saki: Guitares
Elize Ryd: Chant / Invité
Kifu Mitsuhashi: Invité / Shakuhachi
Sean Reinert: Batterie / Invité
   
(2) AVIS DES LECTEURS    
NIURKY
18/08/2021
79
  0 0  
4/5
Superbe découverte que ce premier album d'Amahiru !

On sent l'expérience des protagonistes qui nous livrent là une partition sans faille, trouvant le parfait équilibre à chaque morceau entre sens de la mélodie, rythmique qui fait taper du pied / bouger la tête et envolées solistes bien dosées.

En plus de s'inscrire dans un héritage heavy mélo évident, on retrouve également au fil des morceaux une pâte presque Post-Grunge avec un groove et des lignes vocales qui ne sont pas sans rappeler celle d'un Nickelback en grande forme (sur WTTP par exemple), ou Thrash (sur Vanguard) qui nous rappelle la nouvelle direction récente prise par Fred au sein de Kreator.

Ajoutez à cela les moments de bravoure instrumentaux que sont Ninja No Tamashii, où Saki se révèle en guitar hero à l'énergie 100% nippone débordante, et Waves, plus classique mais tout aussi brillamment exécutée, et vous obtenez un disque proche de la perfection.

Que manque-t-il alors ? Peut-être un poil de nuance ou une composition low-tempo supplémentaire, mais on chipote et c'est un 4 qui vaut un bon 4,5.

On ne le dira jamais assez : le mélange des cultures a toujours du bon !

EDDYA
31/12/2020
176
  0 0  
4/5
Tres bon album de Hard/Heavy prog.

On sent les influences métal du pays du soleil et ... ce n'est pas pour me déplaire :)
Les compositions sont variées, l'execution est sans faille et la production moderne.

Une belle découverte!

Etonnant que l'on ne cite pas James Hetfield (Metallica), tellement le timbre du chanteur lui est proche.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (3 avis)
STAFF:
4.3/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
AMAHIRU: Les détails sur l'album
 
AUTRES CHRONIQUES
THE MUGGS: Slave To Sound, Vol. 5 (2020)
ROCK - En sortant de leur zone de confort tout en gardant une identité forte, The Muggs offrent un album attachant, passionnant et rafraîchissant.
ROYAL HUNT: Dystopia (2020)
METAL PROGRESSIF - "Dystopia", quinzième album de Royal Hunt, est l'égal du magnifique "X" que les Danois nous avaient offert il y a dix ans !
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021