GROUPE/AUTEUR:

FRANK WYATT & STAN WHITAKER

(ETATS UNIS)

TITRE:
PEDAL GIANT ANIMALS (2006)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

""Pedal Giant Animals" plaira à tous ceux qui ont aimé Happy The Man et Oblivion Sun ou qui, plus largement, aiment ces musiques parfois insaisissables mais jamais dissonantes et souvent teintées d'optimisme."
CORTO1809 - 03.08.2020 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
En 2004, Happy The Man sort "The Muse Awakens", un album fêtant la résurrection du groupe américain après son split fin 1979. L'album, excellent par ailleurs, n'est malheureusement qu'un feu de paille. Seuls Frank Wyatt et Stan Whitaker sont suffisamment motivés pour essayer de poursuivre l'aventure, ce qu'ils feront au sein de leur nouveau groupe constitué en 2006, Oblivion Sun, dont la musique est très proche de celle d'Happy The Man. Mais avant la constitution d'Oblivion Sun, les deux hommes expérimentent un projet en duo qui prend un temps le nom de Giant Pedal Animals, même si en fait la pochette de l'unique album de ce duo crédite bien Frank Wyatt & Stan Whitaker en tant qu'interprètes, "Giant Pedal Animals" se voyant "reléguer" au simple titre d'album.

Devant tant de péripéties, on serait tenté de penser qu'hormis les changements de patronyme la musique demeure la même. Pourtant le contenu de "Pedal Giant Animals" diffère légèrement de ce que le fidèle est habitué à entendre. D'abord parce qu'il s'agit bien de l'album d'un duo : entre le chant et les guitares, majoritairement acoustiques, de Stan Whitaker et le saxophone, la flûte (plus rarement) et les claviers, piano en tête, de Frank Wyatt, les autres instruments font une figuration discrète, quand ils ne sont pas totalement absents. Ensuite parce que le disque laisse plus de place au chant dans des petites pièces sans prétention ni complexité que sur les albums d'Happy The Man.

Ce n'est pas pour autant que les titres instrumentaux sont oubliés, mais ils sont pris en tenailles entre les chansons. Ainsi 'Pink Sky', 'Love' et 'Whole' en début d'album et 'Everything' en fin sont autant de ponctuations acoustiques et mélancoliques, dépouillées, sur un tempo lent. Bien qu'entièrement instrumental, 'Blue Sun' reste dans la même ambiance avec un petit côté new age à la limite de la musique d'ascenseur. 'Chapter Seven' et 'Mists of Babylon' rappellent que King Crimson figure parmi les influences des deux hommes alors que le thème goguenard de 'Stumpy Shuffle' lorgne sans vergogne du côté d'un autre Wyatt, prénommé Robert celui-là.

Les deux titres les plus progressifs restent 'Turning My Head', un instrumental jazzy aux extrémités lumineuses et au centre plus sombre, et 'Pedal Giant Animals', long titre chanté de bout en bout, la voix de Whitaker rappelant tantôt Peter Gabriel, tantôt Adrian Belew. Ils servent ainsi de parfaite transition entre la période Happy The Man finissante et celle qui s'ouvre avec Oblivion Sun.

Malgré un découpage un peu curieux concentrant les chansons en début et fin de disque pour laisser un long passage central entièrement instrumental, déséquilibrant un peu l'album, "Pedal Giant Animals" est une parenthèse inattendue qui plaira à tous ceux qui ont aimé les deux groupes précités ou qui, plus largement, aiment ces musiques parfois insaisissables mais jamais dissonantes et souvent teintées d'optimisme.

Plus d'information sur



GROUPES PROCHES:
ANTHONY PHILLIPS, CARAVAN, FRANK WYATT & FRIENDS, HAPPY THE MAN, KING CRIMSON, HATFIELD AND THE NORTH, OBLIVION SUN

LISTE DES PISTES:
01. Pink Sky (04:07)
02. Chapter Seven (03:38)
03. Love (04:58)
04. Whole (04:42)
05. Mists Of Babylon (04:26)
06. The Leaf Clings...Quivers (03:06)
07. Turning My Head (07:18)
08. Blue Sun (04:21)
09. Stumpy Shuffle (04:48)
10. Everything (02:40)
11. Pedal Giant Animals (09:02)


FORMATION:
Frank Wyatt: Claviers / Saxophone / Flûte / Choeurs
Stanley Whitaker: Chant / Guitares / Basse / Percussions
Chris Mack: Batterie / Invité / Percussions
Peter Princiotto: Basse / Invité


TAGS:
Acoustique, Dépaysant, Jazzy
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC FRANK WYATT & STAN WHITAKER
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
NEEDLE SHARP: Dark Lies Effects (2020)
ROCK Avec des musiciens de grande qualité, dont une chanteuse charismatique, et une composition qui s’émancipe des barrières du rock et du metal, Needle Sharp est une formation très prometteuse.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
JACK MANIAK: Maniaktivity (2020)
AUTRES Embarquant des lignes vocales dans la grande tradition des eighties, "Maniaktivity" affirme la domination de Jack Maniak sur la planète synthwave, redoublant d'une inspiration rugissante.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT FRANK WYATT & STAN WHITAKER
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020