ARTISTE:

MAGENTA

(ROYAUME UNI)
TITRE:

MASTERS OF ILLUSION

(2020)
LABEL:

TIGERMOTH

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Chant féminin, Symphonique
"Mélodique et très bien écrit, "Masters Of Illusions" est un disque d'une grande beauté magnifiquement interprété."
DARIALYS (15.09.2020)  
5/5
(3) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Les plus beaux des albums sont souvent ceux que l’on n’attendait pas. Avant d’écouter "Masters Of Illusion", je ne connaissais Magenta que de nom, et pourtant la formation galloise fait partie du paysage progressif depuis 1999 ! Malgré un grand nombre d’albums live et studio, ce groupe fait malheureusement partie des combos relativement underground sur la scène progressive. N’ayant pas écouté leurs réalisations précédentes, je ne serai pas à même de comparer ce dernier opus aux précédents.

On commence cet album avec ‘Bela’, qui à lui tout seul, est une magnifique synthèse du disque. Long de 10 minutes, l’intro pourrait rappeler feu Unitopia. Avant que le chant n’arrive, les sections s’enchaînent, solos de guitare et de claviers s’invitent à la fête. Assurément progressif, débordant de créativité, ce début est jouissif. Tout le reste du morceau est d’ailleurs dans la même lignée. Symphonique, mélodique, folk, de nombreuses couleurs sont présentes sur la palette sonore de Magenta.

Véritable epic, ‘Masters Of Illusion’ clôt l’album du haut de ses 16 minutes. Là encore, le nombre d’ambiances est si élevé qu’il est impossible de décrire le titre succinctement. La grande réussite de ce groupe est d’arriver non seulement à produire des morceaux longs sans que l’intérêt ne baisse à aucun moment, mais en plus, aucune partie ne s’avère superflue. Que ce soient les ambiances suaves et posées, les claviers débridés, les moments folk, les chœurs ou bien les innombrables solos.

Sur des titres plus concis, là encore, la réussite est totale. ‘A Gift From God’ fait certainement partie des morceaux les plus immédiats. Porté par la douce voix de Christina Booth sur les couplets et un clavier ressemblant à une harpe, la beauté est totale. Le refrain reste en tête et le solo de guitare final est mémorable. Plus dynamique, ‘Snow’ apporte un peu de rythme, grâce à des claviers là encore très en place et à un refrain sautillant.

Musicalement, si le niveau ambiant est excellent, l’un des acteurs semble tout de même avoir un train d’avance. Il s’agit bien sûr de Rob Reed dont Magenta est le projet. C’est bien simple : le claviériste est au cœur des débats. Omniprésent sur tout l’album, le musicien n’en fait jamais trop. Sa grande expertise et sa maîtrise de l’instrument le conduisent à choisir les bons sons aux bons moments, avec un feeling et une sensibilité impeccables. Le chant de Christina Booth est elle aussi d’un excellent niveau. Dotée d’un très beau vibrato et d’un timbre doux et agréable, la justesse de la chanteuse est irréprochable. Un mot aussi sur la plus-value de Monsieur Chris Fry. Grâce à des solos de guitare très bien sentis, privilégiant la mélodie et la sensibilité, l’apport de son jeu est considérable tout au long des six pistes.

D’une manière générale, et au-delà de l’interprétation pure, c’est la qualité d’écriture qui fait la différence tout au long du disque. Ce disque est simplement beau, mélodique, si bien composé et très riche musicalement, chaque instrument s’inscrivant au service du collectif et trouvant la place qu’il doit occuper, avec une justesse d’interprétation toujours parfaite. En tout cas, contrairement à ce que suggère le titre de cet album, ces musiciens-là sont bien des maîtres, et ce n’est pas une illusion !


Plus d'information sur http://www.magenta-web.com



GROUPES PROCHES:
SPEKTRUM, STOLEN EARTH, MIKE OLDFIELD, ANNE-MARIE HELDER, ELLEVEN, YES, MULTIFUSE, RENAISSANCE, CAAMORA, THE REASONING

LISTE DES PISTES:
01. Bela
02. A Gift From God
03. Reach For The Moon
04. Snow
05. The Rose
06. Masters of Illusion

FORMATION:
Chris Fry: Guitares
Christina Booth: Chant
Dan Nelson: Basse
Jon Griffiths: Batterie
Rob Reed: Guitares / Claviers
   
(3) AVIS DES LECTEURS    
ABADDON
19/11/2020
15.99k
  0 0  
3/5
Avis très mitigé sur cet album : Magenta, c’est le Disney du prog : tout y est propret, "Masters of Illusion" est disposé comme le jardin des Sept Nains, il y a Blanche Neige qui chante, l’agencement est très pro et remarquablement réalisé mais terriblement prévisible. Le jardin manque d’épines, tout y est lisse, pas d’aspérités, pas de synthé hirsute ou de guitare menaçante pour dynamiser un paysage qui finit par être monotone. On peut être charmé, difficile d’être fasciné tant le propos est lénifiant.
LOLO_THE_BEST59
15/11/2020
749
  0 0  
4/5
Désolé Corto, mais en écrivant "Ce disque est simplement beau", Darialys a tout dit. Magenta s'était perdu ces derniers temps dans des contrées plus rock, avec ce Masters of Illusion, ils reviennent à des titres merveilleusement mélodieux et nous délivrent tout simplement leur meilleur opus. Un album à écouter en boucle.
CORTO1809
15/09/2020
19.52k
  0 0  
2/5
Je vais jouer les vilains petits canards au sein du concert de louanges émanant de la rédaction de Music Waves mais cet album représente tout ce que je n’aime pas trouver dans un disque de rock progressif. Certes je ne contesterai pas que ce soit bien écrit, bien joué, agréable à écouter. Alors, de quoi me plains-je ? Simplement que tout est bien trop prévisible, bien trop propre. Les breaks sont là parce qu’il faut des breaks quand on fait du progressif, les titres longs sont plus la conséquence de la juxtaposition de thèmes sans relation les uns avec les autres que d’une évolution naturelle de la trame musicale. Christina Booth chante juste mais ne me donne aucun frisson, pas plus que les musiques dont l’indéniable caractère mélodique ne me touche pas. Magenta nous livre là un album de néo-prog gentillet et prévisible qui personnellement ne m’inspire qu’un profond ennui.
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
Haut de page
LECTEURS:
4.2/5 (5 avis)
STAFF:
4/5 (6 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
MAGENTA: Nouvel album en juillet
 
AUTRES CHRONIQUES
POLIS: Weltklang (2020)
HARD ROCK - A la croisée du hard, du prog et du blues rock, Polis signe tout simplement un des meilleurs trips vintage de l'année 2020 !
ARCTIC RAIN: The One (2020)
HARD ROCK MELODIQUE - "The One" d'Arctic Rain est un sympathique opus de hard rock mélodique reprenant, modernisées, les bonnes recettes d'antan.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT MAGENTA
MAGENTA_We-Are-Legend
We Are Legend (2017)
4/5
-/5
TIGERMOTH / ROCK PROGRESSIF
MAGENTA_The-Singles
The Singles (2015)
3/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
MAGENTA_The-Twenty-Seven-Club
The Twenty Seven Club (2013)
5/5
4.3/5
TIGERMOTH / ROCK PROGRESSIF
MAGENTA_Chameleon
Chameleon (2011)
3/5
3.5/5
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
MAGENTA_Metamorphosis
Metamorphosis (2008)
5/5
4/5
TIGERMOTH / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020