ARTISTE:

AC/DC

(AUSTRALIE)
TITRE:

POWER UP

(2020)
LABEL:

SONY MUSIC

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
Bluesy, Chant aigu, Chant éraillé, Guitar-Hero, Old School
"Aussi inespéré qu'enthousiasmant, "Power Up" est le meilleur album d'AC/DC depuis un bon moment et risque de provoquer des déboitements d'articulations en grand nombre."
LOLOCELTIC (13.11.2020)  
4/5
(2) Avis des lecteurs (4) commentaire(s)

Alors celui-là, il faut bien avouer que nous ne l'espérions plus. Petit état des lieux fin 2017 : George et Malcom Young sont décédés, le premier étant le mentor du groupe fondé par ses frères, le second n'ayant plus à être présenté. Phil Rudd est bloqué en Nouvelle-Zélande pour des problèmes judiciaires sans qu'il soit possible de savoir s'il est viré du groupe ou juste suspendu le temps de régler sa situation. Brian Johnson souffre d'importants soucis d'audition et doit céder sa place à Axl Rose (Guns'n'Roses) en pleine tournée, là aussi, sans qu'il soit clairement établi s'il est exclu par Angus ou juste en attente d'une hypothétique guérison. Enfin, Cliff Williams annonce son départ à la fin de la tournée, prétextant une usure due à l'âge mais laissant sous-entendre qu'il ne se reconnaît plus dans un groupe dont Angus est le dernier membre historique. "Rock Or Bust" (2014) n'ayant pas été particulièrement convaincant, la messe semble être dite pour AC/DC, laissant le regret d'un baisser de rideau bâclé et indigne d'une telle légende. Et puis voilà que, faisant suite à un teasing savamment orchestré, "Power Up" débarque sur nos platines fébriles avec l'intégralité de son line-up historique toujours en vie.

Ne perdons pas de temps à nous étendre sur l'attente déclenchée par ce seizième album studio du monument du hard rock et répondons sans tarder aux sempiternels pisse-vinaigre qui ne manqueront pas d'annoncer que cet opus est sans surprise : hey les mecs, c'est AC/DC ! Vous attendiez quoi ? Un solo d'accordéon ? Une ballade avec des violons ? Un titre de space-rock de vingt minutes ? AC/DC fait du AC/DC et c'est ce que nous attendons de lui. Si vous espérez autre chose, passez votre chemin et laissez-nous headbanger et prendre notre pied car, en plus d'être inespéré, "Power Up" est un excellent cru de la Young Cie. Le premier single, 'Shot In The Dark', n'a pas menti sur la marchandise à venir avec son riff jubilatoire, ses paroles vicieuses à double sens et son refrain imparable et obsédant. S'appuyant sur de multiples idées pondues par Malcom mais pas encore exploitées, la douzaine de titres du petit nouveau fait plus que tenir la route et va encore provoquer un sacré paquet de déboitements d'articulations et d'excès de vitesse au volant.

Pas de temps mort à déplorer ici, même s'il est clair que certains titres s'appuient sur des idées précédemment utilisées. C'est le cas du gimmick des chœurs de 'Realize' qui renvoit immédiatement à celui de 'Thunderstruck' ("The Razors Edge" – 1990). 'Whole Lotta Rosie' ("Let There Be Rock" – 1977) n'est pas loin sur l'introduction de 'Demon Fire', second single au riff et au tempo à faire fondre l'asphalte et à se déboiter les cervicales. Quant au boogie-hard rock groovy de 'Wild Reputation', il rappelle l'époque de "Powerage" (1978). Mais pas de copié-collé ici, juste des clins d'œil à un passé riche de titres inoubliables. Et si nous éviterons un rébarbatif descriptif de chaque titre, nous ne pourrons pas non plus en passer certains sous silence. Que ce soit le teigneux 'Rejection', le surprenant 'Through The Mists Of Time' à la structure rythmique un peu plus alambiquée et à la touche de mélancolie inhabituelle, le reptilien et imparable 'Kick You When You're Down', le torride 'No Man's Land' ou le viril 'Systems Down', il y a de fortes chances pour qu'ils squattent vos écouteurs de toutes sortes pendant un bon moment.

Car c'est bien une envie de relancer l'écoute des douze titres qui vient nous titiller dès les derniers accords d'un 'Code Red' aux accents de 'Back In Black', et ça, c'est un signe qui ne trompe pas. Propulsé par son injustement sous-estimée paire rythmique au sein de laquelle Phil Rudd prouve que, s'il n'est pas le meilleur batteur du monde, il est bien le meilleur batteur pour AC/DC, le quintet prouve qu'il n'est pas encore fini. "Power Up" est sans aucun doute le meilleur album de la légende australienne depuis longtemps et il serait un magnifique testament si Angus et sa bande décidaient de s'arrêter maintenant, ce que nous ne souhaitons évidemment pas. En attendant, quelle joie de pouvoir profiter d'un tel opus, aussi inattendu qu'enthousiasmant.


Plus d'information sur http://www.acdcrocks.com/



GROUPES PROCHES:
RHINO BUCKET, THE ANSWER, 42 DECIBEL, ROSE TATTOO, REBEL YELL, COLD CHISEL, JOHNNY CRASH, THE JOKERS, V8 WANKERS, D.A.D

LISTE DES PISTES:
01. Realize - 3:37
02. Rejection - 4:06
03. Shot In The Dark - 3:05
04. Through The Mists Of Time - 3:32
05. Kick You When You're Down - 3:10
06. Witch's Spell - 3:42
07. Demon Fire - 3:30
08. Wild Reputation - 2:54
09. No Man's Land - 3:39
10. Systems Down - 3:12
11. Money Shot - 3:05
12. Code Red - 3:31

FORMATION:
Angus Young: Guitares
Brian Johnson: Chant
Cliff Williams: Basse
Phil Rudd: Batterie
Stevie Young: Guitares
   
(2) AVIS DES LECTEURS    
ELBONDO57 - 19/11/2020 -
  0 0
5/5
EXCELLENT voir PARFAIT. Rien d'autre à dire. Les musiques ont toutes leur identité tout en gardant l esprit AC/DC. Il y a des riffs inhabituels dans cet album (encore faut il peut être avoir une oreille musical pour le remarquer) comme la petite gratte lead en arrière sur realize, la construction de through the mist of time, le riff principal de demon fire et sa construction, le refrain de rejection ou encore les Hammer pull of du mega riff de code red. Cet album est un must et prouve pour moi qu ACDC est LE groupe de rock. Avec 16 albums dont aucun n'est à jeter, quel autre groupe peut se vanter d'avoir eu une carrière aussi parfaite ? A leurs âges, avoir encore autant d'énergie et de talent est incroyable. Je les ai souvent sous estimer de par la simplicité de leur jeu mais avec le temps je me rend compte que c'est une force extrême. Réussir à faire un riff simple et efficace est en effet le plus dure travail en musique. Combien de musiciens font des déferlantes de notes qui se mélangent pour faire un gros paquet indigeste ? Beaucoup trop ! ACDC va à l essentiel. Ils ne sont pas là pour servir leur égo mais pour servir la musique. Et puis à côté de ça tout est parfait dans ce groupe, le nom, l image, la mentalité, l aura…. ils ont tout, ils sont parfait et paraissent si simple et si humble. Et puis en live attention ! J ai fait un paquet de trucs dans ma vie et vue un gros nombre de concerts mais voir ACDC ça reste la meilleure expérience que j ai pu faire. Avec cet album ACDC est passé en tête de mon top de tout les artistes confondus et j ai qu'une envie c'est de les revoir en live. Puissent t'ils tous vivre jusqu'à 150 ans, la planète a encore trop besoin d'eux.
KINGEDDIE - 08/11/2020 -
  0 2
2/5
Bon... comment dire sans blesser personne ? J'ai le plus grand respect pour la bande à Angus depuis plus de 40 ans mais je dois avouer à mon grand regret que je n'ai quasiment rien retenu de cette galette ! Un peu comme ces produits industriels qui se suivent et se ressemblent tellement qu'on a du mal à les distinguer ! Angus fait du Angus, Johnson fait du Johnson et les autres suivent le métronome sans varier d'une virgule ! Alors certains diront c'est du ACDC mon pote, à quoi tu t'attendais ? C'est un peu ça le problème : c'est tellement prévisible et tellement balisé que rien ne change jamais dans ACDC ! À mon avis la production est un peu faiblarde mais au final, ça n'aurait pas changé grand chose !
Alors pour les ultra fans, c'est le bonheur,pour les autres, c'est un album de plus, vite écouté et vite oublié ! Je sais, on ne change une formule qui gagne, mais bon... dommage, j'attendais un feu d'artifice et j'ai eu des pétards humides...

Haut de page
   
(4) COMMENTAIRE(S)    
 
KINGEDDIE - 19/11/2020 22:33:10
  0
@elbondo57
Quel enthousiasme ! Même si personne ne songe à dénigrer le parcours exceptionnel d'ACDC, je suis très perplexe sur ton analyse musicale de ces morceaux : dire que les riffs les plus simples sont les plus durs à mettre en place, c'est un peu court ! Tout le monde sait que ce qui caractérise ACDC c'est le rythme binaire sur une structure blues simplifiée à son maximum... alors de temps en temps ça donne un résultat"idéal" mais à la longue, c'est un peu répétitif ! D'autant que la structure générale des morceaux est très très souvent la même,ce qui accentue encore cette sensation de déjà entendu ! Bon c'est ACDC, c'est comme ça,on les aime aussi pour ça mais on a le droit d'être un poil déçu...
NEWF - 13/11/2020 14:16:20
  3
Il faut saluer l’effort d’un groupe qui aurait pu mourir 10 fois et qui est toujours là. Il faut quand même avoir une sacrée foi dans le rock and roll pour continuer à composer et enregistrer, alors que le groupe pourrait très bien vivre des royalties et aller à la pêche. Cela dit, il manque quelque chose à cet album. Ce quelque chose, c’est le sens du groove incomparable de Malcolm, l’éternel guitariste de l’ombre dont on ne dira jamais assez qu’il était le son d’AC/DC, autant sinon plus que Angus. Celui-ci ne s’y trompe d’ailleurs pas, puisqu’il privilégie la rythmique aux solos sur tout l’album. Hé oui, il faut bien 2 guitaristes (Angus et Stevie Young) pour supplanter l’absence de la rythmique de Malcolm. C’est peut-être finalement ça l’hommage ultime au frère disparu.
PROGRACER - 13/11/2020 11:55:09
  0
Certes c'est un album sans surprise, mais je le trouve plus homogène que leurs productions des années 2010. Pour ceux qui veulent juste du bon AC/DC, il va vous secouer les cervicales. À vos minerves !
KINGEDDIE - 09/11/2020 19:01:37
  1
J'ai déjà tenté de donner mon avis, apparemment sans succès.. pour résumer : si tu es fan d'ACDC, alors cet album te ravira puisque tu n'attends rien d'autre que le successeur de Rock or Bust qui t'avait à l'époque rempli de joie !! Pas de surprise,sauf peut-être un mid-tempo à peine mélodique " through the mists of time" sinon circulez, c'est comme avant ! Si tu es juste comme moi un"sympatisant" du quintet australien, alors rien de neuf au pays des kangourous, c'est comme avant, c'est à dire : vite écouté ( 36 minutes) et hélas vite oublié...bon c'est toujours mieux que ce qu'on entend à la radio...
Haut de page
LECTEURS:
3/5 (4 avis)
STAFF:
3.3/5 (6 avis)
MA NOTE :
 
 
DERNIERE ACTUALITE
AC/DC vous donne rendez-vous ce soir
 
DERNIER ARTICLE
AC/DC - STADE DE FRANCE - 18 JUIN 2010
En cette fin de printemps, l'un des plus grands groupes de rock donnait deux représentations sur Paris. La deuxième soirée était l'occasion pour Musiwaves d'assister à un show à la hauteur de leur carrière.
 
AUTRES CHRONIQUES
UNCUT: Blue (2020)
ROCK - Après un premier EP aux qualités reconnues, Uncut transcende son blues-rock psychédélique dans un "Blue" imparable.
EMBRYONIC CELLS: Decline (2020)
THRASH - Sans artifice et sans outrance, avec douceur et classe, “Decline” charme immédiatement par son orientation mélodique forte.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT AC/DC
ACDC_Rock-Or-Bust
Rock Or Bust (2014)
3/5
3.6/5
COLUMBIA / HARD ROCK
ACDC_Backtracks
Backtracks (2009)
4/5
5/5
SONY BMG / HARD ROCK
ACDC_Black-Ice
Black Ice (2008)
4/5
3.8/5
COLUMBIA / HARD ROCK
ACDC_Stiff-Upper-Lip
Stiff Upper Lip (2000)
4/5
3.4/5
WARNER / HARD ROCK
ACDC_Ballbreaker
Ballbreaker (1995)
5/5
3.8/5
WARNER / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020