ARTISTE:

ANAAL NATHRAKH

(ROYAUME UNI)
TITRE:

ENDARKENMENT

(2020)
LABEL:

METAL BLADE RECORDS

GENRE:

BLACK METAL

TAGS:
Chant grave, Chant screamo, Growl
"Grâce à sa violence inouïe et à ses instants de grâce, Anaal Nathrakh livre un album de grande qualité sans concession, sombre et opaque."
THIBAUTK (10.11.2020)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Anaal Nathrakh, duo d’Anglais depuis les années deux mille, pratique une musique condensée, opaque et violente, aux ramifications industrielles, aux touches avant-gardistes, aux couleurs black-death et aux ornementations symphoniques. Il a souvent été acclamé pour ses productions, même s’il n’a pas toujours fait l’unanimité, comme avec “Desideratum” qui pour certains était trop accessible avec sa musique trop propre et nette. “The Whole of the Law” avait ensuite remis les pendules à l’heure, car le disque était plein d’une intensité digne d’une “centrale nucléaire en surchauffe”. Aujourd'hui le groupe publie “Endarkenment”, une pièce épaisse et sombre comme une nuit londonienne et agressive comme la morsure d’un hiver arctique.

“Endarkment” construit une ambiance opaque en juxtaposant une violence ultime à des touches symphoniques. Ainsi ‘Singularity’ est d’une noirceur impressionnante, ‘Endarkenment’ est éprouvant avec son ambiance gothique et futuriste. Quelques pointes avant-gardistes (dignes de Gnaw Their Tongues ou Cloak of Altering) parsèment le disque : ‘Thus, Always, to Tyrants’ bruitiste jusqu'à l’écœurement, plein de dissonances, ou ‘Create Art, Though the World May Perish’, acéré comme une lanière de cuir et claquant comme un fouet. Le disque joue ainsi avec les contrastes entre l’opacité de certains riffs et un chant cristallin presque angélique (‘The Age of Starlight Ends’). Quant aux batteries électroniques (‘Thus, Always, to Tyrants’), elles martèlent le tempo en apportant une atmosphère glaciale.

La musique est très dense, comme en témoignent les blast beats et murs de guitares de ‘Punish Them’, les harmonies effrayantes de ‘Requiem’, les riffs rapides qui enveloppent ‘Endarkenment’ ou les guitares puissantes et épaisses qui construisent une mélasse sonore parfois difficile à lire (‘The Age of Starlight Ends’). Heureusement quelques notes de synthétiseurs et des orchestrations allègent le propos, notamment la belle mélodie synthétique de ‘Endarkenment’ digne de Dimmu Borgir. Ce sont aussi ces mélodies qui apportent la lumière par leur simplicité (‘Requiem’, ‘The Age of Starlight Ends’) ou au travers d'arpèges acoustiques ou de solos de guitare tantôt chantants, tantôt plus sombres (‘Requiem’, ‘Endarkenment’, ‘Feeding the Death Machine’).

Les atouts du disque sont cet enrobage doux d’une musique infernale, opaque et parfois difficile à lire, et un chant aux multiples variations : crié, âpre, grandiloquent, empli d’intonations caverneuses ou ponctué de cris effrayants, tantôt secondé par une belle voix claire, tantôt appuyé par des chœurs gothiques presque religieux.

Ces multiples aspects opposés, contradictoires et donc quasiment inconciliables font de “Endarkenment” un bon album de black à l’habillage symphonique et aux couleurs industrielles. Grâce à un chant de qualité, à sa violence inouïe et à ses instants de grâce, Anaal Nathrakh livre un album sans concession, sombre et opaque, éclairé par la fine lumière de mélodies ténues.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/anaalnathrakhofficial



GROUPES PROCHES:
STRAPPING YOUNG LAD


LISTE DES PISTES:
01. Endarkenment
02. Thus, Always, To Tyrants
03. The Age Of Starlight Ends
04. Libidinous (a Pig With Cocks In Its Eyes)
05. Beyond Words
06. Feeding The Death Machine
07. Create Art, Though The World May Perish
08. Singularity
09. Punish Them
10. Requiem

FORMATION:
Dave Hunt: Chant
Mick Kenney: Guitares / Basse / Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (2 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
ANAAL NATHRAKH : Nouvelle lyric video
 
AUTRES CHRONIQUES
BRUCE SPRINGSTEEN: Letter To You (2020)
ROCK - Avec "Letter To You", Bruce Springsteen frappe à nouveau un grand coup, prouvant qu’il est encore capable de nous surprendre et qu’il a encore des choses à dire.
SIGNAL RED: Alien Nation (2020)
HARD ROCK MELODIQUE - Le guitariste de Ten et la voix de Lionheart nous proposent, avec Signal Red et cet Alien Nation, un plaisant opus de hard mélodique apaisé et progressif.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ANAAL NATHRAKH
ANAAL-NATHRAKH_THE-WHOLE-OF-THE-LAW
The Whole Of The Law (2016)
3/5
3/5
METAL BLADE RECORDS / BLACK METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021