ARTISTE:

ACCEPT

(ALLEMAGNE)
TITRE:

TOO MEAN TO DIE

(2021)
LABEL:

NUCLEAR BLAST

GENRE:

HEAVY METAL

TAGS:
80's, Chant éraillé, Epique, Old School, Technique
"Porté par le duo Hoffmann-Tornillo, Accept dans une forme étincelante montre qu'il reste avec "Too Mean To Die" l'un des patrons du heavy metal."
NOISE (04.01.2021)  
5/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Avec "Rise Of Chaos", Accept avait relevé la tête. La légende heavy germanique retrouvait un certain élan après des disques peu convaincants. Depuis le groupe a sorti un live symphonique mais a aussi connu une turbulence avec le départ de son bassiste historique. Après plus de 40 ans de présence, Peter Baltes a quitté le navire et laisse Wolf Holfmann seul rescapé. Cela met de la pression sur le guitariste mais l’homme est solide à la barre de son navire et l’envie de lui faire confiance domine. Le nouvel album se nomme "Too Mean To Die". Il accueille Martin Motnik à la basse et Philip Shouse à la guitare pour un line-up inédit avec trois guitaristes.

L’album se compose de onze titres et peut être découpé en plusieurs parties. Accept nous propose un disque varié en forme de florilège. Wolf et ses hommes montrent une fougue réjouissante sur des titres dignes de l’âge d’or. ‘Too Mean To Die’, ‘No Ones Master’ ou encore ‘Sucks To Be You’ et ‘How Do We Sleep’ ont le petit truc qui accroche l’oreille, pépites de heavy mélodique portées par un Mark au ton rocailleux parfait. Il y a les riffs rapides et entraînants, les refrains avec chœurs taillés pour le live et un art musical remarquable avec des soli plein de fougue dans des parties instrumentales de haute volée.

Accept se fait aussi plaisir en retrouvant sa fougue hard rock 70’s à deux reprises : ‘Overnight Sensation’ est un excellent titre qui fait taper du pied pas loin de l’esprit d’AC/DC et Motörhead. ‘Not My Problem’ est dans le même esprit avec un côté punchy qui donne la patate. Il fait également parler la corde mélodique avec ‘The Undertaker’ qui permet à Mark de moduler sa voix de manière remarquable. Entre force et émotion brute, le titre est une merveille digne de ses grands titres épiques. Il y a aussi une pure ballade humaniste et optimiste, ‘The Best Is Yet To Come’, qui voit Mark briller avec un joli côté voilé. Enfin ‘Samson And Delilah’ achève le disque en beauté. Avec cet instrumental, qui emprunte des passages de la ‘Symphonie du Nouveau Monde’ de Dvorak, Wolf et ses compères s'éclatent dans un pur esprit heavy mélodique avec une virtuosité certaine.

"Too Mean To Die" est un excellent cru de bout en bout. Accept confirme un retour en forme qui fait plaisir. Wolf Hoffmann a su parfaitement s’entourer et relance la machine une fois de plus avec une classe impressionnante.


Plus d'information sur http://www.acceptworldwide.com/



GROUPES PROCHES:
LORD VOLTURE, FIREFORCE, HAMMERFALL, CRYSTAL VIPER, HERMAN FRANK, BULLET, KISSIN' DYNAMITE, METALIUM, JUDAS PRIEST, RUNNING WILD

LISTE DES PISTES:
01. Zombie Apocalypse
02. Too Mean To Die
03. Overnight Sensation
04. No Ones Master
05. The Undertaker
06. Sucks To Be You
07. Symphony Of Pain
08. The Best Is Yet To Come
09. How Do We Sleep
10. Not My Problem
11. Samson And Delilah

FORMATION:
Christopher Williams: Batterie
Mark Tornillo: Chant
Martin Motnik: Basse
Philip Shouse: Guitares
Uwe Lulis: Guitares
Wolf Hoffmann: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4.7/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
ACCEPT: Nouvel extrait de 'Too Mean To Die'
DERNIER ARTICLE
ACCEPT + NIGHT DEMON - L'ELYSEE MONTMARTRE - 01 FEVRIER 2018
Deutsche Qualitat !!
DERNIERE INTERVIEW
ACCEPT (14 JUIN 2017)
De passage éclair sur Paris, nous avons rencontré Wolf Hoffman qui nous parle du dernier Accept...
 
AUTRES CHRONIQUES
ECCLESIA: De Ecclesiæ Universalis (2020)
DOOM - La messe est bien dite par Ecclesia qui récite avec "Ecclesiae Universalis" le credo d'un heavy doom acéré et solennel aux allures de bûcher d'où crépitent les flammes de l'Inquisition.
BELPHEGOR: Necrodaemon Terrorsathan (2020)
BLACK METAL - La réédition de "Necrodaemon Terrorsathan" nous rappelle que Belphegor faisait déjà beaucoup de bruit il y a vingt ans, leader d'un black death metal inusable, aussi vicieux que destructeur.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ACCEPT
ACCEPT_The-Rise-Of-Chaos
The Rise Of Chaos (2017)
4/5
4/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
ACCEPT_Blind-Rage
Blind Rage (2014)
2/5
4/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
ACCEPT_Stalingrad
Stalingrad (2012)
3/5
4.5/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
ACCEPT_Blood-Of-The-Nations
Blood Of The Nations (2010)
4/5
5/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
ACCEPT_All-Areas--Worldwide
All Areas - Worldwide (1997)
3/5
-/5
GUN RECORDS / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021