GROUPE/AUTEUR:

BLACK BONE NATION

(AFRIQUE DU SUD)

TITRE:
BORN TO ROCK (2020)
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
HARD ROCK

"En manquant cruellement de personnalité, les Sud-Africains manquent le train de la relève du hard rock de l’hémisphère sud."
LOLOCELTIC - 07.07.2020 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
2/5
S’il y a quelque chose qu’il n’est pas possible de reprocher à Zakk Styles, c’est un manque de sincérité et de détermination. En 2015, le Sud-Africain décide de quitter tout ce qu’il a au Cap pour revenir à Johannesburg et fonder son groupe : Black Bone Nation. Depuis cette date, le quatuor a beaucoup tourné dans l’hémisphère sud et a offert un EP éponyme en 2018. La motivation de son leader est telle qu’il a même appris le piano afin de pouvoir composer et interpréter un titre lui-même à cet instrument. Nous reviendrons sur ce point un peu plus loin dans ces lignes, mais si ce premier opus longue durée n’est pas exempt de quelques faiblesses, il est important de garder l’état d’esprit de son mentor pour les relativiser.

Car dès les premiers accords de l’enchaînement entre ‘Intro’ et ‘Born To Rock’, il saute aux oreilles un curieux et puissant sentiment de déjà entendu. Airbourne aurait-il un rejeton caché ou aurait-il décidé de proposer de nouveaux titres sous un nouveau patronyme ? Impossible de ne pas penser au gang australien à l’écoute de ce riff sentant bon l’asphalte et l’alcool frelaté, et de ce refrain accrocheur. Seule la voix de Styles manque cruellement de puissance en comparaison de celle de Joël O’Keeffe. Pourtant, si cette ombre se fait à nouveau prégnante sur un ‘Live To Ride’ devenu l’hymne des motards sud-africains, la suite se fait plus variée et convoque d’autres formations sur ses compositions. C’est le cas d’AC/DC sur ‘Bottoms Up’ dont les paroles rendent hommage au regretté Lemmy Kilmister (Motörhead) ou de Mötley Crüe sur un ‘Play My Game’ dénonçant les dérives de l’industrie musicale. Mais si tout cela est accrocheur et entraînant, cela manque cruellement de personnalité.

Non content de plagier sans vergogne ses glorieux aînés, Black Bone Nation tombe également dans le piège de la baisse de régime sur la deuxième partie de ce "Born To Rock". Entre les ballades lorgnant vers Guns n’Roses (‘All For Tomorrow’ et ‘Million Miles’) et les titres essayant d’intégrer des éléments grunge (‘King Of Sorrow’, ‘Magic Man’), l’intensité n’y est plus et l’attention de l’auditeur s’envole, ne se raccrochant qu’au jeu du ‘à quel titre ressemble ce que j’écoute’. L’un des exemples les plus frappants est ‘Million Miles’, le fameux morceau pour lequel Zakk Styles a appris le piano et qu’il a mis trois ans à composer. Tout ça pour reprendre la structure de ‘November Rain’ sans sourciller ! Ajoutez à cela un chant parfois hésitant (‘King Of Sorrow’) et vous finissez par oublier les bonnes intentions qu’avait fait naître en vous l’histoire de la création de ce groupe.

Black Bone Nation et son leader devront faire preuve de plus de personnalité pour la suite s’ils veulent envisager de se rapprocher des leaders du genre. L’empathie déclenchée par l’histoire de Zakk et l’exotisme de ses origines ne suffiront plus à masquer les faiblesses de cet opus si elles se renouvelaient lors d’un éventuel prochain album. Carton jaune pour ce "Born To Rock", l’expulsion menace en cas de récidive.

Plus d'information sur https://www.facebook.com/blackbonenation/



GROUPES PROCHES:
AIRBOURNE, GUNS'N'ROSES, AC/DC

LISTE DES PISTES:
01. Intro - 1:07
02. Born To Rock - 3:17
03. Bottoms Up - 4:15
04. Here I Am - 3:14
05. All For Tomorrow - 4:15
06. Live To Ride - 4:01
07. Play My Game - 3:11
08. Million Miles - 6:45
09. King Of Sorrow - 3:18
10. Magic Man - 4:51
11. Deaf Forever - 3:44


FORMATION:
Brendan Forer: Guitares
Henri Viljoen: Batterie
Leroux Engelbreght: Basse
Zakk Styles: Chant / Guitares / Claviers / Harmonica


TAGS:
80's, Old School
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC BLACK BONE NATION
NOTES
- /5 (0 avis) 2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
JJ WILDE: Ruthless (2020)
ROCK JJ Wilde livre avec "Ruthless" un premier album rock prometteur malgré ses défauts de jeunesse.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
JON ANDERSON: 1000 Hands - Chapter One (2019)
ROCK PROGRESSIF Jon Anderson nous livre avec "1000 Hands" ce qui ressemble fort à son meilleur album. Très grand cru à consommer sans modération, ivresse assurée !
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT BLACK BONE NATION
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020