GROUPE/AUTEUR:

GAZPACHO

(NORVÈGE)

TITRE:
FIREWORKER (2020)
LABEL:
KSCOPE
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

"Même si le groupe paraît quelque peu contraint à rester confiné dans un style qu’il maîtrise remarquablement, "Fireworker" possède un fort pouvoir addictif par ses côtés mélancoliques."
ABADDON - 19.10.2020 - (0) Avis des lecteurs - (5) commentaire(s)
4/5
Gazpacho, c’est un peu le bon copain qu’on revoit régulièrement et avec un plaisir jamais démenti. Deux années après "Soyuz", c’est avec un "Fireworker" qu’il vient frapper à notre porte. "Tu n’as pas changé" est la première remarque qui vient à l’esprit lors de ces retrouvailles : côté formation, le groupe norvégien a perdu son batteur Lars Erik Asp, remplacé par celui qui officiait aux débuts, Robert Johansen. Restons en famille.

Côté musique, Gazpacho gazpachise. Très centrées autour de la voix de Jan-henrik Ohme, les ambiances restent sans surprise dans le calme et le douillet, avec des mélodies mélancoliques prenantes qui atteignent leur plénitude dans le superbe ‘Sapien’ qui clôt l’album. Immersion garantie. Ohme possède une sorte de fragilité vocale (qu’on retrouve chez Marko Glühmann de Sylvan, ou Niklas Flink de Carptree) qui apporte énormément de sensibilité dans ce contexte resserré. La même émotion suinte des excellents 'Hourglass' et 'Antique', et même dans le début de 'Space Cowboy' où Gazpacho reste confortablement dans ses valeurs sûres. Il maîtrise parfaitement la capacité d’entraîner l’auditeur par le côté émotionnel.

Quand il essaie de s’échapper de ce cadre bien défini, les choses se gâtent un peu : le morceau-titre, en proposant une ambiance vaguement orientale sur un fond plus dynamique, tombe un peu à plat avec son thème peu inspiré dans lequel ni les musiciens ni le chanteur ne paraissent très à l’aise. C’est aussi en voulant proposer une rupture, en utilisant les chœurs solennels qui avaient fait merveille dans la suite ‘Tick Tock’, que Gazpacho en fait trop : artificiels dans ‘Space Cowboy’ où ils apparaissent comme un procédé qui sent le passage obligé, ils sont carrément hors sujet sur un ‘Hourglass’ qui est par ailleurs une merveille de délicatesse, notamment avec son passage de violon en apesanteur.

Cela ne gâche que très ponctuellement le plaisir évident qu’il y a à se laisser dériver dans l’univers prenant de Gazpacho. Même si le groupe paraît quelque peu contraint à rester confiné dans un style qu’il maîtrise remarquablement.

Plus d'information sur http://www.gazpachoworld.com/



GROUPES PROCHES:
MARILLION, HOLMES (SUE), ANATHEMA, A LIQUID LANDSCAPE, STEVEN WILSON, GREYLEVEL, RADIOHEAD, NINE STONES CLOSE, VIENNA CIRCLE, POOR GENETIC MATERIAL

LISTE DES PISTES:
01. Space Cowboy - 19:43
02. Hourglass - 4:15
03. Fireworker - 4:41
04. Antique - 6:24
05. Sapien - 15:22


FORMATION:
Jan-henrik Ohme: Chant
Jon-arne Vilbo: Guitares
Kristian Torp: Basse
Lars Erik Asp: Batterie
Mikael Krømer: Violon, Mandoline
Thomas Andersen: Claviers


TAGS:
Mélancolique, Sombre, Concept-album
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(5) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
CALGEPO - 19/10/2020 20:17:08
0
On trouve dans ce Fireworker un peu de tout ce qu'avait pu faire Gazpacho auparavant après un Soyuz en demi-teinte. Un mélange entre Demon et Tick Tock pour un retour aux sources salvateur. Ce nouvel album est une réussite malgré les justes réserves indiquées dans la chroniques et commentaires.
TORPEDO - 19/10/2020 19:14:46
0
@Abaddon: Ressenti identique sur les parties "choeurs d'église grandiloquents" qui étaient si bien intégrées sur "Tick Tock" et qui ici sont franchement ratées.
TORPEDO - 19/10/2020 18:13:53
0
Celui qui ne connait pas Gazpacho devrait certainement succomber au charme et à l'intensité des compositions de ce "Fireworker". Au contraire, celui qui les suit depuis le début ne pourra nier que ce groupe est doué mais la magie ne sera pas la même. Mon préféré de ce groupe a toujours été Tick Tock.
CORTO1809 - 19/10/2020 09:32:11
0
Rien de neuf chez Gazpacho, mais toujours cette mélancolie envoûtante si séduisante qui vous enveloppe et dont on ne se lasse pas.
TONYB - 19/10/2020 08:15:27
1
50 minutes de pur délice, qui coulent telle une rivière argentée dans nos oreilles. On connaît la recette,mais elle est toujours aussi efficace. Pourquoi changer ?
Haut de page
EN RELATION AVEC GAZPACHO
DERNIERE ACTUALITE
GAZPACHO: Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur GAZPACHO
NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (6 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
IAN PARRY: In Flagrante Delicto (2020)
ROCK "In Flagrante Delicto" est la cinquième production solo pour Ian Parry, mais force est de reconnaître que cet album est cruellement dénué d'intérêt.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
BLACKBART: Piece De Huit (2020)
HEAVY METAL Avec son "Pièce de Huit" efficace en forme de belle charge épique, BlackBart signe un EP placé sous le signe d'un heavy mélodique typé années 80.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT GAZPACHO
GAZPACHO_Soyuz
Soyuz (2018)
3/5
3/5
KSCOPE / ROCK PROGRESSIF
GAZPACHO_Molok
Molok (2015)
5/5
4.2/5
KSCOPE / ROCK PROGRESSIF
GAZPACHO_Demon
Demon (2014)
5/5
4.1/5
KSCOPE / ROCK PROGRESSIF
GAZPACHO_March-Of-Ghosts
March Of Ghosts (2012)
5/5
4.6/5
KSCOPE / ROCK ATMOSPHERIQUE
GAZPACHO_Missa-Atropos
Missa Atropos (2010)
5/5
4.3/5
GALILEO / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020