ARTISTE:

JOE BONAMASSA

(ETATS UNIS)
TITRE:

ROYAL TEA

(2020)
LABEL:

MASCOT LABEL GROUP

GENRE:

ROCK

TAGS:
60's, 70's, Bluesy, Groovy, Guitar-Hero, Old School
"Moins cathartique que son prédécesseur, "Royal Tea" ne manque cependant pas de profondeur et voit Joe Bonamassa varier les ambiances tout en continuant à explorer de nouveaux territoires avec classe."
LOLOCELTIC (26.10.2020)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

La passion de Joe Bonamassa pour le blues britannique n'est pas nouvelle et "British Blues Explosion Live" était venu pour la confirmer à ceux qui l'ignoraient au sein d'une année 2018 marquée par au moins trois sorties discographiques majeures dans la carrière du guitariste-chanteur. Le voir se lancer dans un nouvel opus intitulé "Royal Tea" à la pochette typiquement british, enregistré aux légendaires studios d'Abbey Road à Londres, et dont certains titres sont coécrits avec Bernie Marsden (Whitesnake), Pete Brown (parolier de Cream) ou Jools Holland, ne laissait guère de doute sur un nouvel hommage à venir. Pourtant, cette perspective avait de quoi laisser perplexe, non que la qualité du produit soit mise en doute, mais plutôt sur une baisse d'inspiration de l'artiste.

Heureusement, Joe Bonamassa n'est pas tombé dans le piège d'un nouvel opus de reprises, aussi talentueuses soient-elles. Si hommage au british blues il y a bien ici, celui-ci est rendu par de subtiles touches au sein de compositions qui vont encore en envoûter plus d'un. C'est ainsi que nous retrouvons un clin d'œil à Jeff Beck le temps d'un solo déchainé multipliant les effets ('When One Door Open'), mais ceci surgit au sein d'un titre monumental et personnel flirtant avec le progressif en variant les ambiances et les intensités. L'introduction avec une basse massive et en distorsion de 'Lookout Man' rappellera Cream et les cavalcades de 'I Didn't Think She Would Do It' réveilleront le spectre de Led Zeppelin. Par contre, sur le sombre et désespéré 'Beyond The Silence', c'est l'ombre du Dire Straits de la période "Love Over Gold" (1982) qui plane, alors que le rock'n'roll old school enjoué de 'Lonely Boy' ne pourra éviter d'évoquer Bill Haley.

Hommage donc, mais tout en finesse et avec un talent qui paraît sans limite, d'autant que l'artiste est toujours entouré d'un trio magique avec un Reese Wynans qui est capable de faire rugir l'orgue Hammond sur le titre éponyme lent et rugueux au refrain obsédant, ou sur un 'High Class Girl' groovy et reptilien aux effluves de bar enfumé des années 60. Le claviériste peut également dégainer un piano boogie-woogie sur un 'Lonely Boy' qui va déboiter son lot d'articulations. La section rythmique n'est pas en reste et la richesse du jeu d'Anton Fig est toujours aussi impressionnante, tandis que Michael Rhodes est un phare qui rassure en permanence. Aux titres déjà évoqués, vous pouvez rajouter le single 'Why Does It Take So Long To Say Goodbye ?', ballade mélancolique, épique et envoûtante, et 'A Conversation With Alice', rock léger et groovy coécrit avec Bernie Marsden qui y pose également quelques notes de sa six-cordes. Enfin, c'est la ballade semi-acoustique 'Savannah' qui vient clôturer l'ensemble dans une ambiance country et romantique, apaisante comme une promenade au soleil couchant, pour obtenir un nouvel opus imparable.

"Royal Tea" est donc une nouvelle désillusion pour ceux qui attendaient un faux-pas de Joe Bonamassa. Moins cathartique que "Redemption" (2018), cet opus ne manque cependant pas de profondeur et il voit l'artiste varier les ambiances tout en continuant à explorer de nouveaux sentiers stylistiques. Il va donc être encore une fois nécessaire aux amateurs de ce blues-rock rutilant et sans frontière de casser leur tirelire pour un artiste qui commence à nous coûter cher avec tous ses albums indispensables.


Plus d'information sur http://www.jbonamassa.com



GROUPES PROCHES:
LAYLA ZOE, BETH HART & JOE BONAMASSA, JOE LOUIS WALKER, MARK KNOPFLER, JEFF BECK, ERIC CLAPTON, BETH HART, GENERAL STORE, ROBERT CRAY, GARY MOORE

LISTE DES PISTES:
01. When One Door Opens - 7:34
02. Royal Tea - 4:28
03. Why Does It Take So Long To Say Goodbye ? - 6:44
04. Lookout Man - 5:31
05. High Class Girl - 4:53
06. A Conversation With Alice - 4:19
07. I Didn't Think She Would Do It - 4:11
08. Beyond The Silence - 6:45
09. Lonely Boy - 4:05
10. Savannah - 4:38

FORMATION:
Anton Fig: Batterie
Joe Bonamassa: Chant / Guitares
Michael Rhodes: Basse
Reese Wynans: Claviers
Bernie Marsden: Guitares / Invité
Jools Holland: Invité / Piano
Lee Thornburg: Invité / Trompette
Paulie Cerra: Invité / Saxophone
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3.7/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
JOE BONAMASSA : Nouvelle vidéo
DERNIER ARTICLE
JOE BONAMASSA - LA SEINE MUSICALE - 10 MAI 2019
Magistral
 
AUTRES CHRONIQUES
DIFFERENT LIGHT: Binary Suns (part I - Operant Condition) (2020)
ROCK PROGRESSIF - Different Light présente un sens de la mélodie hors du commun dans un "Binary Suns - Part 1" chatoyant et addictif.
MARMALADE KNIVES: Amnesia (2020)
ROCK - Avec "Amnesia", Marmalade Knives réussit une entrée fracassante dans le monde du rock psyché et progressif, véritable orgie hypnotique qui nous plonge dans un ailleurs délicieux.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT JOE BONAMASSA
JOE-BONAMASSA_Redemption
Redemption (2018)
5/5
3.3/5
AUTRE LABEL / BLUES
JOE-BONAMASSA_Blues-Of-Desperation
Blues Of Desperation (2016)
3/5
4/5
MASCOT LABEL GROUP / ROCK
JOE-BONAMASSA_live-at-radio-city-hall-music
Live At Radio City Hall Music (2015)
4/5
-/5
MASCOT LABEL GROUP / ROCK
JOE-BONAMASSA_Different-Shades-Of-Blue
Different Shades Of Blue (2014)
4/5
4/5
MASCOT LABEL GROUP / ROCK
JOE-BONAMASSA_Driving-Towards-The-Daylight
Driving Towards The Daylight (2012)
4/5
4/5
PROVOGUE RECORDS / BLUES
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020