ARTISTE:

AVATAR

(SUÈDE)
TITRE:

HUNTER GATHERER

(2020)
LABEL:

CENTURY MEDIA RECORDS

GENRE:

METAL INDUSTRIEL

TAGS:
Ballades, Chant grave, Chaotique, Oppressant, Romantique, Sombre
"Nouvelle fournée d'Avatar et déception ultime, les Suédois qui avaient une longueur d'avance sur leurs collègues ruent soudainement dans les stands et y perdent leur âme..."
ADRIANSTORK (11.11.2020)  
2/5
(0) Avis des lecteurs (2) commentaire(s)

Depuis quelques années, Avatar s'est joué de toutes étiquettes. Le groupe suédois mené par son clown sinistre Johannes Eckerström a aligné des albums qui témoignent d'un sens aigu de la mélodie et d'un esprit extravagant. Comme le monstre du docteur Frankenstein, leur metal sombre a greffé à son corps fantasque - et avec une certaine réussite - des éléments étrangers, pop, progressif, thrash voire indus. L'annonce de la sortie d'un nouvel album des Suédois ne pouvait que faire se pourlécher les babines.

S'il n'y a guère de règles conçues pour écrire une chronique d'albums, il est hautement conseillé de ménager son lecteur, d'évoquer en premier lieu les aspects les plus satisfaisants avant de dévoiler les quelques maladresses relevées pendant les écoutes. Mais il arrive parfois que le chroniqueur doive pousser un soupir et fasse prématurément son oeuvre, n'en déplaise à Alfred Hitchcock. Point de suspense ici, l'excentricité, l'éclectisme, la surprise, tout ce qui faisait le sel et le poivre d'Avatar s'est éparpillé aux quatre vents. Il fut un temps reculé où le jeune Avatar offrait un death metal un peu païen et sombre mais totalement dépourvu d'originalité. Depuis le groupe a appris à s'ouvrir et se dépasser au fil des albums comme le prouvent ''Hail The Apocalypse'' et ''Avatar Country'', ce qui n'est malheureusement pas le cas ici.

'Silence In The Age Of Apes' qui ouvre l'opus pourrait obtenir - malgré un petit solo de guitare frétillant - la palme du morceau de metal manquant le plus d'originalité. Le morceau suivant 'Colossus' possède un refrain jouissif mais ici se dévoile une première fissure : les passages grunt/voix claire ne fonctionnent plus comme antan (cette seconde se révélant très fade). Après l'écoute de l'album, la conclusion est cruelle :  peu de chansons s'avèrent mémorables et les musiciens auraient pu - batterie en tête - être remplacés par des robots, seule la guitare réussissant à produire quelques étincelles de riffs (en particulier sur 'When All But Force Have Failed'). Certes, l'album s'articule autour du concept des chasseurs-cueilleurs et veut conter l'histoire de notre humanité. Malheureusement si le thème est déjà trop balisé, il est également trop ambitieux pour un album de metal (dont les histoires de dieux barbares ne passionnent plus que les derniers happy fews). Avatar semble ici avoir consacré toute son énergie à renouveler sa garde-robe de déguisements et sa boîte de maquillage au détriment de la musique dont il semble ici éperdument se moquer.

Rescapés du naufrage, quelques morceaux surnagent et nous rappellent qui fut Avatar il y a quelques années. 'A Secret Door' avec la tension évoquée par ses sifflements de scorpions allemands se double d'une ligne vocale impeccable en chant clair court-circuitée par la voix grunt peut-être un peu poussive... Toutefois, la piste reste agréable à écouter à l'inverse d'un 'Child', son jumeau dégénéré (malgré un court final opethien). On aura un peu d'indulgence pour 'Wormhole' qui nous laisse entrevoir quelques instants l'esprit chatoyant d'Avatar. Avec son piano mélancolique et son esprit volontairement rétro, l'émouvante ballade 'Gun' prouve que le groupe suédois pourrait tout à fait faire de l'ombre à Elton John et se recycler avec brio dans le monde de la pop music (ceci n'est pas une plaisanterie !).

Avatar se dépouille de ses oripeaux originaux qui naguère le plaçait en tête de course. Il serait faux de dire que le groupe s'est baigné dans une fontaine de jouvence car en regard des précédents albums, il s'agit d'une régression complète (ou d'une blague perverse pour s'abaisser au même niveau intellectuel que son objet d'études, l'homme des cavernes ?). Une seule explication : Avatar a souvent payé injustement ses audaces à l'instar d'un Ghost et ainsi pour faire taire les médisants, a décidé de limer son identité et d'enfoncer les portes. Mais le résultat final est bien déplorable. Les Suédois devront faire sécher le maquillage, ranger leurs déguisements de guignols et se remettre le plus vite possible à jouer de leurs instruments pour dissiper ce malentendu tragique. Car après avoir tant défriché, Avatar s'est retrouvé en train de faucher dans le pré de Slipknot.


Plus d'information sur http://avatarmetal.com/



GROUPES PROCHES:
AYREON, FEARLESS VAMPIRE KILLERS, A.C.T., IN FLAMES

LISTE DES PISTES:
01. Silence in the Age of Apes
02. Colossus
03. A Secret Door
04. God of Sick Dreams
05. Scream Until You Wake
06. Child
07. Justice
08. Gun
09. When All but Force Has Failed
10. Wormhole

FORMATION:
Henrik Sandelin: Basse
Johannes Michael Gustaf Eckerström: Chant
John Alfredsson: Batterie
Kungen: Guitares
Tim Öhrström: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(2) COMMENTAIRE(S)    
 
STRUCK - 15/11/2020 19:34:48
  0
Pas un mauvais album en soi mais rien ne se dégage vraiment... A ce titre, je rejoins totalement le résumé conclusif de l'ami ProgRacer "le soufflé Avatar est retombé" qui n'a cessé de l'être depuis le surprenant "Hail the Apocalypse"...
PROGRACER - 14/11/2020 23:00:35
  0
Je ne suis pas déçu, car je n'en attendais rien. J'ai été servi avec absolument rien d'intéressant au menu, que des poncifs caricaturaux dans lesquels le groupe se perd encore et toujours. Le soufflé Avatar est retombé.
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2.8/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
 
DERNIERE ACTUALITE
AVATAR: "An Impossible Concert Experience"
 
DERNIER ARTICLE
Alcatraz Festival 2019 - Courtrai- Jour 2 - 10 Aout 2019
L'affiche de ce deuxième jour est aussi riche que celle du premier et la météo capricieuse ne va pas gêner son parfait déroulement avec en point d'orgue Avatar en représentation.
 
DERNIERE INTERVIEW
AVATAR (11 DÉCEMBRE 2017)
Entretien avec Jonas Jarlsby, guitariste du groupe suédois Avatar, pour une interview en immersion dans le royaume d'Avatar !

 
AUTRES CHRONIQUES
PUSCIFER: Existential Reckoning (2020)
POP - Puscifer signe une œuvre d’art conceptuelle aussi géniale que déstabilisante. "Existential Reckoning" est le témoignage artistique le plus représentatif de cette année 2020 cauchemardesque.
FATES WARNING: Long Day Good Night (2020)
METAL PROGRESSIF - Fates Warning au meilleur de sa forme offre avec “Long Day Good Night”, un album riche en émotions, en couleurs et en musicalité.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT AVATAR
AVATAR_Avatar-Country
Avatar Country (2018)
5/5
5/5
CENTURY MEDIA RECORDS / METAL INDUSTRIEL
AVATAR_Feathers--Flesh
Feathers & Flesh (2016)
3/5
5/5
AUTRE LABEL / METAL INDUSTRIEL
AVATAR_Hail-The-Apocalypse
Hail The Apocalypse (2014)
3/5
4/5
REPLICA / METAL INDUSTRIEL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020